Rik Van Steenbergen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rik Van Steenbergen
Image illustrative de l'article Rik Van Steenbergen
Rik Van Steenbergen
Informations
Nom Van Steenbergen
Prénom Rik
Date de naissance 9 septembre 1924
Date de décès 15 mai 2003 (à 78 ans)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Équipe professionnelle
1943
1943
1944
1945-1954
1948-1949
1949-1956
1955-1956
1957
1958
1959-1960
1961-1963
1964-1966
Alcyon-Dunlop
Europe-Dunlop
A.Trialoux-Wolber
Mercier-Hutchinson
Bristol
Girardengo
Elvé-Peugeot
Peugeot-BP-Dunlop
Elvé-Peugeot-Marvan
Peugeot-BP-Dunlop
Solo-Van Steenbergen
Solo-Superia
Principales victoires
25 championnats

Jersey rainbow.svg Champion du monde sur route 1949, 1956 et 1957
médaille d'or, Europe Champion d'Europe de l'américaine 1958, 1959, 1960, 1961, 1962 et 1963
médaille d'or, Europe Champion d'Europe d'omnium 1959 et 1960
MaillotBélgica.PNG Champion de Belgique sur route 1943, 1945 et 1954
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique d'américaine 1955, 1961
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique d'omnium 1944, 1955, 1961, 1963
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique de poursuite 1944
MaillotBélgica.svg Champion de Belgique derrière derny 1961, 1962, 1963, 1964
1 classement distinctif de grand tour
Jersey blue.svg Classement par points du Tour d'Espagne 1956
25 étapes dans les grands tours
Tour de France (4 étapes)
Tour d'Italie (15 étapes)
Tour d'Espagne (6 étapes)
8 classiques
Milan-San Remo 1954
Tour des Flandres 1944 et 1946
Paris-Roubaix 1948 et 1952
Flèche wallonne 1949 et 1958

Paris-Bruxelles 1950

Constant Hendrik Van Steenbergen dit Rik Van Steenbergen, né le 9 septembre 1924 à Arendonk et mort le 15 mai 2003 à Anvers, est un coureur cycliste belge. Professionnel de 1943 à 1966, son palmarès compte 1053 victoires, dont 338 sur route et 715 sur piste[1]. Sur route, il a été trois fois champion du monde, un record qu'il détient avec Alfredo Binda, Eddy Merckx et Óscar Freire. Il a également gagné deux fois Paris-Roubaix, en 1948 et 1952, le Tour des Flandres, en 1944 et 1946, et la Flèche wallonne en 1949 et 1958, ainsi que Paris-Bruxelles en 1950, Milan-San Remo en 1954, quinze étapes du Tour d'Italie, six étapes du Tour d'Espagne et quatre étapes du Tour de France, soit 25 étapes de grand tour. Il a été lauréat du classement par point du Tour d'Espagne 1956, dont il a pris la cinquième place du classement général. Sur piste, il a notamment remporté 40 courses de six jours.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rik Van Steenbergen a gagné au total 322 courses, 52 courses amateurs, 270 courses professionnelles (y compris 40 étapes dans des courses à étapes), ce qui fait de lui un des plus grands champions cyclistes.

Il disputait encore des courses de six jours à 43 ans, après 23 années de carrière professionnelle de 1943 à 1966. Van Steenbergen a obtenu sa première licence (débutant) le 14 février 1942, celle de junior le 30 octobre 1942 et devint professionnel au début de l'année suivante, le 23 janvier 1943. Il s'écoula un peu plus de 25 ans entre son premier succès sur route à Morkhoven (non licencié) le 4 avril 1939 et sa dernière victoire, dans un critérium à Baracaldo (E-Vizcaya) le 17 mai 1964.

Il a été trois fois champion du monde en 1949, 1956 et 1957.

En gagnant Paris-Roubaix en 1948 à 43,612 km/h de moyenne il reçoit le Ruban jaune qui honore le cycliste détenteur du record de vitesse sur les courses de plus de 200 km. Il garde ce record jusqu'en 1955, année où il est détrôné par Jacques Dupont.

Il meurt le 15 mai 2003, il repose au columbarium de Sint-Antonius Zoersel, dans la province d'Anvers.

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès année par année[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

  • 1949 : 29e, vainqueur des 12e et 21e étapes
  • 1952 : abandon (6e étape), vainqueur de la 1re étape, Jersey yellow.svg leader durant deux jours
  • 1955 : 55e, vainqueur de la 16e étape

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

  • 1956 : 5e, vainqueur du Jersey blue.svg classement par points et des 1re, 7e, 8e, 11e, 14e et 17e étapes, Jersey yellow.svg leader durant un jour

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 1951 : 2e, vainqueur des 1re et 15e étapes, Jersey pink.svg leader durant sept jours
  • 1952 : 38e, vainqueur des 6e, 9e et 10e étapes
  • 1953 : 44e, vainqueur de la 9e étape
  • 1954 : 31e, vainqueur des 5e, 16e, 17e et 22e étapes
  • 1957 : 33e, vainqueur des 1re, 11e, 17eb, 20e et 21e étapes, Jersey pink.svg leader durant un jour

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Rik Van Steenbergen termine 102 courses de six jours dans les trois premières places (pour 40 victoires). Il remporte 8 titres de champion d'Europe et 11 titres de champion de Belgique seniors dans les différentes disciplines sur piste.

  • 1942
  • 1943
    • Américaine de Maldegem
    • Américaine d'Anvers (x2)
    • Américaine de Bruxelles (x2)
    • Américaine de Rocourt (x2)
    • Omnium de Maldegem
    • Omnium d'Anvers (x5)
    • Omnium de Bruxelles (x5)
    • Omnium de Gand (x2)
    • Poursuite de Gand (x5)
    • Vitesse de Bruxelles
    • Vitesse d'Anvers
    • 2e du championnat de Belgique d'omnium
  • 1944
    • MaillotBélgica.svg Champion de Belgique d'omnium
    • MaillotBélgica.svg Champion de Belgique de poursuite
    • Américaine de Rocourt
    • Américaine de St Niklaas
    • Américaine de Zwartberg
    • Américaine de Montaigu (x2)
    • Omnium d'Anvers
    • Omnium de Gand
    • Omnium de Paris
    • Omnium de Zwartberg
    • Omnium de Bruxelles (x3)
    • Omnium de St Niklaas (x3)
    • Poursuite d'Anvers
    • Poursuite de Bruxelles
    • Vitesse de Zwartberg
  • 1945
  • 1946
    • Américaine de Bruges
    • Américaine de Gand
    • Américaine de Genève
    • Américaine de Paris
    • Américaine de Zurich
    • Américaine d'Ostende
    • Omnium de Rocourt
    • Omnium d'Ostende
    • Omnium d'Anvers (x2)
    • Omnium de Bruges (x2)
    • Omnium de Bruxelles (x7)
    • Omnium de Gand (x3)
    • Omnium de Paris (x2)
    • Omnium de Zurich (x2)
    • Poursuite de Bruxelles (x2)
    • Poursuite de Gand (x3)
    • Vitesse de Maldegem
  • 1947
    • Américaine d'Anvers
    • Américaine de Bruxelles
    • Américaine de Luxembourg
    • Américaine de Zurich
    • Américaine d'Herne Hill
    • Américaine d'Ostende
    • Américaine de Gand (x2)
    • Omnium de Bruges
    • Omnium de Paris
    • Omnium d'Ostende
    • Omnium d'Anvers (x3)
    • Omnium de Bruxelles (x3)
    • Omnium de Gand (x3)
    • Poursuite d'Anvers (x3)
    • Poursuite de Gand (x2)
    • Poursuite de Bruxelles
    • 2e des Six jours de Gand (avec Robert Naeye)
  • 1948
  • 1949
    • Six jours de Bruxelles (avec Marcel Kint)
    • Américaine de Heist-op-den-Berg
    • Américaine d'Amsterdam
    • Américaine de Bruges
    • Américaine de Gand
    • Américaine de Liederkerke
    • Américaine de Lommel
    • Américaine de Marcinelle
    • Américaine de Niedercorn
    • Américaine de Rocourt
    • Américaine de Rouen
    • Américaine de Turin
    • Américaine de Zurich
    • Américaine d'Anvers (x2)
    • Course derrière derny de Bruxelles
    • Omnium de Heist-op-den-Berg
    • Omnium d'Anvers
    • Omnium de Copenhague
    • Omnium de Moorslede
    • Omnium de Paris
    • Omnium de Rocourt
    • Omnium de Zurich
    • Omnium de Bruxelles (x2)
    • Omnium de Gand (x2)
    • Omnium de Marcinelle (x2)
    • Poursuite de Bruxelles (x2)
    • 2e des Six jours de Gand (avec Marcel Kint)
    • 3e des Six jours de Paris (avec Marcel Kint)
  • 1950
    • Six jours d'Anvers (avec Achiel Bruneel)
    • Américaine d'Anvers
    • Américaine de Walem
    • Américaine d'Ostende
    • Américaine de Bruxelles (x2)
    • Course derrière derny de Renaix
    • Course derrière derny de Heist-op-den-Berg
    • Course derrière derny de Rocourt
    • Omnium de Heist-op-den-Berg
    • Omnium de Luxembourg
    • Omnium de Paris
    • Omnium de Turin
    • Omnium de Walem
    • Omnium d'Anvers (x3)
    • Omnium de Bruxelles (x2)
    • 2e des Six jours de Gand (avec Robert Naeye)
  • 1951
    • Six jours de Bruxelles (avec Stan Ockers)
    • Américaine d'Alger
    • Américaine d'Anvers
    • Américaine de Montceau-les-Mines
    • Américaine de Zwartberg
    • Américaine de Bruxelles (x2)
    • Américaine de Rocourt (x2)
    • Omnium d'Alger
    • Omnium de Bruxelles
    • Omnium de Copenhague
    • Omnium de Marcinelle
    • Omnium de Rocourt
    • Omnium d'Ostende
    • Omnium de Liederkerke (x2)
    • Omnium d'Anvers (x2)
    • Omnium de Zurich (x3)
    • Omnium de Zwartberg (x2)
    • 2e des Six jours de Gand (avec Achiel Bruneel)
    • 3e des Six jours de Paris (avec Raymond Goussot)
  • 1952
    • Six jours de Paris (avec Achiel Bruneel)
    • Américaine d'Alger
    • Américaine de Cavaillon
    • Américaine de Colmar
    • Américaine de Lyon
    • Américaine de Milan
    • Américaine de Montceau-les-Mines
    • Américaine de Montluçon
    • Américaine de Rennes
    • Américaine du Mans
    • Américaine de Buenos-Aires (x2)
    • Américaine de Rocourt (x3)
    • Course derrière derny de Paris
    • Omnium de Copenhague
    • Omnium de Lyon
    • Omnium de Milan
    • Omnium de Paris
    • Omnium de Rocourt
    • Omnium de Zwartberg
    • 2e des Six jours d'Anvers (avec Achiel Bruneel)
    • 3e des Six jours de Dortmund (avec Gustav Killian)
  • 1953
    • Américaine d'Anvers
    • Américaine de Barcelone
    • Américaine de Marcinelle
    • Américaine de Toulon
    • Américaine de Bruxelles (x2)
    • Américaine de Paris (x2)
    • Américaine de Rocourt (x2)
    • Course derrière derny d'Anvers
    • Course derrière derny de Bruxelles
    • Omnium de Copenhague
    • Omnium de Milan
    • Omnium de Paris
    • Omnium de Port-de-Bouc
    • Omnium de Rocourt
    • Omnium de Saint-Étienne
    • Omnium de Zwartberg
    • Omnium d'Anvers (x2)
    • Omnium de Bruxelles (x2)
    • Vitesse de Modena
    • 2e des Six jours de Paris (avec Achiel Bruneel)
    • 3e des Six jours de Bruxelles (avec Stan Ockers)
  • 1954
  • 1955
  • 1956

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Van Steenbergen Rik », sur memoire-du-cyclisme.eu (consulté le 17 septembre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :