Tour de France 1974

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de France 1974
{{#if:
Parcours du Tour de France 1974
Parcours du Tour de France 1974
Généralités
Édition 61e
Date 27 juin au 21 juillet 1974
Étapes 23
Distance 4 098 km[1]
Pays visité(s) France, Belgique, Royaume-Uni, Espagne
Lieu de départ Brest
Lieu d’arrivée Paris
Partants 130
Arrivants 105
Résultats
Vainqueur Drapeau : Belgique Eddy Merckx
35,241 km/h[1] de moyenne
Meilleur grimpeur Drapeau : Espagne Domingo Perurena
Classement par points Drapeau : Belgique Patrick Sercu
Vainqueur du combiné Drapeau : Belgique Eddy Merckx
Meilleure équipe Drapeau : Espagne Kas
Chronologie
Précédent Tour de France 1973 Tour de France 1975 Suivant

Le 61e Tour de France a eu lieu du 27 juin au 21 juillet 1974. Il comprend 22 étapes pour une longueur totale de 4 098 km.

Généralités[modifier | modifier le code]

  • Eddy Merckx remporte son 5e Tour de France en 5 participations.
  • 13 formations de 10 coureurs prennent le départ de Brest et une seule arrive complète à Paris.
  • C'est la dernière fois que le Tour arrive à La Cipale : à partir de 1975, le tour arrivera sur les Champs-Élysées.
  • Pour la première fois, le Tour prend le bateau pour se rendre en Angleterre
  • Moyenne du vainqueur : 35,241 km/h.

Les forces en présence[modifier | modifier le code]

Deux absences sont lourdes de conséquences pour l'intérêt du tour cette année-là. Luis Ocaña large vainqueur l'an passé en l'absence de Merckx a été victime d'une chute au Tour de l'Aude. Joop Zoetemelk, vainqueur de Paris-Nice, est victime d'un accident et d'une fracture du crâne au Midi-Libre. Thévenet relève d'un zona contracté au tour d'Espagne. Merckx, après un début de saison calamiteux où il n'a pas remporté la moindre classique a rassuré ses supporters lors du Tour d'Italie en maîtrisant le remuant Jose Manuel Fuente et en s'imposant finalement sans trop forcer son talent face à une opposition essentiellement Italienne. Il est donc largement favori.

Déroulement de la course[modifier | modifier le code]

Merckx s'empare effectivement du maillot jaune dès le prologue à Brest. Parti pour contrôler une échappée, le lieutenant de Merckx, Joseph Bruyère lui "confisque" sa tunique jaune. Si on manque d'adversaires pour la victoire finale, les sprinters sont par contre très nombreux. Le jeune Heink Poppe gagne l'étape anglaise devant Jacques Esclassan, Gerben Karstens, Patrick Sercu. Ce dernier se rattrape en emportant la troisième et la quatrième étape puis est second derrière De Witte. Par le jeu des bonifications, c'est la valse des maillots jaunes. Merckx, puis Karstens, puis Sercu, encore Karstens... À Châlons-sur-Marne, Merckx s'échappe et reprend la toison d'or.

Il la conservera jusqu'au bout. Guimard est le premier Français à gagner une étape. Le lendemain, et de trois pour Sercu. Tant pis pour qui n'aime pas les histoires belges. Les premières étapes de montagne sont sans surprise. Par deux fois Merckx fait donner ses troupes, mène ensuite le train en effeuillant le peloton et pour finir emporte l'étape au sprint. Parmi ceux qui parviennent à suivre on trouve l'Espagnol Aja, révélation de 28 ans tout de même, le portugais Agostinho, l'Italien Panizza et Raymond Poulidor qui à 38 ans est plus jeune que jamais. La grosse déception vient de Thévenet, distancé dès le premier jour de 9 minutes par Merckx sur son propre terrain. Bien sûr, tout le monde est ravi pour le populaire "Poupou".

Le lendemain, le quasi inconnu Aja attaque. Poulidor lâche Merckx dans le Mont du Chat, hélas, dans la descente, Merckx reprend tout ce beau monde et s'impose derechef à Aix-les-Bains, devant Mariano Martinez. La onzième étape voit un numéro du grimpeur espagnol Vicente Lopez Carril qui s'impose détaché, mais Merckx, Aja et Galdos ne sont qu'à une minute. Ce qui est surtout notable, c'est l'abandon de Bernard Thévenet, qui n'est décidément au point qu'une année sur deux.

À Orange, malgré l'ascension du Galibier et du Ventoux, le peloton lézarde, une échappée "bidon" se forme et c'est Spruyt (encore un Belge, et un équipier de Merckx) qui s'impose. À Montpellier, Barry Hoban règle le peloton groupé. À Saint-Lary Soulan, Poulidor attaque et fait le spectacle. Il lâche Merckx au grand bonheur de tous les suiveurs et lui reprend près de deux minutes. Ceux qui auraient fait observer qu'il lui en restait encore six à reprendre seraient ce jour-là passés pour des rabat-joie. Merckx se faisait d'autant moins de souci que son suivant immédiat, Aja, avait perdu lui deux minutes.

Jean-Pierre Danguillaume prit le relai de Poulidor pour enflammer le cœur des Français. Il s'imposait coup sur coup à la Mongie et à Pau. Les dernières étapes tournèrent à la démonstration pour Merckx qui s'imposait contre-la-montre à Bordeaux, en ligne à Orléans, cet effort lui coûta la victoire contre-la-montre : il dut se contenter d'une deuxième place derrière Pollentier le jour même et au même endroit. Le lendemain, le cannibale ne se gêna pas pour faire le sprint final à la Cipale mais il fut nettement dominé par son ami Patrick Sercu.

Or les commissaires de course, humoristes à leurs heures, décidèrent de déclasser le sprinter belge pour avoir gêné un autre Belge Gustaaf Van Roosbroeck arrivé troisième : du coup Merckx héritait sur tapis vert d'une huitième victoire d'étape! Il s'en fallut de dix petits points que Merckx du coup ne raflât le maillot vert à son compatriote. Il était d'autre part second du classement de la Montagne, emporté par l'espagnol Perurena.

Tout le monde était écœuré... cependant Merckx préparait un nouveau coup : à Montréal, il allait priver Poulidor et les Français d'une victoire aux championnats du monde, et signer du même coup un triplé historique.

