Chronologie de l'abolition de l'esclavage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chronologie de l'abolition de l'esclavage et de la traite négrière.

IXe siècle[modifier | modifier le code]

XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • En 1222, Sundjata Keïta abolit l'esclavage en créant l'Empire du Mali. L'abolition ne sera toutefois pas longtemps appliquée et Tombouctou deviendra même la principale plaque tournante de l'esclavage.

XIVe siècle[modifier | modifier le code]

  • 3 juillet 1315 : édit royal du roi de France Louis le Hutin affirmant que selon le droit de nature, chacun doit naître franc. Officiellement, depuis cette date, le sol de France affranchit l'esclave qui le touche[2].
  • 1335 : abolition de l'esclavage en Suède, qui comprend alors aussi la Finlande[3].

XVe siècle[modifier | modifier le code]

XVIe siècle[modifier | modifier le code]

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

  • 1907 : abolition de l'esclavage inter-africain par les Britanniques au Kenya[18]
  • 1909 : abolition de l'esclavage en Chine[19]. Cependant, encore en 1930, on estime à 4 millions le nombre d'enfants en esclavage en Chine[20].
  • 1922 : abolition de l'esclavage au Maroc par le protectorat français [21].
  • 1923 : abolition de l'esclavage en Afghanistan.
  • 1924 : abolition de l'esclavage par les Britanniques en Iraq.
  • 1925 : Albert Londres rend compte d'un marché clandestin d'esclaves en Arabie (Pêcheurs de perles, 1925)
  • 1926 : abolition de l'esclavage au Népal et en Éthiopie[22]. Convention de Genève de la Société des Nations condamnant l'esclavage ratifiée par 44 pays.
  • 1929 : abolition de l'esclavage en Transjordanie et en Iran.
  • 1937 : abolition de l'esclavage à Bahreïn.
  • 1948 : article 4 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, confirmée par la convention de 1956.
  • 1949 : abolition de l'esclavage au Koweït[21].
  • 1952 : abolition de l'esclavage au Qatar. Mais la loi sur le parrainage est toujours en vigueur. Bien que d’autres pays du Golfe l'aient récemment abolie[21],[23].
  • 1957 : Convention concernant l'abolition du travail forcé de l'Organisation internationale du travail.
  • 1968 : abolition de l'esclavage en Arabie saoudite[24].
  • 1970 : Oman[25].
  • 1980 : la République islamique de Mauritanie. Cependant, la loi ne reçoit pas alors son décret d'application pour cause de contradiction possible avec le Coran, puisque celui-ci légifère sur l'esclavage et donc de ce fait l'admet. Il resterait au moins 100 000 esclaves dans ce pays de nos jours[25].
  • 1992 : abolition de l'esclavage au Pakistan. Cependant les législatures provinciales devaient encadrer la loi générale mais n'ont jamais été adoptées. Les comités de vigilance qui devaient contrôler l'application de la loi n'ont pas été créés non plus[26].

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Jean VIII (pape) et Esclavage dans le catholicisme#Documents de l'époque médiévale
  2. Breve histoire de l'esclavage en Occident
  3. (en) John Roach et Jürgen Thomaneck, Police and public order in Europe, Taylor & Francis,‎ , 293 p. (ISBN 9780709922421, lire en ligne), p. 256
  4. Encyclique (en) Sicut Dudum (13 janvier 1435) du pape Eugène IV
  5. (en) Harry E. Dembkowski, The union of Lublin, Polish federalism in the golden age, East European Monographs,‎ , 380 p. (ISBN 9780880330091, lire en ligne), p. 271
  6. Nelly Schmidt, L'abolition de l'esclavage. Cinq siècles de combats, Fayard, Paris, 2005, p. 353.
  7. La famille de Joséphine de Beauharnais possédait une plantation
  8. Nelly Schmidt, op. cit., p. 353.
  9. a, b, c, d, e, f, g, h et i (es) Dossier de l'Unicef sur l'esclavage en Amérique du Sud
  10. Décret de Vicente Guerrero abolissant l'esclavage au Mexique. Le Texas, ne l'acceptant pas, fait sécession du Mexique en 1835 et se proclame République du Texas en 1836
  11. Archive Ministérielle de Turquie, Gestion des Affaires Intérieures, année : (1263/1847), article n. 1848 & année(1264/1848), article n. 9553.
  12. « L'abolition de l'esclavage à Saint-Barthélemy : jusqu'au 9 octobre 1847 », 'Comité de Liaison et d'Application des Sources Historiques', Saint-Barthélemy,‎ (consulté le 23 septembre 2010)
  13. Nelly Schmidt, L'abolition de l'esclavage : cinq siècles de combats XVIe-XXe siècle, Fayard, Paris, 2005, p. 254
  14. Hugh Thomas, La traite des Noirs, éd. Robert Laffont, p. 850.
  15. a et b Nelly Schmidt, op. cit., p. 260.
  16. Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 220
  17. Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 234
  18. a, b et c Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 235
  19. Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 43
  20. Milton Meltzer, Slavery: A World History, New York, 1993, Vol. II, p. 258
  21. a, b et c Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 272
  22. Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 237
  23. http://www.slate.fr/story/36345/qatar-revolution
  24. Jean Sévilla, Historiquement correct. Pour en finir avec le passé unique, Paris, Perrin,‎ (ISBN 2262017727), p. 261
  25. a et b Christian Delacampagne, Histoire de l'esclavage. De l'Antiquité à nos jours, Paris, Le livre de poche,‎ (ISBN 2253905933), p. 273
  26. « Chronologie des abolitions - Mémorial de Nantes »