Get Shorty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Get Shorty :
Stars et Truands

Titre québécois C'est le petit qu'il nous faut
Titre original Get Shorty
Réalisation Barry Sonnenfeld
Scénario Scott Frank
Acteurs principaux
Sociétés de production MGM
Jersey Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie de gangsters
Sortie 1995
Durée 105 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Get Shorty : Stars et Truands – ou C'est le petit qu'il nous faut au Québec – (Get Shorty) est un film américain réalisé par Barry Sonnenfeld, sorti en 1995.

Adapté du roman Get Shorty d'Elmore Leonard, publié en 1990, il connaîtra une suite en 2005, Be Cool, réalisée par F. Gary Gray.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Chili Palmer est un truand de New York et accessoirement prêteur sur gage. Mais il rêve d'autres horizons. Lors d'une « mission » à Los Angeles, il découvre le monde fascinant d'Hollywood et du cinéma. Il va notamment croiser Harry Zimm, un producteur de séries B minables, la grande vedette de cinéma Martin Weir, des trafiquants de drogues, des malfrats, … Chili fera tout pour entrer dans ce monde merveilleux d'Hollywood, afin de produire un film inspiré de sa propre histoire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 20 octobre 1995
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France : 27 mars 1996

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le studio voulait à l'origine que le film soit réalisé par Quentin Tarantino[2]. Deux ans plus tard, Tarantino adaptait un autre roman de Leonard, Rum Punch, pour son 3e film, Jackie Brown. De plus, c'est Tarantino lui-même qui a convaincu Travolta d'accepter le rôle car ce dernier l'avait dans un premier temps refusé.

Casting[modifier | modifier le code]

Harvey Keitel fait une très courte apparition à la fin du film. Il joue, dans le film de Chili, le personnage de Ray Barboni. C'est un exemple de "film dans le film"[2]. Ernest « Chili » Palmer, ami d'Elmore Leonard, fait également un caméo dans le film, dans le rôle d'un ami de Ray Barboni. L'actrice-réalisatrice Penny Marshall fait une courte apparition en tant que réalisatrice du « film dans le film ».

Michael Keaton, Bruce Willis, Robert De Niro, Al Pacino et Dustin Hoffman ont été envisagés pour le rôle[2]. Ben Stiller a joué dans le film mais sa scène a été coupée. Il jouait le rôle d'un jeune réalisateur de films d'horreur[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu du 17 janvier 1995 au 18 avril 1995[3], en Californie (Los Angeles : aéroport international de Los Angeles Beverly Hills, Venice Beach ; Sony Pictures Studios de Culver City, Malibu, Marina Del Rey, Santa Monica), en Floride et à Las Vegas dans le Nevada[4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Clins d’œil[modifier | modifier le code]

  • Le film fourmille de petits détails et d'allusions au cinéma et à la carrière des acteurs du film. John Travolta, dans une scène dit à Rene Russo « you can't turn him [Martin Weir] into Mel Gibson ». Rene Russo a travaillé avec Mel Gibson notamment dans L'Arme fatale 3 et L'Arme fatale 4.
  • Dans le livre, le producteur Harry Zimm dit à Chili qu'il veut contacter Gene Hackman pour jouer dans l'un de ses films. C'est Hackman lui-même qui incarne Zimm dans l'adaptation au cinéma...
  • Selon l'écrivain Elmore Leonard, le personnage de la vedette de cinéma Martin Weir serait inspiré de Dustin Hoffman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]