Métro de Los Angeles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro de Los Angeles
(en) Los Angeles County Metro Rail
Image illustrative de l'article Métro de Los Angeles
Logotype de la LACMTA.[n 1]

Image illustrative de l'article Métro de Los Angeles
Ligne Expo à la station La Cienega/Jefferson.

Situation Drapeau : États-Unis Los Angeles et son comté (Californie)
Type Métro et métro léger
Entrée en service 1990 (métro léger)
1993 (métro)
Longueur du réseau 159,8 km
123,1 km (métro léger)
36,7 km (métro)
Lignes 6
4 (métro léger)
2 (métro)
Stations 86
Fréquentation 332 836 voyageurs par jour (décembre 2015)[1],[n 2]
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant LACMTA
Site internet https://www.metro.net/#
Lignes du réseau En service :
LACMTA Circle Red Line.svg LACMTA Circle Purple Line.svg LACMTA Circle Blue Line.svg LACMTA Circle Green Line.svg LACMTA Circle Gold Line.svg LACMTA Circle Expo Line.svg
En projet :
LACMTA Circle Crenshaw Line.svg
Réseaux connexes LACMTA Square Orange Line.svg LACMTA Square Silver Line.svg

Image illustrative de l'article Métro de Los Angeles
Le réseau métropolitain de Los Angeles.

Le métro de Los Angeles (nom officiel en anglais : Los Angeles County Metro Rail, en français Chemin de fer métropolitain du comté de Los Angeles) est le principal système de transport en commun desservant Los Angeles et son agglomération. Exploité par la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority (LACMTA), il dispose de 86 stations reparties sur six lignes, totalisant 159,8 km de voies[2],[3] et près de 340 000 passagers par jour[1].

La première ligne du métro de Los Angeles a été inaugurée en 1990. Au cours des années le réseau s'est grandement étendu, même si la desserte reste encore assez faible comparée à celle d'autres métros du monde, tout comme la fréquentation du réseau métropolitain qui demeure aussi largement en-deçà de celle des métros d'autres grandes métropoles (New York ou Paris par exemple)[4].

À l'instar de son homologue new-yorkais, de nombreux points d'arrêt du métro de Los Angeles ne sont pas souterrains ; en effet, une grande partie des stations est située en surface, et certaines peuvent aussi suivre un tracé aérien.

Le trafic est généralement assuré de 5 heures du matin à minuit, mais les horaires peuvent varier selon la ligne empruntée et le jour de la semaine. En weekend les trains peuvent effectivement fonctionner jusqu'à deux heures du matin.

Par ailleurs, la desserte du comté de Los Angeles est également assurée par d'autres moyens de transport en commun : de nombreuses lignes de bus complètent ainsi le métro de Los Angeles. Le réseau de bus rapides du comté permet aussi d'améliorer la qualité de sa desserte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le chemin de fer à Los Angeles avant la mise en place du métro[modifier | modifier le code]

Gare d'Ivy vers 1905, correspondant aujourd'hui à la station Culver City.

De 1873[5] à la première moitié du XXe siècle, la Californie du Sud possède un vaste réseau ferré de plus de 1 600 kilomètres de voies, surtout opéré par le Pacific Electric (PE) et le Los Angeles Railway. Avant les années 1930, la plupart des déplacements s'effectue en effet en transports en commun, précisément par voie ferrée. Toutefois, à la fin des années 1920, cet usage baisse au profit des bus qui commencent à le remplacer. L'industrie automobile en forte croissance à cette époque peut également expliquer cette baisse de la fréquentation du transport ferroviaire.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce système résiste quand même, notamment grâce au rationnement d'essence, mais après la guerre le réseau du Pacific Electric fonctionne à nouveau à perte et se démantèle ainsi lentement.

Le démantèlement des anciennes lignes continue, et en 1963 les voies ferrées subsistant sont entièrement remplacées par des lignes de bus. Mais le trafic routier intense tendant à empirer, le soutien du public concernant la restauration du transport ferroviaire va graduellement prendre de l'ampleur.

