Christian Delacampagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christian Delacampagne

Naissance 19 décembre 1949
Dakar, Sénégal
Décès 22 mai 2007 (à 57 ans)
Paris, France
Nationalité Français
Profession
philosophe, philosophe politique, historien

Christian Delacampagne (né le 23 décembre 1949 à Dakar et mort le 20 mai 2007 à Paris) est un philosophe et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Delacampagne a fait ses études de philosophie à Paris (École normale supérieure en 1969 ; agrégation de philosophie en 1972 ; doctorat d'État ès lettres et sciences humaines en 1982).

Après avoir exercé divers métiers dans divers pays (professeur de philosophie en lycée, journaliste, directeur d’Institut ou de Centre culturel français à Barcelone, Madrid, Le Caire, Tel-Aviv et attaché culturel à Boston, il s’est installé aux États-Unis en 1998. Il a été professeur d’Études françaises à Connecticut College, New London (CT) de 1998 à 2000, puis à Tufts University, Medford (MA) de 2000 à 2002 et professeur titulaire (littérature et philosophie françaises du XXe siècle) au Département de Langues et Littératures romanes de l'université Johns Hopkins, à Baltimore (Maryland), de 2001 à 2006 inclus, avant de rentrer en France.

Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, pour une part des essais portant sur des questions de philosophie politique. Certains de ces livres ont été traduits en anglais, italien, espagnol, catalan, portugais, allemand, norvégien, polonais, roumain, turc, persan, arabe, chinois, japonais et coréen.

Il est également l’auteur de livres avec des artistes et de plusieurs centaines d’articles. Nombre de ces derniers ont été publiés dans Le Monde, journal auquel il a collaboré de manière régulière de 1973 jusqu’à 2004. Il a également collaboré de façon occasionnelle à de nombreux journaux et revues, principalement en France (Les Temps modernes, Critique, Cités, Études, Le Magazine littéraire, Le Nouvel Observateur), en Espagne (El Viejo Topo, Quimera, El País, La Vanguardia, Cambio 16) ou aux États-Unis (Commentary, Raw Vision, French Politics, Culture and Society, SubStance, MLN).

Il est mort à Paris des suites d'un cancer.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Historien des idées, il fut un auteur prolifique et inclassable. Il assigne à la philosophie la tâche de mettre en évidence les mécanismes de domination et d'oppression à travers l'Histoire. Ses recherches ont porté en particulier sur le racisme qu'il tente de distinguer de la xénophobie, sur le « choc des civilisations » contre lequel il s'incrivait en faux et sur l'Art, notamment la peinture et l'art brut, auquel il s'est très tôt intéressé.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notices d’autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • Antipsychiatrie ou les voies du sacré, éd. Grasset, 1974
  • Le Racisme (en collaboration avec Léon Poliakov et Patrick Girard), éd. Seghers, 1976
  • Ladakh (en collaboration avec Gérard Busquet), éd. Buchet-Chastel, 1977
  • Figures de l'oppression, PUF, 1977
  • En Marge : l'Occident et ses autres (ouvrage collectif), éd. Aubier, 1978
  • La Louve baroque, éd. Grasset, 1979
  • Philosopher : les interrogations contemporaines -Matériaux pour un enseignement, avec Robert Maggiori, éd. Fayard, 1980
  • Les Aborigènes de l'Inde (en collaboration avec Gérard Busquet), éd. Arthaud, 1981
  • L'Invention du racisme : Antiquité et Moyen Âge, éd. Fayard, 1983
  • Madrid : La Décennie prodigieuse (ouvrage collectif), éd. Autrement, 1987
  • L'Aventure de la peinture moderne, de Cézanne à nos jours, éd. Mengès, 1988
  • Outsiders. Fous, naïfs et voyants dans la peinture moderne (1880-1960), éd. Mengès, 1989/
  • Immortelle Égypte, (avec des photographies d'Erich Lessing), éd. Nathan, 1990
  • Histoire de la philosophie au XXe siècle. éd. Seuil, 1995; réédition « collection Points », no 403, Seuil, 2000
  • Claude Massé : état des lieux, éd. Voix/Richard Meier, 1997
  • De l'indifférence : essai sur la banalisation du mal, éd. Odile Jacob, 1998
  • D'une République à l'autre - Entretiens sur l'Histoire et sur la Politique (en collaboration avec Maurice Faure) éd. Plon, 1999
  • La philosophie politique aujourd'hui, éd. Seuil 2000
  • Le Livre dans la Jarre, avec une gravure de Mario Chichorro, éd. Nahuja, 2000
  • Josep Grau-Garriga, éd. Cercle d'Art, 2000
  • Le philosophe et le tyran - Histoire d'une illusion, 2000
  • Philosopher 2 (en collaboration avec Robert Maggiori), éd. Fayard, 2000
  • Une histoire du racisme, des origines à nos jours, éd. Le Livre de poche, 2000
  • Faut-il avoir peur de la mort ?, éd. Louis Audibert, 2002
  • Les guerres sont-elles inévitables ?, éd. Louis Audibert, 2002
  • Une Histoire de l'esclavage, de L'Antiquité à nos jours, éd. Le Livre de poche, 2002
  • Balthus, éd. Cercle d'Art, 2002
  • Islam et Occident - Les raisons d'un conflit, éd. PUF, 2003
  • Les animaux ont-ils des droits ?, éd. Louis Audibert, 2003
  • Animaux étranges et fabuleux - Un bestiaire fantastique dans l'art, avec Ariane Delacampagne, éd. Citadelles & Mazenod, 2003
  • Les religions peuvent-elles être tolérantes ? éd. Louis Audibert, 2004
  • Apprendre à vivre ensemble, éd. Louis Audibert, 2004
  • Les Arts de la chasse, Hôtel Rivet, 2005
  • Dominique Gutherz, éd. Mémoires actives, 2006
  • Il faut croire en la politique, éd. de La Martinière, 2006
  • Où est passé l'art ?, éd. du Panama, 2007
  • Toute la terre m'appartient. Fragments d'une vie errante, éd. Arthaud, Esprit d'aventure, 2007
  • Jean Leyris: Mettre le dessin en relief, Hôtel Rivet, 2007
  • Duende : Visages et Voix du flamenco, avec des photographies d'Ariane Delacampagne, éd. L'Archange Minotaure, 2007.
  • Noires suivi de Tina Blues, nouvelles & récit, éd. Pierre Mainard, 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :