Soap opera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un soap opera (anglicisme, parfois abrégé en soap) ou roman-savon (au Québec) est un type de feuilleton radiodiffusé ou télévisé. Cette désignation provient du fait que les premiers feuilletons radiophoniques américains étaient produits[1] et sponsorisés[2] par des fabricants de savon et autres produits d'hygiène comme Procter & Gamble, Colgate-Palmolive et Lever Brothers. Aux États-Unis, les premiers soap operas étaient radiodiffusés en semaine, à une heure où ils pouvaient être suivis par les femmes au foyer ; ces feuilletons sont donc conçus à l’origine pour une audience majoritairement féminine.

Le terme « soap opera » a parfois été employé pour désigner tout type de feuilleton sentimental ; selon le Guide Totem consacré aux séries télévisées, les soap operas sont des feuilletons « à la Santa Barbara », des « mélodrames où sexe, argent et arrivisme sont les maîtres mots »[2]. Toutefois, le terme désigne également des feuilletons britanniques plus réalistes, ayant pour cadre un milieu moins glamour, comme Coronation Street. L'une des caractéristiques essentielles des soap operas est leur type de narration, où les fins ouvertes et les histoires qui s’étalent sur plusieurs épisodes sont autant de traits récurrents. Selon le critique Albert Moran, le soap opera est « un programme télévisuel basé sur une narration perpétuellement ouverte. Chaque épisode s’achève avec la promesse que le récit se prolongera dans un épisode ultérieur ». Les épisodes d’un soap opera s’achèvent habituellement par un cliffhanger.

Un soap opera repose sur plusieurs intrigues parallèles. Typiquement, un épisode d’un soap va mettre en parallèle plusieurs histoires différentes, qui peuvent soit s’entremêler et influer les unes sur les autres, soit rester indépendantes les unes des autres.

En 1976, le magazine Time a estimé que les soaps diffusés en cours de journée sur les chaînes américaines constituaient le « marché le plus lucratif de la télévision », étant donné la fidélité de leurs téléspectateurs et l’allongement de la durée des épisodes de plusieurs feuilletons (passant d’une demi-heure à une heure), visant à augmenter les revenus publicitaires[3].

Aujourd'hui, si le genre tend à disparaître aux États-Unis en journée, les feuilletons quotidiens équivalents, diffusés en fin d'après-midi ou en début de soirée en Europe, jouissent d'une immense popularité : EastEnders ou Coronation Street au Royaume-Uni, Plus belle la vie en France, etc.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Thématique et personnages[modifier | modifier le code]

Généralement, un soap opera suit le quotidien d’un groupe de personnages qui vivent ou travaillent au même endroit, ou se focalise sur différentes histoires impliquant les membres d’une même famille. Le récit suit le quotidien et la vie privée de ces différents personnages, avec son lot de difficultés (affaires de famille, problèmes de couples, conflits moraux, etc.). Les intrigues des soap operas, comme celles des mélodrames, se caractérisent par ce que le critique Steve Neale appelle des « rencontres inespérées, des coïncidences, des rendez-vous manqués, des revirements soudains, des sauvetages et des révélations de dernière minute, des dénouements impliquant un deus ex machina ». Ces traits typiques se trouvent dans la totalité des soap operas, de Coronation Street à Dallas.

Dans de nombreux soap operas, en particulier les soaps diffusés en journée aux États-Unis, les personnages sont beaux, séduisants, glamour et riches. Les soaps australiens ou britanniques se focalisent davantage sur des personnages moins inaccessibles et sur des situations plus terre-à-terre, et ont souvent pour cadre un milieu ouvrier. Tout en abordant des thèmes propices au drame, comme les problèmes de famille ou l’usure du couple, les soaps britanniques et australiens utilisent des ressorts typiques de la comédie, souvent par le biais de personnages stéréotypés tels que la commère ou le vieil homme ronchon, servant de contre-pied humoristique aux drames qui les entourent. Il en va différemment dans les soaps américains, où le recours à la comédie est rare. En outre, les soaps britanniques se veulent souvent plus réalistes que ceux des autres pays et attachent une importance particulière aux lieux de l’action, dans la mesure où ces feuilletons reposent en grande partie sur les stéréotypes attachés à ces endroits. Ainsi, EastEnders met en scène le quotidien difficile des habitants des quartiers Est de Londres, quartiers réputés pauvres ; de même, Coronation Street a pour cadre une rue d’une ville du Nord de l’Angleterre (aux alentours de Manchester), où les habitants emploient des expressions typiques (ou considérées comme typiques) de la région.

Les romances, liaisons secrètes, adultères et histoires d’amour passionnées sont des thèmes essentiels dans de nombreux soap operas. Dans les soaps diffusés en journée aux États-Unis, les personnages les plus appréciés du public sont souvent impliqués dans des romances similaires à celles que l’on trouve dans les romances (romance novels). Les soaps australiens et britanniques reposent également en grande partie sur des intrigues à caractère sentimental. En Russie, les soaps les plus connus exploitent l’image « romantique » des criminels ou des magnats de l’industrie.

Narration[modifier | modifier le code]

Un soap opera repose sur plusieurs intrigues parallèles. Typiquement, un épisode d’un soap va mettre en parallèle plusieurs histoires différentes, qui à terme peuvent soit s’entremêler et influer les unes sur les autres, soit rester indépendantes les unes des autres. Dans le cas des soaps quotidiens, qui peuvent être perpétuellement en cours de tournage (sans interruption au cours de l'année), il y a une certaine rotation des intrigues et des acteurs du feuilleton. Ainsi, une intrigue en cours ne sera pas nécessairement évoquée dans tous les épisodes diffusés dans la même semaine. De même, il est rare que l’un des acteurs du feuilleton apparaisse dans tous les épisodes de la semaine. Par ailleurs, quand une intrigue se termine, il y a toujours en parallèle d’autres intrigues en cours, à différents stades de développement.

Les soaps hebdomadaires, qui sont souvent retransmis en soirée sur les chaînes américaines (l'un des exemples les plus célèbres reste Dallas), diffèrent sur plusieurs points des soaps quotidiens. Tout d’abord, la rotation des intrigues ne s'y fait pas de la même façon : dans les soaps hebdomadaires, il arrive que la totalité des intrigues en cours soit évoquée lors d’un même épisode, ce qui est plus difficilement concevable dans les soaps quotidiens. Autre différence notable, dans les soaps hebdomadaires, il est possible de voir dans chaque épisode la totalité des acteurs principaux. En outre, les soaps hebdomadaires ne sont habituellement pas diffusés tout au long de l'année, mais fonctionnent par saisons de plusieurs mois, avec une pause de quelques mois entre deux saisons ; de ce fait, une saison d'un soap hebdomadaire s'achève souvent de manière abrupte, avec un cliffhanger particulièrement frappant, censé donner au téléspectateur l'envie de regarder la saison suivante (principe narratif ayant depuis influencé de nombreuses séries qui ne sont pourtant pas des soap operas).

Les intrigues des soaps sont parfois complexes, voire confuses. La généalogie des personnages est souvent modifiée au cours du récit, à mesure que des révélations sont faites sur les différents liens de parenté qui les unissent. Il en est ainsi quand un personnage découvre que son père biologique n’est pas l’homme qu’il croyait, qu’il a un frère jumeau ayant été abandonné à la naissance, etc. (les évènements tels que les mariages ou les naissances étant fréquemment perturbés par des catastrophes inattendues). Il n’est pas rare non plus qu’un personnage autrefois laissé pour mort réintègre le casting du feuilleton, avec diverses justifications scénaristiques. Par exemple, dans Amour, Gloire et Beauté, le personnage de Taylor Forrester avait été laissé pour mort pendant plusieurs années, mais quand son interprète, l’actrice Hunter Tylo, a réintégré le casting, il a été expliqué que Taylor était seulement tombée dans le coma. Il arrive également que des crimes (enlèvements, viols, meurtres) restent impunis tant que le coupable est susceptible de jouer un rôle dans les épisodes suivants (voir l'exemple du personnage de Michael Baldwin dans Les Feux de l'amour, responsable d'un meurtre qui ne sera jamais élucidé et qui passera à peine quelques mois en prison pour tentative de viol et séquestration, avant d'être libéré et de continuer son métier d'avocat comme si de rien n'était).

En outre, certains soaps américains prennent de grandes libertés avec les notions d'âge, de génération. Par exemple, dans Les Feux de l'amour, le personnage de Nicholas Newman est passé en quelques mois de petit garçon à préadolescent ; de même pour son fils, Noah Newman, qui est né en 1997 mais a en 2010 les traits d'un adulte, non d'un adolescent. Ce procédé permet d'intégrer aux intrigues en cours une nouvelle génération d'acteurs.

Exemples de soap operas[modifier | modifier le code]

Quotidiens[modifier | modifier le code]

Hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Les soap operas les plus populaires actuellement[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

États-Unis[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Pays-Bas[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de Procter & Gamble
  2. a et b Martin Winckler, Christophe Petit, Les séries télé, 1999, p. 390
  3. Article du Time magazine

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • Bowles, Kate. Soap opera: 'No end of story, ever' in The Australian TV Book, (Eds. Graeme Turner and Stuart Cunningham), Allen & Unwin, St Leonards, NSW, 2000. ISBN 1-86508-014-4
  • Geraghty, Christine. The Aesthetic Experience in Women and Soap Opera: A Study of Prime Time Soaps, Polity Press, Cambridge, 1991. ISBN 0-7456-0489-7
  • Mercado, Andrew. Super Aussie Soaps, Pluto Press Australia, 2004. ISBN 1-86403-191-3
  • Timeline of daytime soaps

Articles connexes[modifier | modifier le code]