Naissance et développement du métro[modifier | modifier le code]

Au début des années 1970, plusieurs facteurs, notamment la préoccupation pour l'environnement, la population en hausse ainsi que l'augmentation du prix de l'essence, entraînent des appels visant à privilégier le métro, type de transports en commun ayant une capacité plus importante que celle des bus. En 1976, l'État de Californie fonde la Los Angeles County Transportation Commission[6] afin de coordonner les actions de la Southern California Rapid Transit District (créée en 1964[7]).

Les travaux du métro de Los Angeles commencent finalement au cours des années 1980, et c'est le qu'il est mis en service, lors de l'ouverture de la ligne bleue, entre les stations de Pico et d'Anaheim Street. Cette ligne est prolongée jusqu'aux stations de Downtown Long Beach et Pacific Avenue la même année. Elle connaît encore une extension en 1991 avec un arrêt supplémentaire à 7th Street, constituant le nouveau terminus nord et permettant la desserte du quartier financier. La seconde ligne de métro, la ligne rouge, ouvre le , entre les stations d'Union Station et Westlake/MacArthur Park (à l'époque seulement cinq stations desservent la ligne).

En 1993, afin de mieux coordonner les projets métropolitains, les deux agences fusionnent pour former la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority[8] (également connue sous l'acronyme LACMTA). La ligne verte, quant à elle, est mise en service en 1995, reliant la station de Norwalk à celle Redondo Beach. En 1996, la première extension de la ligne rouge permet de relier le quartier de Westlake à la station Wilshire/Western, séparant officiellement la ligne rouge en deux services distincts (les lignes rouge et violette). Cette ligne est encore étendue en 1999 ; la dernière section de la ligne est finalement ouverte l'année suivante, reliant les stations de Hollywood/Vine à North Hollywood. La ligne dorée ouvre le entre Union Station et Sierra Madre Villa, à Pasadena. En 2009, la ligne dorée connaît elle aussi une prolongation, jusqu'à la station Atlantic[9]. Enfin, la ligne Expo ouvre en 2012[10], desservant dans un premier temps 7th Street à la station La Cienega/Jefferson, puis rapidement prolongée jusqu'à Culver City.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous reprend les dates correspondant aux extensions du réseau ; il inclut ainsi l'ouverture des nouvelles lignes mais aussi le développement connexe des lignes déjà existantes :

Date Ligne Description de l'événement Nombre de stations Longueur (en km)
Bleue Pico à Anaheim 17 30,7
Bleue Anaheim à Pacific 4 3,5
Bleue Pico à 7th Street 1 1,1
Rouge/Violette Union Station à Westlake/MacArthur Park 5 7
Verte Redondo Beach à Norwalk 14 32,2
Rouge/Violette Westlake/MacArthur Park à Wilshire/Western 3 3,2
Rouge Wilshire/Vermont à Hollywood/Vine 5 7,7
Rouge Hollywood/Vine à North Hollywood 3 10,1
Dorée Union Station à Sierra Madre Villa 13 22
Dorée Union Station à Atlantic 8 9,6
Expo 7th Street à La Cienega/Jefferson 8 12,2
Expo La Cienega/Jefferson à Culver City 2 1,6
Dorée Sierra Madre Villa à APU/Citrus College 6 18,5

Le réseau métropolitain actuel[modifier | modifier le code]

Aperçu général[modifier | modifier le code]

Le plan du réseau métropolitain angelin (mars 2016).

Le réseau métropolitain de Los Angeles est long de 159,8 kilomètres et est composé de six lignes. Hormis pour les lignes rouge et violette, elles sont essentiellement situées en surface et desservent au total 86 stations. Chacune d'entre elles est représentée par une couleur, mais la ligne Expo correspond aussi à un lieu (elle traverse le quartier d'Exposition Park et Exposition Boulevard suit la tracé de la ligne). Toutefois, un projet en discussion consisterait à changer les noms de lignes actuels afin de simplifier leur reconnaissance : la ligne bleue, première du réseau de par son ancienneté, serait ainsi renommée en ligne A, mais le logo correspondant conserverait par ailleurs son fond bleu. La ligne verte, quant à elle, correspondrait à la lettre D[11].

