Metronews

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Metro (journal))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metro.
Metro
Image illustrative de l'article Metronews
logo du journal Metro

Pays 23 pays
Langue 18 langues
Périodicité Quotidienne
Format Tabloïd
Genre Généraliste
Prix au numéro gratuit
Date de fondation 1995

Propriétaire Metro International

Metro est un journal d'information quotidien et gratuit du groupe de presse suédois Metro International, groupe spécialisé dans la publication de quotidiens locaux gratuits à travers le monde et qui a été créé par Modern Times Group, propriété du fonds d'investissement suédois Kinnevik.

Un autre quotidien gratuit nommé Metro (Associated Metro Limited) est publié au Royaume-Uni par le groupe Associated Newspapers ; celui-ci n'appartient pas au groupe Metro International.

Metro est présent dans le monde avec 84 éditions, dans 23 pays et en 18 langues. La première édition est créée à Stockholm en Suède.

L'ensemble des éditions du journal Metro utilise généralement le même logo, des mises en pages similaires et des polices de caractères identiques (Corpid pour les titres et une variation de Swift (police d'écriture) pour le contenu en écriture latine, cyrillique ou grecque).

Depuis 2011, Publications Metro France appartient au groupe TF1. Metro France devient metronews en 2013. Metronews est en concurrence directe avec 20 minutes et Direct Matin.

En France[modifier | modifier le code]

Lancé en France en 2002, Metro puis metronews est à l'équilibre depuis 2005. Depuis 2003, le Groupe TF1 possédait 34 % de Metro France. En 2011, le groupe est monté à 100 %, ce qui devrait permettre des synergies entre la rédaction du journal et le service information du groupe[1].

Outre des brèves d'agences d'information, Metronews dispose d'un contenu éditorial propre réalisé par la rédaction nationale et les rédactions régionales du quotidien. Jusqu'en 2005, Metronews proposait des tribunes spécifiques signées par des journalistes de référence tels que Christine Ockrent et Philippe Tesson. Depuis, les tribunes quotidiennes proposées par le quotidien sont ouvertes aux spécialistes, intellectuels et associations.

En 2006, Metro France change de formule, avec une pagination que les concepteurs veulent plus claire. Le quotidien dynamise également son site web et le rapproche de la version papier pour que les deux éléments se complètent.

À partir de 2012, Metro France travaille en Reverse Publishing[Quoi ?].

En 2013, Metro France devient Metronews.

Aujourd'hui metronews est un media d’information gratuit présent en France via un quotidien, un site internet, des applis mobiles et tablettes.

Au total, 10,4 millions de personnes fréquentent les différents supports de metronews chaque mois (Brand One global 2013 / AudiPresse One 2013/Médiamétrie MNR-PIM).

Metronews est le 2e quotidien le plus lu en France : il touche 2 601 000 lecteurs actifs urbains chaque jour (LNM 15+ - ONE 2013).

Avec 11 éditions régionales, metronews est présent dans 33 grandes agglomérations (Paris, Rouen, Chartres, Orléans, Tours, Strasbourg, Metz, Nancy, Lyon, Saint-Etienne, Grenoble, Annecy, Chambéry, Valence, Marseille, Toulon, Aix, Avignon, La Seyne-Sur-Mer, Nice, Cannes, Antibes, Cagnes-sur-Mer, Montpellier, Nïmes, Toulouse, Bordeaux, Montauban, Nantes, Rennes, Lille, Lens).

En Belgique[modifier | modifier le code]

En Belgique, un journal Metro est édité en français (avec un logo vert) et en néerlandais (avec un logo bleu). Il est disponible chaque matin dans la majorité des gares et stations de métro ou prémétro. Cette édition n'est pas produite par Metro International, mais par Mass Transit Media (Groupe Rossel et Concentra), le nom « Metro » ayant été déposé antérieurement à Metro International par Sudpresse. Le tirage est de 290 000 exemplaires (2010) et le nombre de lecteurs dépasse le million.

Au Canada[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Métro (journal montréalais).

La première édition du journal au Canada est apparue en mars 2001 à Montréal, au Québec, sous le nom de Métro. Cette version est la seule édition francophone en Amérique.

Le journal a ensuite été distribué dans d'autres villes du Canada anglais :

Villes Depuis
Ottawa 2005
Vancouver
Toronto 2000
Calgary 2007
Edmonton
Halifax février 2008

Au Pérou[modifier | modifier le code]

Au Pérou, où ce journal a commencé à être diffusé mi-2011, il porte le nom de Publimetro. Distribué aux carrefours et dans les station de transport public du « Metropolitano » , il est associé au grand groupe de presse national El Comercio.

Éditions locales du journal Metro et Metronews[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

  • Le lundi 27 juin 2011, le journal Metro publiait un article sur une employée de France Télécom, qui se présentait comme « téléconseillère à temps partiel au centre d’appels d’Ivry-sur-Seine durant dix ans » et faisait l'éloge de l'entreprise, en expliquant que les suicides survenus il y a quelques années étaient de l'histoire ancienne. Malheureusement, les employés de France Télécom ont reconnu l'employée interviewée, qui était en fait la rédactrice en chef du webzine corporate affectée à la communication externe du groupe France Télécom. Les responsables du journal Metro se sont ensuite excusés, en insistant tout de même sur le fait de n'avoir « répondu à aucune consigne de la direction de France Télécom-Orange »[2].

[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]