Taram et le Chaudron magique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Taram et le Chaudron magique (album)

Taram et le Chaudron magique

Description de l'image  Taram.png.
Titre original The Black Cauldron
Réalisation Ted Berman
Richard Rich
Scénario Voir fiche technique
Sociétés de production Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1985
Durée 80 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Taram et le Chaudron magique (The Black Cauldron), est le 32e long-métrage d'animation et le 25e « Classique d'animation » des studios Disney. Sorti en 1985, il s'inspire du deuxième tome des Chroniques de Prydain de Lloyd Chudley Alexander, parues entre 1964 et 1970[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Taram, un jeune valet de ferme, souhaite devenir guerrier. Aidé par le don de voyance que possède son fidèle compagnon, un porcelet nommé Tirelire, il doit à tout prix éviter qu'un mystérieux chaudron magique se retrouve entre les mains du maléfique Seigneur des Ténèbres. Dans sa quête, il rencontrera un petit personnage poilu, Gurgi, ainsi que la charmante princesse Eilonwy (Éloise dans le premier doublage) et le ménestrel Ritournel qui lui prêteront main forte tout au long de son aventure.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Note : À partir de ce film, la liste des « crédités » au générique devient bien trop longue pour être citée in extenso ici. Nous n'avons donc repris que les principaux contributeurs.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

1er doublage (1985)[modifier | modifier le code]

2nd doublage (1998)[modifier | modifier le code]

Box-office américain[modifier | modifier le code]

  • Environ 21 millions de USD[1]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

  • 2 avril 1998 - VHS avec recadrage 4/3 et 2e doublage
  • 2 avril 1998 - Laserdisc avec format 2.35 et 2e doublage
  • 4 août 1998 - VHS (États-Unis et Québec) avec recadrage 4/3 et 1er doublage
  • 3 octobre 2000 - VHS (États-Unis et Québec) avec recadrage 4/3 et 2e doublage
  • 3 octobre 2000 - DVD (États-Unis et Québec) avec format 2.35 4/3 et 1er doublage
  • 5 mars 2004 - VHS avec recadrage 4/3 et 2e doublage
  • 5 mars 2004 - DVD avec format 2.35 et 2e doublage
  • 14 septembre 2010 - DVD (États-Unis et Québec) avec format 2.35 et 2e doublage

Commentaires[modifier | modifier le code]

Une production difficile[modifier | modifier le code]

Les débuts de production de ce film peuvent être remontés à 1971 lorsque la société Disney a acheté les droits d'adaptation cinématographique des Chroniques de Prydain de Lloyd Chudley Alexander[1]. Mais l'adaptation des cinq volumes écrits par l'auteur, comprenant plus de 30 personnages majeurs a été chronophage jusqu'à la nomination en 1980 de Joe Hale comme producteur[1]. Hale a ainsi augmenté la place du Seigneur des Ténèbres qu'il occupe dans le film par rapport à celle mineure qu'il occupe dans l'œuvre originale de Lloyd Chudley Alexander[1].

Le film est marqué par plusieurs nouveautés :

Taram et le Chaudron magique a nécessité 12 années de développement dont cinq de production pour un coût total de 25 millions USD[1], mais il n'en rapporta que 10 au box-office américain.

Malgré des personnages attachants, ce long-métrage est le plus sombre des studios Disney. Sur le plan commercial, celui-ci fut un véritable échec lors de sa sortie en 1985. Au point même de se voir renié par ses concepteurs. Disney donna même l'impression de vouloir en faire oublier l'existence.

Sur le plan de la forme, ce dessin animé se démarque également des autres productions Disney. L'atmosphère a été perçue comme pesante et sinistre ; certaines scènes ont été jugées effrayantes pour un jeune public, comme celle de l'enlèvement de Tirelire par deux vouivres, par exemple. De ce fait, lors de sa sortie aux États-Unis, la commission de censure américaine a apposé la certification PG (parental guidance) au film, impliquant que les jeunes enfants soient accompagnés d'un adulte. Mais malgré son échec commercial, le film est aujourd'hui disponible en DVD.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Tim Burton fut engagé par Disney comme artiste-concepteur pour Taram et le Chaudron magique. Il imagina une série de monstres pour le dessin animé, mais ceux-ci ne furent finalement pas retenus.
  • Ce dessin animé, contrairement à la plupart de ceux réalisés par Disney, ne comporte aucune séquence chantée, ce qui est assez rare pour être souligné.
  • L'animation a réutilisé des éléments de Merlin l'enchanteur (1963), notamment lorsque Moustique part chercher la flèche de Kay dans la forêt.
  • Pendant le film, on peut apercevoir la fée Clochette parmi les fées qui aideront Taram.
  • L'esthétique du film ainsi que la conception des personnages ont été réutilisées pour la série télévisée Les Gummi.

Titre en différentes langues[modifier | modifier le code]

  • Allemand : Taran und der Zauberkessel (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Anglais : The Black Cauldron (« Le Chaudron noir »)
  • Chinois : 黑神鍋傳奇 (« La Légende du chaudron noir magique »)
  • Coréen : 블랙 콜드론 (Beurak Koldeuron : « Le Chaudron noir »)
  • Danois : Taran og den magiske gryde (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Espagnol : Tarón y el caldero mágico (« Taram et le Chaudron magique ») Espagne/El caldero mágico (« Le Chaudron magique ») Amérique latine
  • Espéranto : La Nigra Kaldrono (« Le Chaudron noir »)
  • Finnois : Hiidenpata
  • Grec : Το μαγικό καζάνι (To mayikó kazáni : « Le Chaudron magique »)
  • Néerlandais : Taran en de toverketel (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Italien : Taron e la pentola magica (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Japonais : コルドロン (Korudoron : « Le Chaudron »)
  • Norvégien : Taran og den sorte gryte (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Polonais : Taran i magiczny kocioł (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Portugais : O caldeirão mágico (« Le Chaudron magique »)/Taran e o caldeirão mágico (« Taram et le Chaudron magique »)
  • Russe : Черный котел (Tchernyï kotel : « Le Chaudron noir »)
  • Serbe : Црни казан (Crni kazan  : « Le Chaudron noir »)
  • Suédois : Taran och den magiska kitteln (« Taram et le Chaudron magique »)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Dave Smith, Disney A to Z: The Updated Official Encyclopedia, p. 64-65
  2. (en) Taram et le Chaudron magique sur l’Internet Movie Database