Du fait de son histoire récente (ouverture en 1990), le métro angelin reste encore assez peu dense et développé ; néanmoins, avec quasiment 160 kilomètres de voies, il permet quand même de relier le centre de Los Angeles aux principales villes du comté ; ainsi, par exemple, la ligne bleue dessert Long Beach (qui se situe à environ 30 km au sud du Downtown). La ville de Pasadena, huitième ville du comté et située à une quinzaine de kilomètres de Los Angeles, est quant à elle desservie par la ligne dorée du réseau.

À la différence du métro de New York, dont certaines lignes fonctionnent 24h/24, le métro de Los Angeles n'a pas une desserte en permanence ; les weekends, il continue son service jusqu'à 2 heures du matin maximum. En effet, les lignes du métro angelin possèdent seulement deux voies, ce qui empêche par conséquent une maintenance simultanée à une éventuelle exploitation nocturne.

Lignes[modifier | modifier le code]

Le métro de Los Angeles comporte à l'heure actuelle quatre lignes de métro léger ainsi que deux lignes de métro. Le tableau proposé ci-dessous reprend les principales caractéristiques de ces six lignes :

Ligne Parcours Mise en
service
Longueur en km Nombre de
stations
Matériel Durée
(en min)
Fréquentation mensuelle
(février 2016)[1]
LACMTA Circle Red Line.svg North HollywoodUnion Station 1993 26,4 14 29 3 671 434
LACMTA Circle Purple Line.svg Wilshire/WesternUnion Station 1993 10,3 8 13 3 671 434[n 3]
LACMTA Circle Blue Line.svg Downtown Long Beach7th Street 1990 35 22 58 1 931 369
LACMTA Circle Green Line.svg Redondo BeachNorwalk 1995 32 14 34 930 041
LACMTA Circle Gold Line.svg AtlanticAPU/Citrus 2003 50,2 27 48 1 223 831
LACMTA Circle Expo Line.svg Culver City7th Street 2012 13,8 12 29 795 970

Stations[modifier | modifier le code]

Le métro de Los Angeles comporte à l'heure actuelle 86 stations. Cependant, de nombreux travaux d'extension vont faire évoluer ce chiffre de façon assez importante, aussi bien à court terme qu'à long terme[12].

Exploitation du réseau[modifier | modifier le code]

L'exploitation du métro de Los Angeles est assurée par la LACMTA, qui gère également la majorité des transports en commun de l'agglomération[5].

Amplitude horaire et fréquences[modifier | modifier le code]

Chaque ligne commence son service à partir de 5 heures du matin et le termine à minuit. Les vendredi et samedi soir, le service est prolongé jusqu'à 2 heures du matin.

Il passe en moyenne une rame toutes les 5-10 minutes en heure de pointe. En soirée, la fréquence est portée à 20 minutes.

Moyen de paiement[modifier | modifier le code]

Logotype du système.
Article détaillé : Transit Access Pass.

Aujourd'hui, le Transit Access Pass, carte magnétique rechargeable, constitue l'unique moyen de paiement valable sur le réseau métropolitain[13]. En plus d'être valable sur le métro et les deux lignes de bus rapides (cf. les lignes orange et argentée), la majorité des bus du comté de Los Angeles l'acceptent[14].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Trafic[modifier | modifier le code]

La ligne dorée en heure de pointe (ici à Union Station).

En 2016, le métro de Los Angeles transporte près de 340 000 passagers par jour ouvrable. Le samedi, sa fréquentation atteint environ 215 000 individus, et les dimanches et jours fériés moins de 180 000 personnes l'empruntent[1].

La ligne rouge est de loin la ligne la plus fréquentée du réseau, grâce à 140 000 personnes transportées par jour. La ligne Expo, ligne la plus récente du réseau, est aussi celle la moins fréquentée, avec en moyenne 30 000 passagers en jour de semaine.

Services[modifier | modifier le code]

Sécurité[modifier | modifier le code]

La sécurité du métro de Los Angeles est assurée par le Los Angeles County Sheriff's Department ; de nombreuses caméras de vidéosurveillance sont aussi installées dans chacune des stations et complètent ainsi cette patrouille.

