Métro de Lima

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métro de Lima
(es)Tren Urbano de Lima
Image illustrative de l’article Métro de Lima

Image illustrative de l’article Métro de Lima

Situation Lima, Drapeau du Pérou Pérou
Type Métro
Entrée en service 3 janvier 2012 (mise en service)
Longueur du réseau 34,6 km
Lignes 1
Stations 26
Trains 24
Écartement des rails 1 435 mm
Vitesse moyenne 40 km/h
Vitesse maximale 80 km/h

Le métro de Lima (en espagnol : Tren Urbano de Lima), appelé aussi Tren Electrico, est un métro qui longe une partie de la ville de Lima, capitale du Pérou. Il a été inauguré officiellement le 11 juillet 2011 mais mis en service pour le public le 3 . Le réseau n'est composé que d'une seule ligne de 34,6 km qui dessert 26 stations. Une seconde ligne est en construction.

Historique[modifier | modifier le code]

Une première construction, non terminée[modifier | modifier le code]

Initialement débutées sous la dictature de Juan Velasco Alvarado, les études menées par le consortium germano-péruvien Metrolima conduisirent dès 1973[1] le gouvernement péruvien à approuver un projet de quatre lignes de transport de masse totalisant 67,5 kilomètres, principalement souterraines, pour la zone métropolitaine de Lima-Callao. Mais les difficultés techniques (le rez-de Lima est hautement sismique), financières et politiques rencontrées par le Pérou dans les années qui suivirent rendirent caduc ce projet[2].

En 1986, le président Alan García remet le projet à l'ordre du jour. À l'issue d'un appel d'offres, une première ligne, essentiellement en viaduc, orientée nord-sud, de 43 km de longueur et reliant Villa El Salvador à Comas, est attribuée au consortium italien Tralima/Intermetro, malgré une forte concurrence brésilienne[3]. Les premiers véhicules arrivent en juillet 1990[4]. Mais en 1991, sous la présidence d’Alberto Fujimori, le nouveau gouvernement arrête les travaux comme tenu de l'état des finances du pays. Seul le dépôt (patio taller) et 9,8 km de lignes sont terminés. L'ancien président Alan Garcia sera mis en accusation en 1995 pour avoir reçu des pots-de-vin de la part de l'entreprise italienne[5].

Avec un budget extrêmement réduit, l'AATE (Autorité Autonome du Train Électrique), fondée en février 1986, qui sera transférée à la municipalité de Lima en 2001, parvint à remettre en essais cette première section en 1997 entre Villa El Salvador et Atocongo, dans le quartier de San Juan de Miraflores. Annoncé à plusieurs reprises, aucun service commercial n'a toutefois été effectué[2]. En 2000, les travaux sont arrêtés. Après la mise en place d'un service gratuite en octobre 2002 entre Villa El Salvador et Atocongo, soit sept stations, puis d'un service commercial limité (du lundi au vendredi de 7h00 à 14h00, samedi et dimanche de 11h00 à 17h00) en janvier 2003 avec extension du service en mars, le service est suspendu en juillet 2003 faute de fonds pour couvrir les frais de fonctionnement courants, puis reprend en janvier 2004 mais uniquement samedi et dimanche de 10h00 à 17h40. Cinq trains de six véhicules, sur les 10 trains commandés, sont en service, partiellement[6]. La question clé reste celle du financement[7].

La seconde tentative[modifier | modifier le code]

En 2008, le gouvernement d'Alan García, à nouveau élu président depuis 2006, a relancé un appel d'offres[8], gagné en décembre 2009[9] cette fois-ci par le consortium péruvo-brésilien Consorcio Tren Eléctrico Lima[10], formé par Graña y Montero et Odebrecht, comportant le prolongement sur 12,3 km du viaduc de la ligne 1 sur le tronçon Atocongo-Grau[11]. Pour un montant de 410,2 millions d'US$, le contrat prévoit la construction de 9 stations nouvelles et la remise en état et aux normes du tronçon déjà construit[12], avec une fin des travaux en .

Lors de l'inauguration officiel le 11 juillet 2011 des tests sans passagers sont lancés entre Grau et Villa El Salvador. Le 3 janvier 2012, un service avec passagers est lancé, desservant les stations Villa el Salvador, Parque Industrial, María Auxiliadora, Jorge Chávez, Ayacucho, Angamos, San Borja Sur, Arriola et Gamarra[13]. La mise en service de la ligne sur le tronçon, principalement en aérien (14 km) et partiellement au sol, en site propre[14], entre Grau et Villa El Salvador (22,2 km, 16 stations dont 6 en surface et 10 en viaduc) est effective le 5 avril 2012 avec un train tous les quarts d'heure[15].

Ligne 1
Ligne 1 du métro de Lima
uKBHFa
Villa El Salvador
uHST
Parque Industrial
uHST
Pumacahua
uHST
Villa María
uHST
María Auxiliadora
uHST
San Juan
uHST
Atocongo
uHST
Jorge Chávez
uHST
Ayacucho
uHST
Cabitos
uHST
Angamos
uHST
San Borja Sur
uHST
La Cultura
uHST
Nicolás Arriola
uHST
Gamarra
uKBHFxe
Miguel Grau
uexHST
Martinete
uexHST
Caja de Agua
uexHST
Piramides del Sol
uexHST
Los Jardines
uexHST
Los Postes
uexHST
San Carlos
uexHST
San Martin
uexHST
Santa Rosa
uexKBHFe
Bayovar(San Juan de Lurigancho)

Le c'est le tronçon, entièrement aérien, entre Miguel Grau et Bayóvar (12,4 km, 10 stations)[16] avec un train toutes les 6 à 10 minutes de trains 06:00 à 23:00 qui est mis en service. Une rénovation de la ligne fut encore nécessaire rapidement[17]. Siemens obtint un contrat de rénovation des installations électriques[18].

La ligne 1 en exploitation[modifier | modifier le code]

Le système est aujourd'hui composé d'une ligne de métro aérienne (sur un viaduc), d'une longueur totale de 34,6 km, à travers les quartiers de Villa El Salvador, Villa Maria del Triunfo, San Juan de Miraflores, Santiago de Surco, La Victoria, Lima (centre historique) et San Juan de Lurigancho.

La ligne 2 en construction[modifier | modifier le code]

Le , à l'issue de discussions entre le gouvernement central et les municipalités de Lima et Callao, le président Ollanta Humala a annoncé la construction de la ligne 2 du métro de Lima, selon l'itinéraire initialement proposé, d'orientation est - ouest, avec quelques variantes, soit 27 km de ligne souterraine et 27 stations, reliant la commune de Ate au district de Callao, attenant à la capitale. En outre, il est prévu de construire dans le même temps une branche vers l'aéroport international, qui sera le premier tronçon de la future ligne 4. Dans un premier temps cette branche irait de la station San José (ligne 2) à la station Gambetta, soit 8 km et 8 stations[19].

Le projet des lignes 2 et 4 du métro de Lima comprend 35 stations, 35 km de tunnels, 2 dépôts et 42 trains.

Cette deuxième ligne se connectera à la première ligne de métro à la station Miguel Grau, et à la première ligne du "Metropolitano" (transport par Bus en Site propre à la Estación Central), déjà située en sous-sol.

Le Ministre des Transports, Carlos Paredes, prévoyait alors la réalisation des travaux souterrains dans un délai maximal de six ans.

Proinversión, organisme gouvernemental responsable de promouvoir les investissements de l'État, fut chargé des études techniques et financières et d'attribuer la concession de la construction de la deuxième ligne du métro.

Le financement du projet évalué à 5,8 milliards $US[20] est assuré essentiellement sur financements privés et emprunts[21],[22],[23],[24],[25]. L'investissement est classé à risque BBB selon certaines agences de notation[26].

Le , après un processus ouvert débutant en janvier 2013[27],[28], la sélection des entreprises préqualifiées en février[29], un consortium mené par le Groupe ACS et dans lequel le groupe italien Finmeccanica détient 12 %, a été sélectionné pour concevoir, financer, construire, exploiter et maintenir la future ligne 2 du métro pour une durée de 35 ans[30] dont 5 ans pour la phase de construction et 30 ans pour la phase consécutive d'exploitation et de maintenance. Le contrat Finmeccanica atteint 1,2 milliard $US[31].

Ligne 1 en service, lignes 2 et 4 en construction

La part du contrat attribuée à Ansaldo STS s'élève à environ 710 millions US$ (510 millions d'euros)[32] et la part concernant AnsaldoBreda s'élève à environ 500 millions US$ (364 millions d'euros). Ansaldo STS sera en charge de la conception du projet et de la fourniture, l'installation, la mise en service et intégrant les différents systèmes d'exploitation électromécaniques (pour la signalisation, l'alimentation, télécommunications, portes de plate-forme, dépôts d'équipement, centres de contrôle, billetterie automatique et le système SCADA). Ansaldo STS fournira la technologie de signalisation CBTC permettant une conduite des trains sans conducteur. AnsaldoBreda sera en charge de fournir 42 rames de six véhicules de 107 mètres de long[33].

La société Siemens obtient le contrat d'électrification[34].

La construction de la ligne 2 a commencé au mois d'[35]. La pose de la première pierre se déroulera début janvier 2015[36]. Un suivi régulier du projet[37],[38]est réalisé par la société concédante[39]. Toute la ligne sera sous terre et devrait entrer en service en 2021 ou 2022. Les premiers véhicules arrivent en 2016[40].

Equipements techniques[modifier | modifier le code]

Nouveau train sur la ligne 1 (station San Borja Sur)

Matériel roulant de la ligne 1[modifier | modifier le code]

La ligne 1 dispose de 44 trains de six voitures. Tous sont alimentés par caténaire en 1,5 kV cc.

Lors de son ouverture en 2012, 5 rames de six véhicules, dérivées de celles utilisées sur la ligne B du métro de Rome MB.100, furent mises en service. Deux voitures avaient été livrés en complément. Ces véhicules sont de fabrication Breda avec des équipements électriques Ansaldo. Ces 32 véhicules avaient été construits et livrés dès 1989-1994, rénovés pour la mise en service de la ligne en 2011.

Par la suite ce sont des véhicules de la gamme Métropolis qui furent fabriqués dans l'usine barcelonnaise d'Alstom pour la ligne 1. Une première commande en avril 2011[41] de 19 trains de cinq véhicules[42] fut livrée en 2012 et 2013. Une seconde commande en juillet 2016 de 20 trains de six véhicules avec 19 voitures complémentaires[43] sera livrée en 2017[44] et 2018[45]. Au total Alstom total livra 234 voitures (39 trains de six véhicules) pour le métro de Lima. Ces rames Alstom Metropolis sont semblables à la série 9000 du Métro de Barcelone.

Les trains initiaux MB.100 viennent en complément aux heures de pointe et en cas de défaillance des rames Alstom.

Signalisation et automatismes des trains[modifier | modifier le code]

Bombardier fournit les équipements de signalisation et de contrôle des trains sur le tronçon de 22,1 km de Villa el Salvador à l'hôpital Dos de Mayo (Avenida Grau)[46].

Exploitation et fréquentation[modifier | modifier le code]

En mars 2011, Proinversión a attribué au consortium GYM Ferrovias S.A. une concession de 30 ans pour l’opération et la maintenance de la première ligne de métro[47],[48].

Le projet de réseau du métro de Lima (2010)

Depuis 2018 le nombre de trains disponible sur la ligne 1 est suffisant pour réduire l'intervalle aux heures de pointe à trois minutes.

En 2016, la ligne 1 a transporté 107 millions de passagers.

Les tarifs sont de 1.5 nouveau sol péruvien pour un trajet avec demi-tarif pour les mineurs et étudiants.

Projets de développement[modifier | modifier le code]

