Steve Morabito

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morabito.
Steve Morabito
Image illustrative de l'article Steve Morabito
Steve Morabito lors du Tour de Romandie 2011
Informations
Nom Morabito
Prénom Steve
Date de naissance 30 janvier 1983 (31 ans)
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Équipe actuelle BMC Racing
Spécialité Grimpeur-Rouleur[1]
Équipe amateur
2002-2003
2004-2005
VC Mendrisio-Mapei-PL Valli
VC Mendrisio-PL Valli
Équipe professionnelle
2006
2007-2009
2010-2014
2015-
Phonak
Astana
BMC Racing
FDJ.fr
Steve Morabito lors de sa victoire sur le Tour de Suisse 2006.

Steve Morabito, né le 30 janvier 1983 à Monthey, est un coureur cycliste professionnel suisse. Il est professionnel depuis 2006 et membre de l'équipe BMC Racing.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2001, Steve Morabito est membre de la Roue d'or de Monthey et est troisième du championnat du Suisse sur route juniors. Il se classe 44e du championnat du monde de cette catégorie à Lisbonne[2].

Membre du VC Mendrisio en espoirs (moins de 23 ans), il participe deux fois aux championnats du monde sur route dans cette catégorie. En 2004, il dispute le contre-la-montre, dont il prend la 37e place[3]. En 2005, il se classe huitième de la course en ligne à Madrid[4].

Steve Morabito devient cycliste professionnel en 2006 dans l'équipe suisse Phonak, qui lui fait signer un contrat de deux ans[5]. Il obtient une victoire d'étape sur le Tour de Suisse à Loèche-les-Bains.

Pour l'année 2007, il est engagé chez Astana. En 2008, il réalise un bon Tour de Romandie en épaulant son leader Andreas Klöden, qui gagne la course. Il prend la 18e place au classement général. Grâce à cette course, il est sélectionné pour le Tour d'Italie mais à cause de deux chutes, il est contraint d'abandonner.

En 2010, il rejoint l'équipe suisse BMC Racing, propriété d'Andy Rihs comme l'était l'équipe Phonak. En juillet 2011, il est l'un des coéquipiers de l'Australien Cadel Evans lors de sa victoire sur le Tour de France.

Non-retenu pour disputer le Tour de France 2012, il se classe deuxième du Tour d'Autriche. Après le Tour d'Espagne, qu'il termine à la 35e place, il dispute la course en ligne des championnats du monde, avec pour leader Michael Albasini[6]. Il en prend la 67e place.

Préselectionné pour les championnats du monde 2014[7], il figure dans une deuxième préselection mais n'est finalement pas retenu[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

3 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014
UCI World Tour 90e[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Astana - Tour de France 2009 », sur letour.fr/ (consulté le 9 juillet 2011)
  2. (en) « Ukrainian dominance: Kvachuk emulates Popovych », sur cyclingnews.com,‎ 13 octobre 2001 (consulté le 21 octobre 2011)
  3. (en) « Speedy Slovenian Brajkovic slaps down favourite Dekker », sur cyclingnews.com,‎ 27 septembre 2004 (consulté le 21 octobre 2011)
  4. (en) « Super strong Grabovskyy wins in Madrid », sur cyclingnews.com,‎ 24 septembre 2005 (consulté le 21 octobre 2011)
  5. (en) « Phonak signs top Swiss U23 rider », sur cyclingnews.com,‎ 4 octobre 2005 (consulté le 21 octobre 2011)
  6. (en) « Albasini to lead Switzerland at World Championships in Valkenburg », sur cyclingnews.com,‎ 11 septembre 2012 (consulté le 26 septembre 2012)
  7. « Championnat du monde : Fabian Cancellara renonce au chrono », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 5 septembre 2014
  8. « Cyclisme: Albasini et Wyss épauleront Cancellara aux Mondiaux », sur rts.ch,‎ 18 septembre 2014
  9. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :