Taoiseach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Taoiseach
Image illustrative de l'article Taoiseach
Armoiries de l'Irlande.

Image illustrative de l'article Taoiseach
Titulaire actuel
Enda Kenny
depuis le

Création
Mandant Président d'Irlande
sur proposition du Dáil Éireann
Premier titulaire Éamon de Valera
Site internet www.taoiseach.ie
Politique en Irlande
Image illustrative de l'article Taoiseach

Le Taoiseach (mot irlandais, prononciation [ˈˠiːɕəx] (approximativement /tiːʃəx/), devient Taoisigh au pluriel) est le chef du gouvernement de l'Irlande. Il assure un rôle équivalent à celui de Premier ministre.

Il est désigné par le Dáil Éireann (la chambre basse du Oireachtas) et est nommé par le président. Il doit conserver la majorité au Dáil Éireann pour la durée de son mandat. Il nomme et révoque, avec motif, les autres membres du gouvernement.

L'actuel Taoiseach est Enda Kenny, chef du parti Fine Gael.

Description[modifier | modifier le code]

Fonctions[modifier | modifier le code]

La Constitution de l'Irlande du dispose des fonctions du Taoiseach en son article 28 consacré au gouvernement[1].

En vertu de la Constitution, le Taoiseach doit être membre du Dáil Éireann. Dans le cas où il perdrait sa majorité au sein du Dáil, il n'est pas automatiquement démis de ses fonctions. Il se doit de démissionner, ou de convaincre le Président de dissoudre la chambre basse. Le Président peut refuser de dissoudre et, de fait, forcer le Taoiseach à démissionner. À ce jour, bien qu'une telle éventualité se soit présentée à plusieurs reprises (en 1944, et deux fois en 1982) aucun Président n'a exercé cette prérogative. Le Taoiseach peut perdre le soutien du Dáil quand une motion de censure (Vote of No Confidence) est votée, quand un vote de confiance échoue, où encore quand le Dáil refuse d'engager les dépenses de l'État pour soutenir un projet gouvernemental (Loss of Supply). Quand le Taoiseach démissionne, il continue d'exercer les devoirs et fonctions de son office jusqu'à la nomination de son successeur.

Le Taoiseach désigne les autres membres du gouvernement qui, sous réserve de l'approbation du Dáil Éireann, sont nommés à leur tour par le Président. Le Taoiseach a aussi l'autorité de révoquer les membres du gouvernement. Il a aussi le devoir de nommer onze membres du Seanad Éireann (ou Sénat irlandais en français).

Le Taoiseach doit désigner un des membres du gouvernement pour assurer la fonction de Tánaiste (sorte de « vice premier-ministre »), dont le rôle est d'assurer les fonctions de Taoiseach en cas de décès ou d'incapacité permanente du Taoiseach en titre, jusqu'à la nomination de son successeur, ou en cas d'absence temporaire du Taoiseach.

Le Taoiseach conseille le président à propos des dissolutions ou des convocations du Dáil Éireann. Il peut présenter les bills (articles de loi) une fois votés, au président pour signature. Le Taoiseach doit aussi tenir informé le président des affaires nationales et internationales.

De fait, le Taoiseach est le personnage le plus visible du gouvernement et parle en son nom pour tous les aspects politiques majeurs.

Le Taoiseach préside les réunions du Cabinet et assure la coordination des différents ministères comme il vérifie que les décisions et les orientations du cabinet sont correctement comprises et implémentées par chacun des ministères.

Le Taoiseach est également le représentant de l'État irlandais à l'étranger. Il siège à ce titre avec les autres chefs d'État de l'Union européenne aux Conseils européens.

Le Taoiseach et les ministres sont collectivement responsables de leurs actes et de leur politique devant le Dáil Éireann. Le Taoiseach est assisté par le Government Chief Whip.

Salaire[modifier | modifier le code]

Le salaire du Taoiseach est légèrement plus élevé que celui des chefs d'État et de gouvernement des autres pays de l'Union européenne. Il s'élève à 257 024 € par an[2] , comparés aux 187 000 £ (environ 202 000 €) du Premier ministre britannique et aux 231 000 € du président français. En octobre 2007, le Taoiseach était le chef de gouvernement le mieux payé des pays de l'OCDE [3] .

Résidence[modifier | modifier le code]

La résidence officielle du Taoiseach est la Steward's Lodge" à Farmleigh, près de Phoenix Park. Acquise par l'État irlandais pour 29,2 millions d'euros en 1999, elle est rénovée en 2005 pour la somme de 600 000 € par l'Office des travaux publics irlandais. Le Taoiseach de l'époque, Bertie Ahern, n'y a jamais résidé et son successeur Brian Cowen a déclaré l'utiliser « de temps en temps » [4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Résidence du Taoiseach au Government Buildings (siège du gouvernement), Merrion Square, Dublin

Origine et étymologie[modifier | modifier le code]

Les mots Taoiseach et Tánaiste proviennent tous deux de l'irlandais et sont d'origine ancienne. Bien que le Taoiseach soit décrit dans la Constitution irlandaise comme le « chef du gouvernement », ou Premier ministre[5]. Sa traduction littérale est « chef » ou « dirigeant ».