Le projet de réseau exposé en 2010 comprend au total cinq lignes de métro. La ligne 3 est en phase de conception par un consortium international dont le groupe Ingerop fait partie[49]. La construction de la ligne 3 était initialement prévue pour une mise en service en 2022[50].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roberto Goldszer, « Le projet de métro à Lima », Codatu Conference,‎ , p. 6 (lire en ligne)
  2. a et b (es) « El subterráneo de Lima que nunca se construyó », sur El Comercio, (consulté le ).
  3. (en) « Brazil leads Lima bidders », International Railway Journal,‎
  4. (en) « The president of Peru has inaugurated », International Railway Journal,‎
  5. « Pérou : Alan Garcia avait des comptes dans un paradis fiscal », Agence France Presse,‎
  6. (en) Andrew Roden, « Lima Metro Extension Set To Open In 2008 », International Railway Journal,‎ , p. 34-35
  7. (es) Corporación Andina de Fomento, Metro de Lima - El caso de la linea 1, , 114 p. (lire en ligne)
  8. (en) « Lima metro concession expected », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  9. (en) « Tren Eléctrico contracts awarded in Lima », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  10. (en) « Lima Moribund metro comes back to life », Metro Report International,‎
  11. Christophe Chevalier, « Le Tren Eléctrico : enfin un métro pour Lima », Rail Passion,‎ , p. 18-21 (ISSN 1261-3665)
  12. (en) « Work in progress on Lima metro », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  13. (en) « Trial services begin on Lima metro », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  14. (en) Elba Verastegui, « Peruvian Metro Takes Shape », Developing Metros,‎ , p. 43
  15. (en) Jorge Poletto, « Lima First line edges closer to fruition », Railway Gazette International,‎ , p. 54-56
  16. (en) « Lima metro opens Line 1 extension », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  17. (en) « Lima metro capacity expansion supervisor chosen », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  18. (en) « Siemens wins Lima metro electrification upgrade contract », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  19. (en) Christy García Godos Naveda, Line 2 and Av. Faucett – Av. Gambetta branch line concession of the Lima and Callao Basic Metro Network, Lima, , 11 p. (lire en ligne)
  20. (en) « Lima Metro, Peru », Global Mass Transit,‎ (lire en ligne)
  21. (en) « ACS achieves the largest infrastructure bond issuance in Peru this year », ACS Press,‎ (lire en ligne)
  22. (en) Inter-American Development Bank, « Metro Lima Line 2 », Inter-American Development Bank showcases,‎ (lire en ligne)
  23. (en) « USD 150 million to finance Line 2 of the Lima and Callao Metro », CAF News,‎ (lire en ligne)
  24. (en) « Peru will receive $750 million from the IDB for the Lima Metro », sur www.iadb.org, (consulté le )
  25. (en) « Lima Metro Line Two Project », sur World Bank, (consulté le )
  26. (en) S&P Global, « Lima Metro Line 2 Finance II Ltd. », S&P Global ratings,‎ (lire en ligne)
  27. (en) « Line 2 and Faucett Ave. - Gambetta Ave. of the Basic Network of the Metro of Lima and Callao : Proinversión », sur www.proyectosapp.pe, (consulté le )
  28. (en) « Lima metro Line 2 PPP proposal », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  29. (en) « Lima metro Line 2 prequalification », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  30. (en) « Lima metro Line 2 concession awarded », sur railwaygazette.com, (consulté le )
  31. (en-US) « Finmeccanica wins a USD 1.2 billion contract for Lima Metro », sur www.leonardocompany.com, (consulté le )
  32. (en) « Ansaldo STS wins a turnkey contract worth 710 million USD for driverless metro in Lima », Ansaldo STS Press,‎
  33. « Lima | Hitachi Rail SpA », sur italy.hitachirail.com (consulté le )
  34. (en) « Siemens to electrify more Lima metro lines », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  35. (es) « Noticias sobre Línea 2 del Metro de Lima | Página 3 », sur Gestión (consulté le )
  36. (en) « The consortium led by ACS and FCC commences the works on Line 2 of the Lima Metro », sur www.fccco.com, (consulté le )
  37. (es) Ositran, Metro de Lima linea 2 - Plan de negocios del ano 2016, , 73 p. (lire en ligne)
  38. (es) Ositran, Metro de Lima linea 2 - Plan de negocios del ano 2018, , 91 p. (lire en ligne)
  39. (es) « Metro de Lima | Línea 2 », sur www.metrolima2.com (consulté le )
  40. (en) « The First Driverless Train of New Lima Metro, manufactured by Hitachi Rail Italy, arrives in Lima », sur italy.hitachirail.com, (consulté le )
  41. (en) « Lima metro operator chooses Alstom Metropolis trains », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  42. « Alstom va fournir 19 rames Metropolis pour le métro de Lima au Pérou », sur Alstom, (consulté le )
  43. (en) « Alstom to supply new Metropolis trainsets and cars for Lima Metro Line 1 », Alstom Press release,‎ (lire en ligne)
  44. « Alstom expédie le premier train supplémentaire de la ligne 1 du métro de Lima », sur Alstom, (consulté le )
  45. (en) « Lima metro launches first six-car train », sur International Railway Journal, (consulté le )
  46. (en) « Global Mass Transit: Lima Metro, Peru: Delayed start but timely growth », sur www.globalmasstransit.net, (consulté le )
  47. (es) Ositran, Concesión del Sistema Electrónico de Transporte Masivo de Lima y Callao, Línea 1, LIma, , 44 p. (lire en ligne)
  48. (en) « Tren Eléctrico concession awarded », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  49. « Ligne 3 du métro de Lima », sur INGÉROP, (consulté le )
  50. « Peru aims to begin 2 more Lima metro lines by 2022 », sur BNamericas.com, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]