Tour de France 1912

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tour de France 1912
Tour de France 1912
Carte de la course
Généralités
Édition 10e
Date 30 juin - 28 juillet 1912
Étapes 15
Distance 5 289 km
Pays visité(s) Drapeau de la France France
Lieu de départ Paris
Lieu d’arrivée Paris
Partants 131
Arrivants 41
Résultats
Vainqueur Drapeau : Belgique Odile Defraye
27,763 km/h de moyenne
Chronologie
Précédent Tour de France 1911 Tour de France 1913 Suivant

La 10e édition du Tour de France s'est déroulée du 30 juin au sur 15 étapes pour 5 319 km.

Généralités[modifier | modifier le code]

  • Le classement général se fait toujours aux points et pas au temps ; c’est la dernière fois.
  • Le départ du Tour a lieu au Luna Park ; l'arrivée finale se juge au Parc des Princes.
  • Deux équipes se détachent du lot. Alcyon, qui gagne quatre étapes avec Heusghem et Defraye et le Tour ; Armor, qui remporte six victoires d’étapes avec Christophe et Alavoine. Outre ces deux formations, Peugeot, La Française, Griffon, Automoto, Louvet et Thormann sont présents sur ce Tour. Les équipes comprennent 50 coureurs ; 81 coureurs sont « isolés », c'est-à-dire sans équipe.
  • Ce Tour est marqué par une pluie de réclamations. Le vainqueur échappe pourtant aux sanctions malgré un contrôle volant « oublié » et la prise d’un raccourci dans la montée du Galibier, notamment. En revanche, trois points de pénalités sont infligés au Belge Firmin Lambot parce qu’un spectateur a tenu son vélo. Les coureurs se doivent en effet d’être totalement autonomes pendant la course et aucune aide extérieure, si infime soit elle, n’est tolérée. Afin de renforcer le poids des pénalités, la direction de course innove en instaurant le concept d’amendes financières en plus des pénalités sportives. Six voitures de commissaires assurent les contrôles en courses.
  • Innovation technique majeure avec l’introduction de la roue libre qui prête à controverses. Les puristes, dont Henri Desgrange lui-même, estime en effet que les coureurs n’effectuent pas vraiment la distance… « Nos courses sont elles sérieusement menacées par la roue libre ? » s’interroge même très sérieusement Desgrange dans les colonnes de L’Auto le 20 juillet ! « Bien fin qui le dira » ajoute Desgrange qui modifie le règlement en prévision des prochains tours donnant la possibilité à la direction de course d’interdire la roue libre sur certaines étapes.
  • Eugène Christophe s’illustre dans les étapes de montagne en signant trois victoires d'étapes consécutives. Lors de l’étape Chamonix-Grenoble, troisième de la série, Christophe accomplit un raid de plus de 300 km, d’abord épaulé par son équipier Alavoine, puis seul. Il compte plus de 12 minutes d’avance au sommet du Galibier, puis gère la fin d’étape, le temps n’étant pas pris en compte, pour terminer avec trois minutes d’avance sur Octave Lapize.
  • La première victoire belge sur le Tour fut fêtée à Paris par « une foule en délire ». La piste du Parc des Princes est même envahie par le public dès que les premiers cyclistes firent leur apparition sur le ciment de la piste du Parc. Le quotidien L’Auto note dans son édito décrivant cette arrivée que l’on taxe souvent injustement les Français de chauvins. « Rien n’est plus faux » annonce même L’Auto qui se félicite au contraire de l’internationalisation de la Grande Boucle.
  • Moyenne du vainqueur : 27,894 km/h.

Résultats[modifier | modifier le code]

Les étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance Vainqueur d'étape Leader du classement général
1re étape 30 juin ParisDunkerque 351 Drapeau : France Charles Crupelandt Drapeau : France Charles Crupelandt
2e étape 2 juillet DunkerqueLongwy 388 Drapeau : Belgique Odile Defraye Drapeau : Italie Vincenzo Borgarello
3e étape 4 juillet LongwyBelfort 331 Drapeau : France Eugène Christophe Drapeau : Belgique Odile Defraye
4e étape 6 juillet BelfortChamonix 344 Drapeau : France Eugène Christophe Drapeau : Belgique Odile Defraye
5e étape 8 juillet ChamonixGrenoble 345 Drapeau : France Eugène Christophe Drapeau : Belgique Odile Defraye[1]
Drapeau : France Eugène Christophe[1]
6e étape 10 juillet GrenobleNice 323 Drapeau : France Octave Lapize Drapeau : Belgique Odile Defraye[2]
Drapeau : France Octave Lapize[2]
7e étape 12 juillet NiceMarseille 334 Drapeau : Belgique Odile Defraye Drapeau : Belgique Odile Defraye
8e étape 14 juillet MarseillePerpignan 335 Drapeau : Italie Vincenzo Borgarello Drapeau : Belgique Odile Defraye
9e étape 16 juillet PerpignanLuchon 289 Drapeau : Belgique Odile Defraye Drapeau : Belgique Odile Defraye
10e étape 18 juillet LuchonBayonne 326 Drapeau : Belgique Louis Mottiat Drapeau : Belgique Odile Defraye
11e étape 20 juillet BayonneLa Rochelle 379 Drapeau : France Jean Alavoine Drapeau : Belgique Odile Defraye
12e étape 22 juillet La RochelleBrest 470 Drapeau : Belgique Louis Heusghem Drapeau : Belgique Odile Defraye
13e étape 24 juillet BrestCherbourg 405 Drapeau : France Jean Alavoine Drapeau : Belgique Odile Defraye
14e étape 26 juillet CherbourgLe Havre 361 Drapeau : Italie Vincenzo Borgarello Drapeau : Belgique Odile Defraye
15e étape 28 juillet Le HavreParis 317 Drapeau : France Jean Alavoine Drapeau : Belgique Odile Defraye

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement général final
Rang Coureur Sponsor Points
1 Drapeau : Belgique Odile Defraye Alcyon 49
2 Drapeau : France Eugène Christophe Armor 108
3 Drapeau : France Gustave Garrigou Alcyon 140
4 Drapeau : Belgique Marcel Buysse Peugeot 147
5 Drapeau : France Jean Alavoine Armor 148
6 Drapeau : Belgique Philippe Thys Peugeot 148
7 Drapeau : Belgique Hector Tiberghien Griffon 149
8 Drapeau : Belgique Henri Devroye Le Globe 163
9 Drapeau : Belgique Félicien Salmon Peugeot 166
10 Drapeau : Belgique Alfons Spiessens J.B. Louvet 167

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Lors de la cinquième étape, Defraye et Christophe ont le même nombre de points.
  2. a et b Lors de la sixième étape, Defraye et Lapize ont le même nombre de points.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Coll., Tour de France, 100 ans, Paris, L'Équipe, 2003, tome 1, p. 86-91

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :