Les Gaspards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gaspard.

Les Gaspards

Titre original Les Gaspards
Réalisation Pierre Tchernia
Scénario Pierre Tchernia
René Goscinny
Acteurs principaux
Pays d’origine France, Belgique
Genre Comédie
Sortie 1974
Durée 90 minutes (1 heure 30)

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Gaspards est un film français de Pierre Tchernia, sorti en 1974.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jean-Paul Rondin (Michel Serrault) est libraire à Paris, près du Panthéon. Il est mécontent car sa boutique est située près d'un chantier de rénovation de la ville ordonné par le ministère des Travaux publics (Charles Denner).

Un soir, la fille de Rondin disparaît brusquement après avoir quitté son groupe d'amis. Le commissaire Lalatte (Michel Galabru), que Rondin est allé voir, pense qu'il s'agit d'une fugue. Rondin décide de mener seul son enquête et d'aller explorer les sous-sols de Paris.

La disparition d'une vingtaine de touristes venus visiter les catacombes, dont un jeune américain du nom de Nixon dont le patronyme (celui du président des États-Unis à la même période) va finalement inciter Lalatte à réagir, d'autant que parallèlement certains objets disparaissent des musées et des aliments sont volés dans les caves ou sous-sols des commerçants du quartier.

Il s'agit en fait de l’œuvre d'un groupe militant de la mouvance hippie, « les Gaspards » (terme argotique signifiant « les rats »). Menés par leur chef, Gaspard de Montfermeil (Philippe Noiret), ils ont enlevé ces individus afin que les travaux cessent et que le ministre cède.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

La présidence de Georges Pompidou, qui succède au général de Gaulle après les événements de mai 1968, est marquée par la mise en chantier de travaux considérables dans la capitale, comme l'extension du boulevard périphérique, l'aménagement du quartier de La Défense et des voies sur berges, la construction de la tour Montparnasse ou encore la destruction des Halles de Paris. Dans ce contexte, un mouvement écologiste et environnemental commence à se former, inspirant le scénario de René Goscinny et Pierre Tchernia.

C'est la deuxième réalisation au cinéma de Pierre Tchernia après Le Viager en 1972. On retrouve certains acteurs : Michel Serrault, Bernard Lavalette, Jean Carmet, Michel Galabru et Gérard Depardieu, lequel va devenir célèbre un mois plus tard avec le film Les Valseuses.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le DVD du film sorti en 2011 comporte en bonus une interview par Pierre Tchernia de Gilles Thomas, coauteur de l'Atlas du Paris souterrain (Parigramme, 2001 (ISBN 978-2-84096-191-8)).
  • On peut y voir des images du trou des Halles ainsi que de la construction de La Défense.
  • Chantal Goya entamera sa nouvelle carrière de chanteuse pour enfants quelques mois plus tard.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]