Championnats du monde de cyclisme sur route 1933

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnats du monde de cyclisme sur route 1933

Généralités
Lieu Drapeau : France Montlhéry
Date 14 août 1933
Site web officiel

Navigation

Les championnats du monde de cyclisme sur route 1933 ont eu lieu le 14 août 1933 au circuit de Montlhéry en France.

Ces championnats ont lieu pendant les championnats du monde sur piste, disputés au Parc des Princes à Paris du 11 au 15 août[1]. C'est la première fois que le championnat du monde sur route professionnel, créé en 1927, se déroule en France.

Déroulement des courses[modifier | modifier le code]

La première course de la journée est l'épreuve amateur, dont le départ est donné à 7 heures. Les coureurs doivent parcourir 125 kilomètres. Après une première tentative avec le Français Durin, le Belge Joseph Lowagie attaque seul pendant le quatrième tour de circuit. Il est ensuite rejoint par l'Allemand Fritz Scheller, le Luxembourgeois Marcel Schneider, le Suisse Paul Egli et le Français René Debenne. Ces cinq coureurs ont 65 secondes d'avance sur le peloton au début du sixième tour. Ils sont rejoints pendant le tour suivant par le Suisse Kurt Stettler. Ils comptent une minute et vingt secondes d'avance au début du huitième tour. Egli s'échappe dans la côte Lapize et n'est plus repris. Il en termine après h 21 min 48 s de course. Son compatriote Stettler franchit la ligne 51 secondes plus tard, suivi de Lowagie à min 43 s.

Les vingt-sept coureurs disputant la course professionnelle doivent effectuer vingt tours de circuits, soit 250 kilomètres. Le Français Georges Speicher part seul dès le premier tour. Il est rejoint pendant le deuxième par Roger Lapébie et Gerrit van de Ruit. À la fin de ce tour, ils ont 31 secondes d'avance sur le peloton. Six coureurs les rejoignent à la fin du neuvième tour. Ce groupe compte alors 41 secondes d'avance sur le Suisse Max Bulla et 2 minutes et 8 secondes sur Learco Guerra. À l'entame du dixième tour, Speicher attaque à nouveau. Le Néerlandais Marinus Valentijn l'imite et court intercalé entre Speicher et le peloton. Tandis que Speicher accroit son avance, alors supérieur à quatre minutes, le Français Antonin Magne rejoint Valentijn, pendant le quinzième tour. Speicher termine la course seul en tête et franchit la ligne d'arrivée après h 8 min 58 s. Magne arrive cinq minutes et trois secondes plus tard, devançant Valentijn pour la deuxième place[2].

Résultats[modifier | modifier le code]

Georges Speicher (deuxième coureur en partant de la gauche), vêtu du maillot arc-en-ciel de champion du monde, au départ du Paris-Nice 1934
Épreuves : Or Argent Bronze
Professionnels
Hommes - course en ligne Georges Speicher
Drapeau de la France France
7 h 08 min 58 s Antonin Magne
Drapeau de la France France
+ 5 min 03 s Marinus Valentijn
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
+ 5 min 04 s
Amateurs
Hommes - amateurs - course en ligne Paul Egli
Drapeau de la Suisse Suisse
- Kurt Stettler
Drapeau de la Suisse Suisse
- Joseph Lowagie
Drapeau de la Belgique Belgique
-

Tableau des médailles[modifier | modifier le code]

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau de la France France 1 1 0 2
Drapeau de la Suisse Suisse 1 1 0 2
3 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0 0 1 1
Drapeau de la Belgique Belgique 0 0 1 1
Total 2 2 2 6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Speicher, vainqueur du Tour de France, est champion du monde », Le Petit Parisien,‎ 15 août 1933, p. 1 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)
  2. « Les championnats du monde de cyclisme », Le Petit Parisien,‎ 15 août 1933, p. 4 (ISSN 0999-2707, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]