En 2010, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis a mis en place un programme dénommé « If you see something say something » (en français, « Si vous voyez quelque chose, dites quelque chose »), qui vise à identifier de possibles tentatives d'actes criminels ou terroristes[15],[16]. Si la Metropolitan Transportation Authority (MTA) à New York a été la première organisation à mettre en œuvre cette campagne, la LACMTA l'applique désormais également sur son réseau métropolitain, en incitant les passagers à prévenir les autorités de la présence d'éventuelles personnes suspectes dans les rames ou sur les quais[17],[18]. Des panneaux informatifs installés dans les rames rappellent la démarche à suivre pour appliquer cette campagne.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Vue d'une surface podotactile, ici de couleur jaune.

L'accessibilité du métro de Los Angeles est très satisfaisante[19]. Les six lignes du métro sont en effet accessibles aux personnes à mobilité réduite (des ascenseurs sont ainsi proposés dans la plupart des stations souterraines du réseau), et, par ailleurs, des portiques spécialement adaptés aux personnes en fauteuil roulant sont installés sur l'ensemble de ces lignes[20].

Les machines automatiques vendant les titres de transport sont également adaptées aux personnes malvoyantes, grâce à la mise en place de boutons en braille.

De plus, des lumières installées au-dessus des portes des rames permettent de prévenir les passagers sourds et malentendants de la fermeture imminente des portes automatiques. Ce système est similaire à celui du métro de Chicago par exemple.

Enfin, des surfaces podotactiles recouvrent les bords de quais des stations.

L'art et le métro[modifier | modifier le code]

Installation lumineuse en néons à Pershing Square.
Pour davantage d’informations, consulter les articles correspondant à chacune des stations du métro.

Des œuvres dans chaque station[modifier | modifier le code]

Chaque station du métro de Los Angeles présente une ou plusieurs œuvres d'art ; le genre de ces œuvres varie considérablement selon la station[21],[22]. Ainsi, Pershing Square possède une installation lumineuse en néons[23], alors que la station de Norwalk abrite une représentation d'une abeille[24].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Cette volonté de présenter aux passagers des œuvres d'art public dans chaque station a été récompensée en 2011, lorsque les nombreuses mosaïques installées sur les murs de la station de Westlake ont été considérées comme l'une des meilleures œuvres d'art public des États-Unis[25].

Projets de développement[modifier | modifier le code]

Cet article concerne un projet de transport à Los Angeles.

Il se peut que ces informations soient de nature spéculative et que leur teneur change considérablement alors que les événements approchent.
N'hésitez pas à l'améliorer en veillant à citer vos sources. Tout élément d'actualité non encyclopédique est destiné à Wikinews.
 →  

La station Downtown Santa Monica, actuellement en construction, constituera le nouveau terminus ouest de la ligne Expo.

Après son ouverture en 1990, le métro de Los Angeles a rapidement connu de nombreux travaux d'extension. Le dernier aménagement de taille concerne la mise en service de la ligne Expo en 2012. Mais le métro connaît encore à l'heure actuelle d'autres travaux pour agrandir son réseau. Ainsi, en 2016, cette même ligne Expo va être prolongée (jusqu'au centre-ville de Santa Monica), à l'instar de la ligne dorée qui, depuis le , est desservie par six nouvelles stations à l'est de Los Angeles. De plus, les lignes verte et violette devraient également être étendues dans les années à venir[12]. Un autre projet d'envergure concerne une nouvelle ligne - la ligne Crenshaw/LAX - en cours de construction et devant ouvrir en 2019[12]. Elle est censée relier les quartiers de Leimert Park et Crenshaw à la ville d'Inglewood, en passant notamment par l'aéroport international de Los Angeles[26],[n 4].

Un autre projet de développement est également en construction : connu sous le nom de Regional Connector Transit Corridor (en), cette ligne devra, dès 2020, connecter les lignes de métro léger entre elles, afin de permettre des transferts dans le centre-ville plus faciles ; cette ligne de connexion, intégralement souterraine, devrait relier les stations de Little Tokyo/Arts District à celle de 7th Street[27],[28],[29],[12].

Des projets de développement existent donc à plus ou moins long terme, car certains aménagements déjà prévus auraient lieu jusqu'en 2026[12], voire 2035[30].

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

Depuis son ouverture, le métro de Los Angeles a connu divers incidents et accidents.

Accidents du métro[modifier | modifier le code]

  • Le , un camion se retrouve sur les rails de la ligne dorée après que son chauffeur en a perdu le contrôle ; la desserte entre les stations Allen et Arcadia a été interrompu le reste de la journée[31].

Suicides et accidents de personnes[modifier | modifier le code]

  • Le , une altercation entre deux individus conduit à une attaque à l'arme blanche mortelle dans un train en direction de la station Hollywood/Vine[32].
  • Le , un homme tombe sur les rails à North Hollywood et est percuté par un train qui entre dans la station[33] ; il meurt des suites de ses blessures[34].

Autres incidents[modifier | modifier le code]

  • Le , un individu déverse une fiole de mercure sur le quai de la station Pershing Square (ligne rouge). La LACMTA, alertée, a cependant attendu le jour suivant pour intervenir et retirer du quai le danger potentiel[35],[36].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority est l'exploitant du métro de Los Angeles et du réseau de bus rapides du comté, ainsi que de la plupart des autres lignes de bus moins importantes. C'est pourquoi son logo se retrouve sur les rames du métro tout comme sur la plupart des bus du comté.
  2. Ce chiffre correspond à la fréquentation observée lors d'une journée ouvrable ; le weekend, l'affluence est moins importante.
  3. Les chiffres de la fréquentation de la ligne violette sont inclus dans ceux de la ligne rouge. La ligne violette partage en effet, avec la ligne rouge, six des huit stations qu'elle dessert ; il a fallu par ailleurs attendre 2006 pour que la ligne violette soit considérée comme une ligne à part.
  4. Schématiquement, la ligne reliera du nord au sud la ligne Expo à la ligne verte, de la station Expo/Crenshaw à celle d'Aviation/LAX

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority, « Ridership Statistics »
  2. (en) Gold Line Extension
  3. (en) Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority, « Facts At A Glance »
  4. (en) Marley Lynch, « The NYC subway versus subways around the world », sur http://www.timeout.com/ (consulté le 1er mai 2016)
  5. a et b (en) Los Angeles Transit History
  6. (en) Los Angeles County Transportation Commission
  7. (en) Southern California Rapid Transit District
  8. (en) Los Angeles County Metropolitan Transportation Agency
  9. (en) Los Angeles Times, « East L.A.'s new Gold Line route. »
  10. (en) Los Angeles Times, « Expo Line to fill an L.A. gap »
  11. [PDF] Letter Designations for Fixed Guideway Lines
  12. a, b, c, d et e (en) Projects
  13. (en) Fares
  14. (en) Where to Ride
  15. (en) About the campaign
  16. (en) What is Suspicious Activity?
  17. (en) See Something, Say Something Campaign
  18. (en) Safety and Security
  19. (en) Discover Los Angeles, « Los Angeles Disabled Visitors »
  20. (en) Riders with Disabilities
  21. (en) Metro Art
  22. (en) Public Art in L.A.
  23. (en) Artwork in Pershing Square
  24. (en) Artwork in Norwalk
  25. (en) Artwork in Westlake/MacArthur Park
  26. [PDF] Crenshaw/LAX Transit Corridor
  27. (en) Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority, « Transit Corridor »
  28. [PDF] Transit Corridor Project
  29. (en) Regional Connector Transit Corridor
  30. [PDF] Purple Line Extension
  31. (en) Fiery crash on 210 Freeway severs just-opened Gold Line between Pasadena, Arcadia
  32. (en) Passenger fatally stabbed on Metro Red Line
  33. (en) Man rescued from under Metro Red Line train at North Hollywood station
  34. (en) Death Of Man Rescued From Underneath Metro Red Line Train Under Investigation
  35. (en) Los Angeles Times, « MTA admits subway spill errors »
  36. (en) Los Angeles Times, « Transient held in MTA mercury spill »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Métro de Los Angeles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]