Métro de Samara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Métro de Samara
(ru)Самарский метрополитен
Image illustrative de l’article Métro de Samara
Logo du métro de Samara

Image illustrative de l’article Métro de Samara

Situation Samara, Drapeau de la Russie Russie
Type Métro
Entrée en service
Longueur du réseau 12,7 km
Lignes 1
Stations 10
Fréquentation 13,758 millions de voyageurs en 2018

Image illustrative de l’article Métro de Samara

Le métro de Samara (en russe : Самарское метро, Samarskoïe metro) désigne le métropolitain de la ville de Samara, en Russie.

Ouvert en 1987, le réseau est composé d’une ligne est-ouest de 11,6 km en exploitation commerciale[1] et compte dix stations. La construction a débuté en 1980 pour une ligne qui doit à terme atteindre 17 km avec 13 stations.

La construction d'une deuxième ligne, 9 km et 6 stations, fait partie d'un programme de développement du système de transport de Samara, pour la période 2014-2025.

Historique[modifier | modifier le code]

A la fin des années 70, la ville qui s'appelait alors Kouïbychev dépassa le million d'habitants, ce qui en faisait une ville éligible pour disposer d'un métro selon la planification soviétique. La planification prévoyait également dans ce cas que le réseau devait être constitué de trois lignes. La construction de la première ligne est-ouest débuta en 1980. Une première section du cinquième métro de Russie, 4 stations (4,5 km), était ouverte en décembre 1987.[2]

Malgré son grand succès de fréquentation, les difficultés commencèrent rapidement du fait des bouleversements de la fin de l'Union soviétique. Initialement prévu pour 1991, les trois stations suivantes, 4,5 km, s’ouvraient lentement, une station à la fois, de décembre 1992 à décembre 1993. A la fin du siècle dernier, le métro atteignait péniblement sept stations.[3]

La construction de la troisième phase prévue initialement dans la seconde moitié des années 90, a été extrêmement lente en raison de reports réguliers. La première station a ouvert ses portes en décembre 2002 et la seconde cinq ans plus tard, en 2007.

La station suivante, Alabinskaya, devait être inaugurée en 2010, finalement reportée à février 2015. Le tunnel de Rossiyskaya jusqu'à Alabinskaya a été réalisé grâce à un tunnelier utilisé par les constructeurs du métro de Kazan.

Tronçon Date d'ouverture Longueur
YungorodokPobeda 26 décembre 1987 4.5 km
PobedaSovetskaya 31 décembre 1992 1.6 km
SovetskayaSportivnaya 25 mars 1993 1.4 km
SportivnayaGagarinskaya 30 décembre 1993 1.5 km
GagarinskayaMoskovskaya 12 décembre 2002 1.3 km
MoskovskayaRossiyskaya 26 décembre 2007 1.1 km
RossiyskayaAlabinskaya 1 février 2015 1.3 km
Total : 10 stations 12.7 km

Stations[modifier | modifier le code]

Le réseau du métro de Samara est constitué d’une seule ligne appelée Première ligne (en russe : Первая линия) comportant dix stations.

Stations du métro de Samara (d’est en ouest)
Nom Nom russe Date d’ouverture
Ioungorodok Юнгородок 26 décembre 1987
Kirovskaïa Кировская 26 décembre 1987
Bezymianka Безымянка 26 décembre 1987
Pobeda Победа 26 décembre 1987
Sovetskaïa Советская 31 décembre 1992
Sportivnaïa Спортивная 25 mars 1993
Gagarinskaïa Гагаринская 30 décembre 1993
Moskovskaïa Московская 27 décembre 2002
Rossiïskaïa Российская 26 décembre 2007
Alabinskaïa Алабинская 26 décembre 2014
La ligne de métro dans le plan général de Samara.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Actuellement, 11 trains à quatre voitures sont affectés au système. Tous sont des modèles 81-717 / 714. Le matériel roulant est entreposé au dépôt "Kirovskoye". Le métro de Samara doit recevoir gratuitement plusieurs trains d'occasion de type Rusich de Moscou en 2018, afin de pouvoir remplacer le matériel roulant plus ancien.[4]

Exploitation et fréquentation[modifier | modifier le code]

Le métro est exploité par une société municipale, Samarsky Metropoliten, qui avait été privatisée au début des années 90 par le ministère russe des Transports. La société est responsable de toute la gestion du système, y compris la gestion et la réparation des tunnels et des voies, du matériel roulant, des stations et même de la planification de la coordination des travaux de construction.

La trafic du métro semble actuellement en baisse régulière, passant de près de 17 millions en 2009 à près de 14 millions en 2018.[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) Samara Metro, « Samara Metro indicateurs- clé », sur http://metrosamara.ru/about/performance/, (consulté le 19 septembre 2019)
  2. (en) « Samara metro », Ralway Gazette International,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Y.E. Krouk, « Metro Development in Russia », http://www.ita-aites.org/,‎
  4. (en) Vladimir Waldin, « The winners and losers of Russian metros », Metro Report International,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]