Certains historiens suggèrent que dans l'Irlande primitive d'où ce terme provient, un « taoiseach » était un roi mineur. Un « tánaiste » était un gouverneur placé dans un royaume dont le roi avait été déposé, ou dont le tánaiste était le successeur apparent. En gaélique écossais, « tòiseach » se traduit par chef de clan et les deux mots avaient à l'origine la même signification dans la langue gaélique de l'Écosse et de l'Irlande. Le terme gallois de « tywysog », dont la signification actuelle est « prince » (de tywys, « mener ») semble avoir la même signification.

La fonction dans l'histoire[modifier | modifier le code]

La position actuelle de Taoiseach est établie par la Constitution irlandaise de 1937. Elle remplace celle de président du Conseil exécutif de l'État libre d'Irlande créée en 1922. Ces deux positions diffèrent fondamentalement sur un certain nombre de points. D'après la constitution de l'État libre, le président du Conseil avait considérablement moins de pouvoir et se voyait ainsi réduit à présider les séances du Conseil. À titre d'exemple, il lui était ainsi impossible de révoquer un autre membre. Le Cabinet sous l'État libre devait être dissout entièrement et reformé pour qu'un de ses membres puisse être écarté. Il n'était pas non plus possible au président de demander la dissolution du Dáil Éireann au chef de l'État, ce pouvoir appartement à l'ensemble des membres du gouvernement pris collectivement. Par contraste, le Taoiseach, sous l'empire de la constitution de 1937, se voit doté de plus de prérogatives, pouvant révoquer les ministres et demander la dissolution du Dáil au président.

Historiquement, en cas de gouvernement de coalition, le Taoiseach est généralement le chef du parti majoritaire au sein de la coalition. Une exception à ce principe fut John A. Costello, qui n'était pas dirigeant de son parti, mais à qui revint d'assurer la position de Taoiseach du fait que les autres partis de la coalition refusèrent de nommer le chef du Fine Gael, à l'époque Richard Mulchahy, comme Taoiseach.

Avec une durée d'environ 16 ans, en trois fois, Éamon de Valera détient le record de longévité à ce poste. Bertie Ahern, âgé de 45 ans lors de son entrée en fonction, est lui la plus jeune personnalité jamais nommée Taoiseach.

Liste des Taoisigh[modifier | modifier le code]

Avant l'entrée en vigueur de la Constitution de 1937, le chef du gouvernement était le président du Conseil exécutif. Cette fonction est assurée par William T. Cosgrave du parti Cumann na nGaedhael de 1922 à 1932, puis par Éamon de Valera de 1932 à 1937. Par tradition, la liste des Taoisigh inclus Cosgrave.

Numéro Nom Investiture Fin du mandat Parti
1. William T. Cosgrave août 1922 mars 1932
2. Éamon de Valera mars 1932 Fianna Fáil
3. John A. Costello Fine Gael
(2) Éamon de Valera Fianna Fáil
(3) John A. Costello Fine Gael
(2) Éamon de Valera Fianna Fáil
4. Seán Lemass Fianna Fáil
5. Jack Lynch Fianna Fáil
6. Liam Cosgrave Fine Gael
(5) Jack Lynch Fianna Fáil
7. Charles J. Haughey Fianna Fáil
8. Garret FitzGerald Fine Gael
(7) Charles J. Haughey Fianna Fáil
(8) Garret FitzGerald Fine Gael
(7) Charles J. Haughey Fianna Fáil
9. Albert Reynolds Fianna Fáil
10. John Bruton Fine Gael
11. Bertie Ahern Fianna Fáil
12. Brian Cowen Fianna Fáil
13. Enda Kenny Fine Gael

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « Constitution de l'Irlande », Department of the Taoiseach
  2. (en) « Cabinet protects pensions but workers will pay price », Irish Independent,‎ 16 janvier 2009 (lire en ligne)
  3. (en) « Have you ever wondered why Bertie Ahern always looks so cheerful? », The Sunday Times,‎ 29 octobre 2007 (lire en ligne)
  4. (en) « Cowen questioned on use of Farmleigh », The Irish Times,‎ 29 janvier 2009 (lire en ligne)
  5. Article 13.1.1° et Article 28.5.1° de la Constitution de l'Irlande, la Constitution dispose plus loin « Le chef du gouvernement, ou Premier ministre, est appelé Taoiseach, et il est ainsi nommé dans cette Constitution. »[1]

Liens externes[modifier | modifier le code]