Les étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes km Vainqueur d'étape Leader du classement général
Prologue 27 juin Brest 7,1 (CLM) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
1re étape 28 juin Brest - Saint-Pol-de-Léon 144 Drapeau : Italie Ercole Gualazzini (ITA) Drapeau : Belgique Joseph Bruyère (BEL)
2e étape 29 juin Plymouth (GB) - Plymouth 163,7 Drapeau : Pays-Bas Henk Poppe (NED) Drapeau : Belgique Joseph Bruyère (BEL)
3e étape 30 juin Morlaix - Saint-Malo 190 Drapeau : Belgique Patrick Sercu (BEL) Drapeau : Belgique Joseph Bruyère (BEL)
4e étape 1er juil. Saint-Malo - Caen 184.5 Drapeau : Belgique Patrick Sercu (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
5e étape 2 juil. Caen - Dieppe 165 Drapeau : Belgique Ronald De Witte (BEL) Drapeau : Pays-Bas Gerben Karstens (NED)
6e étape (a) 3 juil. Dieppe - Harelbeke (BEL) 239 Drapeau : France Jean-Luc Molinéris (FRA) Drapeau : Belgique Patrick Sercu (BEL)
6e étape (b) 3 juil. Harelbeke - Harelbeke 9 (CLM par équipes) Molteni Drapeau : Pays-Bas Gerben Karstens (NED)
7e étape 4 juil. Mons (BEL) - Châlons-sur-Marne 221.5 Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
8e étape (a) 5 juil. Châlons-sur-Marne - Chaumont 136 Drapeau : France Cyrille Guimard (FRA) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
8e étape (b) 5 juil. Chaumont - Besançon 152 Drapeau : Belgique Patrick Sercu (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
9e étape 6 juil. Besançon - Gaillard 241 Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
10e étape 7 juil. Gaillard - Aix-les-Bains 131.5 Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
11e étape 8 juil. Aix-les-Bains - Serre Chevalier 199 Drapeau : Espagne Vicente López Carril (ESP) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
12e étape 10 juil. Savines-le-Lac - Orange 231 Drapeau : Belgique Joseph Spruyt (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
13e étape 11 juil. Avignon - Montpellier 126 Drapeau : Royaume-Uni Barry Hoban (GBR) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
14e étape 12 juil. Lodève - Colomiers 248.5 Drapeau : France Jean-Pierre Genet (FRA) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
15e étape 13 juil. Colomiers - La Seu d'Urgell (ESP) 225 Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
16e étape 14 juil. La Seu d'Urgell - Pla d'Adet 209 Drapeau : France Raymond Poulidor (FRA) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
17e étape 15 juil. Saint-Lary-Soulan - Col du Tourmalet 119 Drapeau : France Jean-Pierre Danguillaume (FRA) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
18e étape 16 juil. Bagnères-de-Bigorre - Pau 141.5 Drapeau : France Jean-Pierre Danguillaume (FRA) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
19e étape (a) 17 juil. Pau - Bordeaux 195.5 Drapeau : France Francis Campaner (FRA) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
19e étape (b) 18 juil. Bordeaux - Bordeaux 12.4 (CLM) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
20e étape 19 juil. Saint-Gilles-Croix-de-Vie - Nantes 117 Drapeau : Pays-Bas Gerard Vianen (NED) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
21e étape (a) 20 juil. Vouvray - Orléans 112.5 Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
21e étape (b) 20 juil. Orléans - Orléans 37.5 (CLM) Drapeau : Belgique Michel Pollentier (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)
22e étape 21 juil. Orléans - Paris 146 Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL) Drapeau : Belgique Eddy Merckx (BEL)

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Eddy Merckx Drapeau de la Belgique Belgique Molteni en 116 h 16 min 58 s
2 Raymond Poulidor Drapeau de la France France Gan-Mercier + 8 min 04 s
3 Vicente López Carril Drapeau : Espagne Espagne Kas 8 min 09 s
4 Wladimiro Panizza Drapeau de l'Italie Italie Brooklyn 10 min 59 s
5 Gonzalo Aja Drapeau : Espagne Espagne Kas 11 min 24 s
6 Joaquim Agostinho Drapeau du Portugal Portugal Bic 14 min 24 s
7 Michel Pollentier Drapeau de la Belgique Belgique Carpenter-Confortlux 16 min 34 s
8 Mariano Martínez Drapeau de la France France Sonolor-Gitane 18 min 33 s
9 Alain Santy Drapeau de la France France Gan-Mercier 19 min 55 s
10 Herman Van Springel Drapeau de la Belgique Belgique Mic-De Gribaldy-Ludo 24 min 11 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Maillot vert Patrick Sercu Drapeau de la Belgique Belgique 283 pts
2e Eddy Merckx Drapeau de la Belgique Belgique 270 pts
3e Barry Hoban Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 170 pts
Grand Prix de la montagne Domingo Perurena Drapeau : Espagne Espagne 161 pts
2e Eddy Merckx Drapeau de la Belgique Belgique 118 pts
3e José Luis Abilleira Drapeau : Espagne Espagne 109 pts
Meilleure équipe KAS
Combiné Eddy Merckx Drapeau de la Belgique Belgique
Points chauds Barry Hoban Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Combativité Eddy Merckx Drapeau de la Belgique Belgique

Liste des coureurs[modifier | modifier le code]

MOLTENI 
BIC 
PEUGEOT-BP 
KAS
SONOLOR-GITANE 
MIC-DE GRIBALDY-LUDO 
GAN-MERCIER 
LA CASERA-BAHAMONTES 
FLANDRIA-SHIMANO-MERLIN PLAGE 
BROOKLYN 
LEJEUNE-JOBO 
CARPENTER-CONFORTLUXE 
FRISOL 

A : Abandon en cours d'étape ; HD : Hors Délai

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le palmarès depuis 1903 », sur letour.fr (consulté le 28 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]