Il était une fois (film, 2007)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Il était une fois.

Il était une fois

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film

Titre original Enchanted
Réalisation Kevin Lima
Scénario Bill Kelly
Acteurs principaux
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Andalasia Productions
Josephson Entertainment
Right Coast Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie
Sortie 2007
Durée 107 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il était une fois (Enchanted) est un film américain réalisé par Kevin Lima, produit et distribué par Walt Disney Pictures, en association avec Barry Sonnenfeld et Josephson Entertainment.

Écrit par Bill Kelly, le film met en vedette Amy Adams, Patrick Dempsey, James Marsden, Timothy Spall, Idina Menzel, Rachel Covey et Susan Sarandon. L'intrigue se concentre sur Giselle, un archétype des Princesses Disney, qui se retrouve forcé à quitter son monde de dessin animé traditionnel d'Andalasia pour se retrouver dans le monde des humains à New York.

Le film est à la fois un hommage et une auto-parodie des classiques d'animation de Disney, faisant références à des œuvres passés et futures grâce à une combinaison de prises de vues réelles, de l'animation traditionnelle et de l'imagerie générée par ordinateur. Il annonce le retour de l'animation traditionnelle dans un long-métrage de Disney après la décision de l'entreprise de faire entièrement des films d'animation par ordinateur en 2004. Le compositeur Alan Menken et le parolier Stephen Schwartz, qui avait écrit des chansons pour des précédents films de Disney, ont produit les chansons du film, avec Menken composant la partition.

Il était une fois est sorti en salles le 21 novembre 2007 aux États-Unis et le 28 novembre 2007 en France.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au royaume magique d'Andalasia, Giselle est belle, son cœur est pur et elle a le don de communiquer avec les animaux. L'un de ses meilleurs amis est Pip, un écureuil. Dans son monde de dessin animé et de musique, elle ne tarde pas à rencontrer le prince Edward, conquis par sa voix, qui tombe amoureux d'elle et ils décident de se marier. Mais la méchante reine Narissa, belle-mère d'Edward, veut se débarrasser d'elle afin de garder son trône. Le lendemain, le jour du mariage, Giselle est chassée d'Andalasia par la reine. La jeune femme atterrit dans le monde réel, à Manhattan où elle devient une femme en chair et en os. Complètement déroutée par l'environnement qu'elle rencontre, loin de toute idée de « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants », elle se rend compte que ce monde manque cruellement de magie et d'enchantements.

Alors qu'elle cherche de l'aide, elle finit par rencontrer Robert Phillip, un avocat spécialiste des divorces. Ce dernier est père d'une petite fille, Morgan et sort avec Nancy. Sa rencontre avec Giselle va bouleverser son existence, et celle de sa fille, avec qui elle se lie d'amitié.

Peu de temps après, Edward, suivi de son serviteur Nathanael et de Pip, débarquent à Manhattan. Le premier est là pour récupérer sa dulcinée et le second, sous la coupe de Narissa, doit faire en sorte qu'ils ne se retrouvent pas, tandis que l'animal tente de l'empêcher.

Giselle, quant à elle, ne tarde pas à tomber amoureuse de Robert, tout en étant déjà fiancée au prince des contes de fées. Elle devra alors faire un choix, entre son amour réel, et son amour de dessin animé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Amy Adams, le 22 mai 2006 à New York, lors du tournage du film.
La robe de mariage de Giselle au El Capitan Theatre.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

La bande originale du film, intitulée Enchanted (titre original du film), est sortie sous le label Walt Disney Records le 20 novembre 2007. Aux États-Unis, le disque s'est classé en 39e position du Billboard 200 et en 5e position du Top Soundtracks[2] et à la 48e position du Top Digital Albums[3].

Chansons[modifier | modifier le code]

Liste des chansons en version française

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

Origine et production[modifier | modifier le code]

Concept du film[modifier | modifier le code]

Amy Adams (Giselle) et James Marsden (Prince Edward), pendant le tournage du film (22 mai 2006).

Ce classique de Walt Disney utilise un concept novateur, puisqu'au lieu de parodier les contes dans la lignée de Shrek ou au "royaume désenchanté", ils vont réunir le monde réel et le monde magique. La princesse fera donc les choses typiques d'un Disney habituel (comme chanter ou faire appel aux animaux) et le chevalier ne comprendra rien des choses urbaines (attaquer un bus ou prendre une télévision pour un miroir magique). On y retrouvera aussi des chansons, chose laissée de côté par Disney après Mulan.

Ce film est aussi une parodie des propres films de Walt Disney comme :

  • Blanche-Neige et les Sept Nains : Passage sur la maison dans la forêt, la pomme empoisonnée, l'apparence de vieille femme hideuse que Narissa prend, le grand nettoyage de l'appartement de Robert avec l'aide des animaux...
  • Cendrillon : Le soulier perdu, les bulles de savon, les animaux faisant une robe à la fin du film, la "marraine la bonne fée" qui est en fait une carte de crédit permettant d'aller acheter de nouveaux vêtements pour le bal, Le nom de famille de Nancy (Tremaine) qui se trouve être le même que celui de la marâtre de Cendrillon...
  • La Belle et le Clochard : Rendez-vous dans un restaurant italien (qui a d'ailleurs le même nom que la célèbre chanson du dessin-animé)...
  • La Petite Sirène[5] : La scène romantique dans une barque, le fait que Narissa observe les faits et gestes de Giselle dans une sorte de boule de cristal faite d'eau, la transformation de Giselle dans son passage dans le monde réel ainsi que celle de Narissa en vieille femme, la scène des retrouvailles entre Edward et devait unir Ursula et le prince)... (Lorsque Giselle observe les poissons dans l'aquarium, on peut d'ailleurs entendre en fond musical la musique "Partir là-bas", qui provient de La Petite Sirène). De plus le prince Edward tombe amoureux de Giselle en écoutant sa voix (comme Eric et Ariel)
  • La Belle au bois dormant[5]: Maléfique/Reine Narissa (plusieurs éléments, comme le fait de se transformer en dragon)
  • La Belle et la Bête : Passage dans la salle de bal (avec le lustre) et le costume de Robert (Patrick Dempsey) fort semblable à celui de la Bête.
  • Le Bossu de Notre-Dame : Lorsque Robert et Giselle glissent sur le toit.
  • Bambi : parmi les amis animaux de Giselle, on retrouve un faon qui, sans être le parfait sosie de Bambi, n'est pas sans nous rappeler le petit prince de la forêt.

Mais il existe encore de nombreux éléments rappelant les autres productions Disney.

Production[modifier | modifier le code]

Les producteurs du film ont confié la réalisation à Kevin Lima, connu pour avoir réalisé des films produits par Disney comme Tarzan et Les 102 Dalmatiens car il « était non seulement un inconditionnel du genre, mais aussi un réalisateur capable de jongler avec la technique de l'animation comme avec la prise de vues réelles. »[6].

Pour le rôle de Giselle, Amy Adams fut la 275e des actrices auditionnées pour l'incarner[7]. De plus, quand elle est venue passer le casting, le réalisateur Kevin Lima était malade et en plus, était peu disposé à la recevoir. Et pourtant, l'audition a passé de 15 à 45 minutes. La jeune femme était alors inconnue des membres de l'équipe, mais elle les a séduit par sa facilité à jouer les naïves naturellement[8]. Elle sera choisie pour incarner l'héroïne principale. À l'époque du tournage du film, Amy Adams était une habituée des seconds rôles, qui s'est fait connaître de la critique et des festivals avec le film Junebug, pour lequel elle obtint un rôle principal important en incarnant une jeune femme enceinte. Sa prestation fut remarquée et elle eut droit à des critiques élogieuses, une nomination aux Oscars et au prix spécial du jury au Festival de Sundance grâce à son interprétation d'une jeune femme enceinte.

En plus des parodies des films Disney, l'équipe du film a fait appel à quelques « voix » de princesses de Disney. Ainsi, Jodi Benson, la voix d'Ariel dans La Petite Sirène, joue l'assistante de Robert, Paige O'Hara voix de Belle dans La Belle et la bête, incarne quant à elle une actrice dans un soap opera et Judy Kuhn, voix chantée de Pocahontas, interprète une femme au foyer rencontrant Edward trop tard.

Réception[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

  • Alt=Image de la Terre Mondial : 340 487 652 $US[1]
dont Drapeau des États-Unis États-Unis : 127 807 262 $US[1]
dont Paris : 672 314 entrées

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Il était une fois a reçu aux États-Unis ou pays anglophones de grands critiques positifs, récoltant 92 % d'avis positifs au All Critics sur le site Rotten Tomatoes, sur la base de 157 commentaires et une note moyenne de 7,3/10 et 91 % d'avis favorables au Top Critic basé sur 34 commentaires et une note moyenne de 7,4/10[10] et une moyenne de 75/100 sur le site Metacritic sur la base de 32 commentaires[11]. Rotten Tomatoes a classé le long-métrage neuvième des meilleurs films de l'année 2007 et est nommé meilleur film familial de 2007.

Les critiques font notamment l'éloge des numéros musicaux et de la performance de l'actrice Amy Adams. Roger Ebert, critique réputé du Chicago Sun-Times, l'a noté 3 étoiles sur 4, qualifiant le film de « comédie [...] légère et enjouée ». Les critiques de cinéma de Variety et LA Weekly a fait remarquer sur la capacité du film pour répondre à tous les âges. Rolling Stone, Premiere, USA Today et le Boston Globe a donné le film tous les trois sur quatre, tandis que Baltimore Sun a donné au film une note B. Ils ont cité que, bien que l'histoire est relativement prévisible, la manière dont la prévisibilité du film est partie de l'histoire, mais la façon dont Disney se moque de sa ligne traditionnelles de films, l'emporte sur le tout. Mais Time a donné au film un C- et The Guardian lui attribue 2/5.

Amy Adams a obtenu des commentaires favorables pour son rôle, qui l'a fait devenir la star montante du cinéma. Sa capacité à chanter fait l'éloge des critiques, assimilant son interprétation à celle de Julie Andrews dans Mary Poppins. De même, les critiques de cinéma Richard Roeper et Michael Phillips, qui a donné le film des commentaires positifs, a souligné l'incidence sur les performances d'Adams sur le film avec des remarques comme « Amy Adams est ce film "et" Amy Adams montre comment faire fonctionner un cliché comique comme par magie. »

En France, la critique reste positive, notamment Le Figaroscope, qui note que « l'idée de départ [...] est follement ingénieuse et tient ses promesses jusqu'au bout », Elle, disant que « c'est à la fois Blanche-Neige, Cendrillon et la Belle au bois dormant, mais en beaucoup plus drôle. ». Le Parisien le trouve à la fois « hilarant et touchant » et Télé 7 Jours ajoute qu'il est « original et rafraîchissant ». Metro écrit que « Disney signe un conte musical touchant et plein d'autodérision. Et comme souvent, produit un film pour les grands enfants que nous sommes ». Cependant, si le magazine Première trouve qu'« au final, [le film est] une bluette plus drôle que cucul », Télérama se montre plus sceptique : « "Il était une fois" est la grosse meringue de Noël des studios Disney »[12].

Adaptations et produits dérivés[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo inspiré du film a été édité sur Nintendo DS intitulé Enchanted: Once Upon Andalasia.

Le 13 avril 2008, la collection Disney's Fairy Tale Weddings (dédié au mariage) s'agrandit avec une ligne basée sur Giselle, l'héroïne de Il était une fois...[13].

Le 4 février 2010, Anne Fletcher est nommée réalisatrice de la suite de Il était une fois prévue pour 2011, Jesse Nelson assurant l'écriture du scénario[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Enchanted (2007) », sur Box Office Mojo, IMDb (consulté le 23 septembre 2010)
  2. (en) « Awards for « Enchanted (Original Score) » », sur Allmusic.com (consulté le 27 décembre 2012).
  3. (en) « Enchanted (Original Score) », sur Billboard.com (consulté le 27 décembre 2012).
  4. Il était une fois : Disponible en DVD sur Allociné. Consulté le 31 août 2009.
  5. a et b (en) Susan Wloszczyna, « Enchanted princess steps out of cartoon, into Manhattan », USA Today,‎ November 14, 2007 (consulté le 4 janvier 2008)
  6. (fr) Infos de tournage sur Toutlecine.com. Consulté le 25 avril 2009
  7. Trivia sur IMDb. Consulté le 25 avril 2009.
  8. Infos de tournage sur Toutlecine.com. Consulté le 25 avril 2009.
  9. (fr) « Il était une fois », sur Jp's Box-office (consulté le 23 septembre 2010)
  10. Enchanted sur Rotten Tomatoes.com. Consulté le 13 juin 2010.
  11. Enchanted sur Metacritic. Consulté le 13 juin 2010.
  12. Il était une fois - Critiques presse sur Allociné. Consulté le 31 janvier 2010.
  13. Enchanted-Inspired "Giselle" Gown to be Unvieled
  14. Disney’s Enchanted Sequel Has a Director

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :