The Wild

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

The Wild

alt=Description de l'image TheWild.png.
Titre québécois La Vie sauvage
Titre original The Wild
Réalisation Steve « Spaz » Williams
Scénario Ed Decter
John J. Strauss
Mark Gibson
Philip Halprin
Sociétés de production C.O.R.E. Feature Animation
Walt Disney Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 2006
Durée 86 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Wild — ou La Vie sauvage au Québec — est le 99e long-métrage d'animation des studios Disney, sorti en 2006.

Produit par C.O.R.E. Feature Animation / Complete Pendemonium, ce film ne fait pas partie de la collection « Classiques d'animation Disney ».

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans le zoo de Manhattan à New York Ryan, un petit lionceau, se désole de ne pas rugir comme son père Samson. Ce dernier, pour l'encourager, lui raconte les aventures qu'il aurait vécues dans le monde sauvage. Ryan décide de partir sans rien dire vers ce monde sauvage pour devenir un grand lion comme son père. Se rendant compte de la disparition de Ryan, Samson comprend que les histoires qu'il invente mettent en danger son fils. Il décide de partir à sa recherche avec l'aide de ses fidèles amis, Larry l'anaconda, Benny Normal l'écureuil, Bridget la girafe, et d'un koala nommé Nigel, qui sert de modèle aux peluches new-yorkaises. Cette recherche les conduit de la jungle urbaine à celle plus sauvage encore de l'Afrique

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Voix québécoises[modifier | modifier le code]

Chansons du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • The Wild a été mis en production avant le film d'animation DreamWorks, Madagascar, qui exploite les mêmes thèmes. Mais ce dernier étant sorti avant, les spectateurs ont eu l'impression que The Wild n'en était qu'une copie et tentait de profiter de son succès. Il faut aussi noter que les locaux de DreamWorks sont enclavés dans ce que Disney appelle depuis 1999 le Grand Central Creative Campus, un ensemble de locaux de Disney comprenant entre autres Walt Disney Imagineering. Néanmoins, des soupçons de plagiat ont été formulés dans les deux sens. Ce n'est pas la première fois que DreamWorks et Disney sont confrontés à ce genre de problèmes. Cela avait déjà eu lieu en 1998 avec Fourmiz et 1001 pattes puis en 2003 avec Le Monde de Nemo et Gang de requins.
  • The Wild est à beaucoup de niveaux une parodie du Roi lion. Lorsque, arrivé dans la savane, Samson pense avoir repéré son fils grâce à son odorat et tombe sur une marmotte en train de faire ses besoins, celle-ci parle de Simba pour faire référence au fils de Samson. De même, lorsque le lion, la girafe, le serpent et le koala arrivent dans New York et sont pris en chasse par des chiens, ils courent devant un music hall sur lequel Le Roi lion est à l'affiche.

Liens externes[modifier | modifier le code]