Ferdi Kübler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kübler.
Ferdi Kübler
Image illustrative de l'article Ferdi Kübler
Ferdi Kübler lors du Tour de France 1954
Informations
Nom Kübler
Prénom Ferdi
Date de naissance 24 juillet 1919 (1919-07-24) (94 ans)
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Équipe professionnelle
1940
1941-1944
1945-1947
1948-1957
1948-1949
1949
1950-1952
1952-1955
1953-1955
Cilo
P. Egli Rad
Cilo
Tebag
Peugeot-Dunlop
Bartali-Gardiol
Fréjus
Fiorelli
La Perle-Hutchinson
Équipe dirigée
1961
1967-1968
Gazzola-Fiorelli
Zimba-Mondia
Principales victoires
Challenge Desgrange-Colombo 1950, 1952 et 1954
Championnats
MaillotMundial.PNG Champion du monde sur route 1951
MaillotSuiza.PNG Champion de Suisse sur route 1948, 1949, 1950, 1951 et 1954
1 grand tour
Jersey yellow.svg Tour de France 1950
1 classement distinctif sur un grand tour
Classement par points
Jersey green.svg Tour de France 1954
8 étapes dans les grands tours
Tour de France (8 étapes)
Classiques
Liège-Bastogne-Liège 1951 et 1952
Flèche wallonne 1951 et 1952
Courses à étapes
Tour de Suisse 1942, 1948 et 1951
Tour de Romandie 1948 et 1951

Ferdinand Kübler, né 24 juillet 1919 à Marthalen près de Zurich, est un coureur cycliste suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé « Le Fou pédalant », « L'Homme cheval », il est grand au teint très hâlé. On l'a aussi surnommé le cow-boy à cause de son goût pour les chapeaux Stetson.

Il devient coureur professionnel en 1940 mais ses débuts dans la compétition durent se limiter à la Suisse, du fait de l'occupation nazie dans une grande partie de l'Europe. Il a notamment remporté le Tour de France 1950, le championnat du monde sur route en 1951, Liège-Bastogne-Liège et la Flèche wallonne à deux reprises (1951 et 1952) et trois Tours de Suisse (1942, 1948 et 1951).

Pendant le Tour 1955, il abandonne lors de la 12e étape au sommet du mont Ventoux et met ainsi un terme à sa carrière sur les grands tours.

Il raccroche en 1957, âgé de 38 ans. En 1983, il est élu « Personnalité helvète la plus populaire des cinquante dernières années ». Moniteur de ski diplômé, il est devenu un commerçant prospère à sa reconversion. Il reste le plus âgé des vainqueurs du Tour de France encore vivants.

En 1955, pendant le Tour de France, il semble bien que Kübler se soit dopé. Il zigzaguait pendant la montée du mont Ventoux et s'est mis à pousser des cris de tous côtés à la fin de la course. Pendant le contrôle des chambres les commissaires ont trouvé des produits dopants et des seringues[1]. Par la suite pourtant, au cours d'interviews, Kübler a nié s'être jamais dopé[2].

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1947 : abandon à la 7e étape et vainqueur de deux étapes
  • 1949 : abandon à la 18e étape et vainqueur d'une étape
  • 1950 : Jersey yellow.svg vainqueur du classement général et de trois étapes
  • 1954 : 2e du classement général, Jersey green.svg vainqueur du classement par points et de deux étapes
  • 1955 : abandon à la 12e étape

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

  • 1940
    • MaillotSuiza.PNG Champion de Suisse de poursuite
  • 1941
    • MaillotSuiza.PNG Champion de Suisse de poursuite
    • Omnium de Zurich
    • Américaine de Zurich (avec Paul Egli)
    • Poursuite de Zurich
  • 1942
    • Poursuite de Nice
    • Individuelle de Zurich
    • 2e de l'omnium du Vigorelli (avec Fausto Coppi)
  • 1943
    • MaillotSuiza.PNG Champion de Suisse de poursuite
    • Américaine de Zurich (avec Paul Egli)
  • 1944
    • 2e du championnat de Suisse de poursuite
  • 1946

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Records[modifier | modifier le code]

  • Record de l'heure : 43,651 km (1941)
  • Record du 20 km : 27 min 25 s (1941)
  • Record du 10 km : 13 min 30,3 s (1941)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Challenge Desgrange-Colombo : 1950, 1952, 1954 (2e : 1951)
  • Trophée Edmond Gentil (exploit cycliste de l'année) : 1950
  • Coureur suisse de l'année : 1943, 1948

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dopingfälle (cas de dopage) ; voir aussi « Eine gewisse Chemie » (Une chimie d'un genre particulier) dans Süddeutsche du 23 mai 2007.
  2. « Die würden sogar Rattengift nehmen » (« Ils prendraient même de la mort aux rats ») dans Bild du 05 juillet 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]