État des Druzes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Djébel el-Druze.

État des Druzes

جبل الدروز

19211936

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après

La Syrie mandataire. L'État des Druzes est en bleu.

Informations générales
Statut Mandat de la SDN
Capitale Soueïda

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'État des Druzes, territoire des Druzes, État du Djebel druze ou Djebel Druze est un ancien territoire autonome créé en 1921 par la France dans le cadre du mandat français en Syrie. Il disparait en 1936.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , le général Gouraud, haut-commissaire de France, rentre à Damas et chasse le roi Fayçal que les Britanniques installent alors à Bagdad. Un arrêté du 31 août forme aussitôt quatre États : le Grand Liban, l'État de Damas, l'État d'Alep et le territoire des Alaouites. Le est créé l'État des Druzes, tandis qu'une autonomie moins large est accordée au sandjak d'Alexandrette.

L'État des Druzes, nommé un temps État de Soueida, insurgé en 1925, est difficilement contrôlé par la France. Très montagneux, habité par une population combative et qui pratique une religion particulière, le territoire est doté d'un statut organique par arrêté du 14 mai 1930. En fait, les Druzes se soulèvent très vite contre les français et une guerre les oppose aux forces du mandat de 1925 à 1926.

Le régime spécifique prend fin lorsque le gouvernement français envisage en 1936 l'indépendance de la Syrie. L'État des Druzes est alors intégré à la Syrie mandataire le 2 décembre 1936 en même temps que l'État des Alaouites.