Mário de Andrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cândido Portinari, Antônio Bento, Mário de Andrade et Rodrigo Melo Franco en 1936.

Mário Raul de Morais Andrade (São Paulo, 9 octobre 1893 - ibidem, 25 février 1945) était un poète, romancier, musicologue, photographe et critique d'art brésilien.

Il est l'un des fondateurs du modernisme brésilien avec la publication de Paulicéia Desvairada en 1922. Il a eu une énorme influence sur la littérature brésilienne dans le XXe et XXIe siècle, et en tant que chercheur et essayiste, il a été un pionnier du domaine de l'ethnomusicologie. Avec Dina Lévi-Strauss, il fonda la première société d'ethnologie du Brésil; et ce fut grâce à son influence que Dina et Claude Lévi-Strauss obtinrent la permission d'entreprendre de missions de recherche dans l'intérieur du pays[1].

Collections, Expositions[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie

  • Ha uma gota de sangue em cada poema (1917)
  • Paulicéia Desvairada (1922)
  • O Losango Caqui (1926)
  • Clã do Jabuti (1927)
  • Remate de males (1930)

Roman

  • Amar, verbo intransitivo (1927)
  • Macunaima (1928)

Essai

  • A Escrava que não é Isaura (Discurso sobre algumas tendências da poesia modernista) (1925)

Références, bibliographie[modifier | modifier le code]

Traductions en français

  • Macounaïma, trad. de Jacques Thiériot, préf. de Haroldo de Campos, Paris, Flammarion, coll. "Barroco/ Coll. Unesco d'oeuvres représentatives - Série brésilienne", 1979 ; rééd. (critique) org. par Pierre Rivas, Paris, Stock/Unesco/CNRS/ALLCA XX, coll. "Littératures latino-américaines du XXe siècle/ Brésil - Archivos", 1996
  • Aimer, verbe intransitif, trad. de Maryvonne Lapouge-Pettorelli, Paris, Gallimard, coll. "Du monde entier", 1995
  • L'apprenti touriste, trad. de Monique Le Moing et Marie-Pierre Mazéas, préf. de Gilles Lapouge, La Quinzaine littéraire/Louis Vuitton, coll. "Voyager avec", 1996
  • "Luis Aranha ou la poésie scolaire" (essai) en annexe à : Luis Aranha, Cocktails (Poèmes choisis), éd. et trad. de Antoine Chareyre, Toulon, Librairie La Nerthe, "Collection Classique", 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. E. Spielmann, Das Verschwinden Dina Lévi-Strauss' und der Transvestismus Mário de Andrades, Berlin 2003