Jean Antoine Debry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Debry.
Jean Antoine Debry (Album du Centenaire)
Assassinat des Plénipotentiaires Français à Rastadt (28 avril 1799). Typogravure originale de Boussod et Valadon d'après C. Monet, 1893.

Jean Antoine Joseph Debry ou De Bry, né à Vervins (Picardie) le 25 novembre 1760[1], mort à Paris le 6 janvier 1834, est un homme politique français député de l'Aisne à la Convention nationale.

Il est avocat au moment de la Révolution française. Il est successivement élu membre de l'Assemblée législative, de la Convention et du Conseil des Cinq-Cents, se signale par un ardent républicanisme, et fait partie des comités de Sûreté générale et de Salut public. Il vote en faveur de l'exécution de Louis XVI, et fait décider la translation au Panthéon des restes de Jean-Jacques Rousseau, et fait établir par décret, le 26 messidor an 3 (14 juillet 1795), « la Marseillaise » comme hymne officiel de la République. Nommé en 1797 plénipotentiaire au congrès de Rastadt avec Bonnier et Roberjot, il échappe par miracle au massacre dont ses deux collègues sont victimes (1799) sur le chemin du retour (il survit à treize coups de sabre), et vient demander vengeance de cet attentat. Il seconde Bonaparte lors du 18 brumaire et fait ensuite partie du Tribunat.

Sous l'Empire, il est nommé préfet du Doubs, et se montre bon administrateur : il est en récompense créé baron d’Empire. Debry se rallie aux Bourbons en 1814, et retrouve cependant la préfecture du Bas-Rhin pendant les Cent-Jours. Exilé en 1816 comme régicide, il vit à Mons, et ne rentre en France qu'en 1830. On a de lui un Essai sur l'éducation nationale et un Éloge de Mirabeau, 1790.

Son petit-fils, le baron Jean de Bry, a longtemps administré comme préfet le département de la Côte-d'Or.

Sources[modifier | modifier le code]

Les papiers personnels de Jean Antoine Debry sont conservés aux Archives nationales sous la cote 386AP[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin de la Société archéologique et historique de Vervins et de la Thiérache, Tome XII, pages 24, 121 et 171
  2. Voir la notice dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales


Précédé par Jean Antoine Debry Suivi par
Armand Gensonné
Président de la Convention nationale
(21 mars - 4 avril 1793)
Jean-François Delmas
Nicolas-Marie Quinette
Président du Conseil des Cinq-Cents
21 décembre 1796-19 janvier 1797
François Marie Joseph Riou de Kersalaün
Jean-Marie Heurtault de Lamerville
Président du Conseil des Cinq-Cents
20 mai-18 juin 1799
Jean-Joseph-Victor Genissieu