Quelque part dans le temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Quelque part dans le temps (Somewhere in Time) est un film tragico-romantique américain sorti en France en 1980 et réalisé par Jeannot Szwarc. Ce film est tiré du roman de Richard Matheson intitulé Le Jeune Homme, la Mort et le Temps publié en 1975. Le romancier en a également écrit le scénario. Le film met en vedette Christopher Reeve, Jane Seymour, Christopher Plummer, Teresa Wright et Bill Erwin. Le film est connu pour la musique composée par John Barry. La dix-huitième variation de la Rhapsodie sur un thème de Paganini de Sergei Rachmaninoff joue également tout au long du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En mai 1972, Richard Collier est abordé en coulisses le soir de la première représentation de sa toute première pièce de théâtre par une vieille dame qui lui remet une montre et le supplie de 'revenir à elle'. Huit ans plus tard, alors qu'il essaye de trouver l'inspiration pour sa nouvelle pièce au Grand Hotel, il est étrangement captivé par la beauté d'une jeune femme sur une vieille photographie. Avec l'aide de Arthur Biehl, un vieil homme qui travaille dans l'hôtel depuis 1910, Richard découvre que cette femme est Elise Mc Kenna, une célèbre actrice des années 1920, qui séjournait dans ce même hôtel en 1912. En approfondissant ses recherches, il découvre qu'Elise était la vieille dame qui lui avait remis la montre 8 ans plus tôt, et qu'elle est morte le soir de leur rencontre.

La piste d'Elise mène également Richard à un professeur d'université, spécialiste de l'auto-suggestion, qui selon lui, permettrait de voyager dans le temps. Pour y parvenir, le sujet doit écarter de sa vue tout élément en relation avec son époque présente, et se convaincre qu'il est dans le passé. De retour à sa chambre, Richard essaie d'appliquer ce principe dans le but de revenir en 1912, sans succès. Alors qu'il est sur le point de renoncer, il découvre dans un vieux registre de l'hôtel datant de 1912 sa propre signature, preuve qu'il va, ou qu'il a déjà réussi. S'engage alors un voyage dans le temps, où Richard abandonnera son époque pour trouver l'amour dans le passé.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis : 3 octobre 1980
Drapeau de la France : 6 mai 1981

Distribution[modifier | modifier le code]

Différences avec le roman[modifier | modifier le code]

Dans le roman, Richard voyage de 1971 à 1896 au lieu de 1980 à 1912. Contrairement au film, il meurt d'une tumeur au cerveau, et le livre soulève la possibilité que l'expérience du voyage dans le temps puisse n'être tout simplement qu'une série d'hallucinations. La scène, au début, au cours de laquelle une vieille femme remet à Richard une montre de poche (qu'une version plus âgée de lui-même lui avait donnée) n'apparaît pas dans le livre. Ainsi, le paradoxe ontologique généré par cet évènement (que la montre n'ait jamais été construite, mais existe éternellement) est absent aussi. Dans le livre, deux médiums, et non William Fawcett Robinson, prédisent l’arrivée de Richard. Et la mort de Richard, à la fin, est provoquée par sa tumeur et non par le chagrin d'avoir perdu Élise.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]