Comédie romantique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une comédie romantique, ou comédie sentimentale, est un type de film d'amour mettant en scène de manière humoristique l'histoire d'amour (ou du moins, une partie de l'histoire d'amour) entre deux personnes. Elle alterne scènes humoristiques et scènes plus sérieuses, qui cherchent davantage à émouvoir. L'œuvre la plus célèbre du genre est sans doute Pretty Woman, de Garry Marshall, avec Richard Gere et Julia Roberts.

Humour et romance[anglicisme à remplacer][modifier | modifier le code]

La comédie romantique cherche avant tout à raconter une histoire d'amour. Le scénario-type de la comédie romantique peut se résumer ainsi : deux personnes que tout oppose en apparence (l'homme psychorigide et la femme excentrique, le riche homme d'affaires et la pauvre prostituée...) se rencontrent et vont progressivement tomber amoureux l'un de l'autre, mais peinent à l'admettre. Finalement, leur amour triomphe des obstacles et les protagonistes finissent ensemble.

La comédie romantique raconte une histoire d'amour de manière humoristique, mais ne cherche pas constamment à faire rire. Un film comme Mary à tout prix (qui, certes, raconte une histoire d'amour) ne saurait être rattaché au genre, car il ne comporte aucune scène qui ne cherche pas à faire rire le spectateur ; il s'agit en fait d'une comédie pure, et non d'une comédie romantique.

La comédie romantique alterne scènes humoristiques et scènes cherchant davantage à émouvoir (confère la deuxième moitié du film Pretty Woman, dont le ton est beaucoup plus sérieux que dans la première partie), sans pour autant flirter avec le drame. Par exemple, Elle et lui met en scène l'histoire d'amour entre deux personnes dont l'une devient handicapée à la suite d'un accident ; une telle situation est difficilement imaginable dans une comédie romantique, ce qui fait que le film sera plutôt qualifié de comédie dramatique ou de mélodrame.

Un genre codifié[modifier | modifier le code]

La comédie romantique ne cherche généralement pas à ménager des chutes imprévisibles : le spectateur sait, dès le début du film (ou plutôt, avant même d'entrer dans la salle), que les protagonistes vont tomber amoureux et qu'ils vont finir par vivre ensemble. La question est de savoir comment ils vont finir ensemble, et c'est sur ce point que les scénaristes doivent faire preuve d'imagination.

Le genre comporte par exemple des figures imposées ou quasi-imposées et des personnages-types (l'ami homosexuel de l'héroïne dans les films des dix dernières années, comme le Mariage de mon meilleur ami).

En tant que genre, il existe cependant des variantes : le scénario de Sa mère ou moi !, par exemple est moins axé sur l'histoire d'amour entre l'héroïne, Charlie, et son futur mari, Kevin (qui sont ensemble au bout d'une demi-heure de film à peine), que sur la rivalité entre Charlie et la mère de ce dernier, qui cherche à empêcher leur mariage d'avoir lieu.

L'autre question liée à celle du genre de la comédie romantique et qui ne peut être considéré comme une variante, est celle de son histoire ou de sa généalogie. Si les traits de la comédie romantique qui ont été retenu dans sa définition sont ceux de la 'New Comedy' de Jonson, il faut penser également à son grand rival du théâtre élisabéthain : Shakespeare (et le modèle de la 'old comédy'). Un critique comme Northrop Frye fait remarquer que tandis que dans la New Comedy on assiste aux efforts d’une jeune homme pour triompher des obstacles que suscite une figure de vieillard (le senex) contre son mariage avec la jeune femme, dans la Old Comedy (celle de Shakespeare) l’accent est mis sur l’héroïne qui détient peut-être la clé d’une conclusion heureuse et surtout subit quelque chose de l’ordre de la mort et de la résurrection dont on trouve le modèle dans ses dernières comédies de Shakespeare (notamment Le conte d'hiver). Cette distinction est reprise par Stanley Cavell dans son élaboration du genre dit des comédies de remariage qu'il repère dans sept films des comédies dites screwball comedies des années 1930-1940 du cinéma hollywoodien.

Dans les films[modifier | modifier le code]

Les toutes premières comédies romantiques[modifier | modifier le code]

Comédies romantiques plus tardives[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

En outre, la comédie romantique influence la télévision, comme en témoignent certains téléfilms, ainsi que plusieurs séries comme Clair de lune ou les sitcoms Madame est servie, Une nounou d'enfer et Friends (pour ne citer que les cas les plus connus). Toutes ces séries fonctionnent suivant le même principe que la comédie romantique au cinéma : elles mettent en scène, sur un ton la plupart du temps humoristique, l'histoire d'amour entre leurs protagonistes, souvent très différents en apparence (la blonde froide et le brun extravagant, la riche femme d'affaires et son homme de ménage, la nounou juive américaine extravertie et l'homme d'affaires anglais goy et coincé...).

Le spectateur comprend très vite que ces protagonistes dissemblables vont, malgré leurs différences, finir par tomber amoureux, ou du moins par admettre qu'ils sont amoureux l'un de l'autre ; mais la question est de savoir comment, et quand. Et cela peut durer longtemps : il faudra près de huit saisons aux protagonistes de Madame est servie avant d'admettre qu'ils sont faits l'un pour l'autre. Avant cela, ils auront accidentellement partagé le même lit, se seront embrassés après avoir trop bu...

Liens externes[modifier | modifier le code]