Franco Bitossi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Franco Bitossi
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Bitossi
Prénom Franco
Date de naissance 1er septembre 1940 (1940-09-01) (73 ans)
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Principales victoires
3 championnats
MaillotItalia.PNG Champion d'Italie sur route (1970, 1971 et 1976)
19 étapes de grand tour
15 étapes du Tour d'Italie
4 étapes du Tour de France
7 classements annexes sur un grand tour
Jersey red.svg Classement par points du Tour de France (1968)
Jersey white.svg Classement du combiné du Tour de France (1968)
Classement par points du Tour d'Italie Jersey red.svg (1969) et Jersey violet.svg 1970
Mountains.svg Classement de la montagne du Tour d'Italie (1964, 1965 et 1966)
3 courses par étapes
Tour de Suisse (1965)
Tirreno-Adriatico (1967)
Tour de Catalogne (1970)

Franco Bitossi (né le 1er septembre 1940 à Camaioni di Carmignano, dans la province de Prato en Toscane) est un ancien coureur cycliste italien, certainement l'un des plus grands cyclistes italiens avec 171 victoires remportées au cours de sa carrière professionnelle entre 1961 et 1978.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Franco Bitossi commence à courir très jeune, à 17 ans, remportant 10 victoires, en 1957, dans la catégorie débutants. De 1959 à 1961, il court chez les amateurs, triomphant à 21 reprises.

Principaux succès[modifier | modifier le code]

Sa première victoire chez les professionnels est une étape des Trois Jours du Sud, sous les couleurs de l'équipe Philco. En 1964, il court pour l'équipe Springoil-Fuchs et remporte quatre étapes au Tour d'Italie, dont la mythique étape Cuneo-Pinerolo. En 1965, il passe dans l'équipe légendaire Filotex, de Prato, et il remporte le Tour de Suisse (2 étapes remportées) et le Championnat de Zurich. En 1966, il remporte deux étapes du Tour d'Italie et du Tour de France, ainsi que la Coppa Sabatini. En 1967, il gagne Tirreno-Adriatico, le Tour de Lombardie et la Coppa Agostoni. En 1968, il gagne à nouveau deux étapes au Tour d'Italie et au Tour de France, où il remporte le classement par points (seul Italien à avoir réussi cette performance), il s'impose à nouveau au Championnat de Zurich et à la Coppa Sabatini, et gagne la Coppa Bernocchi. En 1968, il remporte le classement par points du Tour d'Italie, conservant le maillot cyclamen du début à la fin.

En 1970, il devient champion d'Italie et gagne, entre autres, 4 étapes du Giro (ainsi que le classement par points) et le Tour de Catalogne. Il conserve son titre de champion d'Italie en 1971 en remportant l'épreuve du Gran Premio Industria e Commercio di Prato.

En 1972, il fait la une de tous les journaux du monde suite à l'épilogue malheureux des championnats du monde de Gap, en France, où il se fait reprendre sur la ligne par le groupe de l'Italien Marino Basso et doit se contenter de la médaille d'argent. Cette arrivée malchanceuse l'a rendu cependant plus célèbre que s'il avait gagné.

En 1973, il quitte « son » équipe Filotex pour rejoindre la Sammontana avec laquelle il remporte le Tour du Veneto et le Tour d'Émilie. L'année suivante, avec la Scic, il remporte 4 étapes au Tour de Suisse et 3 au Tour d'Italie.

En 1976, il redevient champion d'Italie avec l'équipe Zonca Santini. L'année suivante, il change à nouveau d'équipe et rejoint Vibor, avec laquelle il gagne le prestigieux Gran Premio Città di Camaiore. Cette même année, il est à nouveau sélectionné pour les Championnats du Monde où il arrache une splendide médaille de bronze à San Cristobal, au Venezuela.

Il termine sa carrière en 1978 sous les couleurs de Gis Gelati remportant deux nouvelles courses.Très régulier, Franco Bitossi était connu également comme « cœur fou » à cause d'une arythmie cardiaque qui l'obligeait à s'arrêter en course. Sa combativité l'a rendu populaire et il est devenu un des champions qui ont rendu le cyclisme si populaire en Italie.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Franco Bitossi participa à 15 tours d'Italie consécutifs et en terminant 12 dont sept dans les dix premiers. Il remporte 21 étapes, le classement de la montagne en 1964, 1965 et 1966 et le classement par points en 1969.

  • 1963 : 28e
  • 1964 : 10e, vainqueur du Mountains.svg classement de la montagne et des 3e, 16e, 17e et 20e étapes
  • 1965 : 7e, vainqueur du Mountains.svg classement de la montagne et de la 21e étape
  • 1966 : 8e, vainqueur du Mountains.svg classement de la montagne et des 14e et 16e étapes
  • 1967 : 15e, vainqueur de la 7e étape
  • 1968 : 9e[1], vainqueur des 17e et 21e[2] étapes
  • 1969 : 10e, vainqueur du Jersey red.svg classement par points et des 11e et 14e étapes
  • 1970 : 7e, vainqueur du Jersey violet.svg classement par points et des 1re, 3e, 7e et 19e étapes, Jersey pink.svg leader 6 jours du classement général
  • 1971 : 23e, vainqueur de la 15e étape
  • 1972 : abandon (14e étape)
  • 1973 : abandon (20e étape)
  • 1974 : 9e, vainqueur des 6e, 8e et 18e étapes
  • 1975 : 26e, vainqueur de la 15e étape
  • 1976 : non-partant (7e étape)
  • 1977 : 73e
  • 1978 : non-partant (12e étape)

Tour de France[modifier | modifier le code]

Il participa à deux reprises au Tour de France. Leader de l'équipe Filotex en 1966, il remporte deux étapes et termine l'épreuve à la 17e place. Revenu en 1968 comme co-leader de l'équipe d'Italie avec Italo Zilioli, il remporte à nouveau deux étapes et finit à la 8e place (premier italien), remportant aussi le classement par points (à noter que cette année-là seulement, le maillot n'était pas vert, mais rouge) et celui du combiné.

  • 1966 : 17e, vainqueur des 5e et 17e étapes
  • 1968 : 8e, vainqueur du Jersey red.svg du classement par points, du Jersey white.svg classement du combiné des 7e et 16e étapes

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gianni Motta initialement sixième est déclassé pour dopage.
  2. Franco Bodrero initialement vainqueur de l'étape est déclassé pour dopage.

Liens externes[modifier | modifier le code]