Représentant en mission

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Représentant.
Un représentant en mission, École française, huile sur toile, 1793, musée de la Révolution française de Vizille. Cette peinture a longtemps été identifiée comme un portrait de Jean-Baptiste Milhaud attribué à David. Elle est aujourd'hui sans attribution certaine[1].

Pendant la Révolution française, un représentant en mission était un envoyé extraordinaire de l'Assemblée législative. Il s'agissait le plus souvent de députés désignés par la Convention pour veiller au maintien de l'ordre et à l'application des lois dans les départements et dans les armées. Si tels inspecteurs existaient déjà sous l'Ancien Régime, ils sont systématisés sous la période de la Terreur et sont dotés de tous les pouvoirs[2]. Seule une minorité d'entre eux ont abusé de leur pouvoir et exercé une véritable dictature à l'échelon local comme Fréron, Carrier, Tallien, Fouché et Collot d'Herbois

Autres[modifier | modifier le code]

À d'autres époques, le pouvoir central a utilisé des envoyés aux pouvoirs spéciaux pour faire respecter son autorité : des commissaires politiques en URSS.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Biard, Philippe Bourdin, Silvia Marzagalli, Révolution, Consulat, Empire 1789-1815 (tome 9 de Joël Cornette (dir.), Histoire de France), Belin, 2009, p. 125.
  2. R. Dupuy, Nouvelle histoire de la France contemporaine. La République jacobine, 2005, p.156

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]