Minute (temps)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir minute.

La minute est une unité pratique de mesure du temps. Bien qu'en dehors du système international (SI), elle est utilisée communément. La minute est définie comme une durée de 60 secondes. Une heure contient 60 minutes.

Symbole et définition[modifier | modifier le code]

Le symbole de la minute temporelle est « min » (invariable, sans point). Le SI[1] n'admet pas le symbole « m », qu'il utilise pour le mètre, ni « mn ».

Depuis le décret 75-1200 du 23 décembre 1975[2], le symbole min est le seul légal en France :

« Dénomination. : minute. ; Symbole. : min ; Observations : Pour la minute, le symbole m[3] peut être employé lorsqu'il ne saurait y avoir d'ambiguïté, par exemple lorsque le temps exprimé comprend non seulement des minutes mais aussi des heures ou des secondes ».

NB : L'emploi d'une ou de deux primes (caractères « ′ » et « ″ ») comme symboles respectifs de la minute et de la seconde temporelles est incorrect, ces signes désignant la minute et la seconde d'arc, subdivisions du degré d'arc.

Minute indivisible[modifier | modifier le code]

On parle de minute indivisible lorsque la minute est définie comme la plus petite unité et que les mesures sont arrondies à la minute supérieure ou, en d'autres termes, lorsque toute minute entamée est comptée entièrement. La minute est alors dite indivisible parce qu'elle elle ne peut pas être divisée, par exemple en secondes. Un tel système est notamment utilisé dans les télécommunications, pour la facturation des communications. Elle s'y oppose à la facturation à la seconde. Il existe aussi des systèmes de facturation hybrides, dans lesquels seule la première minute est indivisible, la suite de la communication étant facturée à la seconde.

On retrouve également la minute indivisible dans la législation européenne, pour le calcul du temps de travail d'un conducteur routier, mesuré par un chronotachygraphe. La minute indivisible a ainsi été instaurée le 24 septembre 1998 par un règlement du Conseil[4] :

« Le dispositif doit permettre l'enregistrement, la mise en mémoire, l'affichage et l'impression des données suivantes :

  • les temps de conduite (temps et dates), avec une précision de 1 minute ;
  • les autres temps de travail et temps de disponibilité (temps et dates) avec une précision de 1 minute ;
  • les interruptions de travail et temps de repos journaliers (temps et dates) avec une précision de 1 minute [...] »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Brochure Le Système international d'unités 8e édition 2006
  2. Décret 75-1200 du 23 décembre 1975 Sur le site legifrance.gouv.fr
  3. Bien qu'autorisée par le décret de 1975 et tolérée par la norme AFNOR NF X 02-003 du 5 août 1985 (Principes de l'écriture des nombres, des grandeurs, des unités et des symboles), l'écriture « m » n'a pas été reprise dans la mise à jour de cette même norme de juin 2012.
  4. Règlement (CE) nº 2135/98 du Conseil du 24 septembre 1998 modifiant le règlement (CEE) nº 3821/85 concernant l'appareil de contrôle dans le domaine des transports par route et la directive 88/599/CEE concernant l'application des règlements (CEE) nº 3820/85 et (CEE) nº 3821/85, sur EUR-Lex.