Métro de Séville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métro de Séville
Image illustrative de l’article Métro de Séville

Image illustrative de l’article Métro de Séville
Station La Plata

Situation Séville (Andalousie, Espagne)
Type Métro
Entrée en service 2009
Longueur du réseau 18,2 km
Lignes 1
Stations 22
Rames 17
Fréquentation 10,5 millions (2021)
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Junte d'Andalousie
Exploitant Metro de Sevilla S.A.
Vitesse moyenne 30 km/h
Vitesse maximale 70 km/h
Lignes du réseau Ligne 1 du métro de Séville
Réseaux connexes MetroCentro
Cercanías Sevilla

Image illustrative de l’article Métro de Séville
Carte du réseau

Le métro de Séville (en espagnol : Metro de Sevilla) est un réseau de transport en commun en site propre de type métro desservant Séville et son agglomération, dans la communauté autonome d'Andalousie, en Espagne.

Il comprend une seule ligne, ouverte en . Une deuxième doit être mise en chantier au cours de l'année .

Historique[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, des travaux pour la réalisation d'un métro comportant trois lignes sont lancés. Ils sont arrêtés en 1983[1], car on redoutait à l'époque d'endommager des bâtiments historiques. De plus le coût du projet était critiqué, d'autant que la croissance de la population de Séville était, à l'époque, modérée. Une étude montre que la fréquentation attendue ne correspondait pas à la capacité de transport d'un métro[2].

La situation change en 1990 avec le développement de métros dans différentes villes espagnoles et le dynamisme économique insufflé à la ville par l'Exposition universelle de 1992. Le projet fut relancé[3] avec la réutilisation d'un ancien tunnel situé entre le Prado de San Sebastián et Menéndez Pelayo. Ce projet n'eut toutefois aucune suite.

Le projet est relancé dix ans plus tard lorsque la recherche de financement aboutit avec le soutien du gouvernement régional[4], du gouvernement espagnol et de la BEI[5],[6]. Les travaux de ligne 1[7] commencent en septembre 2003 après la signature du contrat en juin 2003[8]. Elle sera inaugurée le 2 avril 2009[9].

La société EMTE fournit et installe les sous-stations électriques pour l'alimentation 750 V en courant continu, tandis que les sociétés Neopool et Lymi remportent les commandes pour les équipements de lignes aériennes. Les contrats concernant la pose des voies sont attribués à Neopool et Dorsalve. Bombardier fournit les systèmes d'automatismes (ATP et ATO).

Un parc de 17 rames est commandé à la société CAF pour la ligne 1 au coût de 46,5 M €. Ces véhicules à plancher bas 100% sont assemblés à l’usine de CAF à Linares près de Séville, les caisses provenant de Irún et les bogies de Beasaín.

Les essais de matériel roulant débutent en août 2008[10].

Le coût de la construction atteint 647 millions d'euros dont 219 millions du gouvernement espagnol, 321 millions de la Junte d'Andalousie et 107 millions de la ville de Séville et d'autres communes (incluant le prêt de la BEI de 260 millions d'euros)[11].

En , la poursuite du projet est réactivée par un accord entre le gouvernement régional et la mairie de Séville, qui prévoit la réalisation de la ligne 3[12].

Réseau[modifier | modifier le code]

Actuel[modifier | modifier le code]

Ligne Terminus Longueur Stations Distance moyenne entre les stations
Ligne 1 du métro de Séville Ciudad Expo Olivar de Quintos 18,05 km 21 1 165 m

Projets[modifier | modifier le code]

En cours[modifier | modifier le code]

Ligne Terminus Longueur Stations Distance moyenne entre les stations
Ligne 3 du métro de Séville Pino Montano Norte Hospital del Valme 18,1 km 24 754 m

Envisagés[modifier | modifier le code]

Ligne Terminus Longueur Stations Distance moyenne entre les stations
Ligne 2 du métro de Séville[13] Torretriana Sevilla Este / Torreblanca 12,9 km 17 759 m
Ligne 4 du métro de Séville[13] Circulaire 16 km 19 842 m

Les premiers projets des lignes 2 et 4 sont présentés publiquement à la fin de l'année , mais la Junte d'Andalousie reconnaît huit ans et demi plus tard que ceux-ci sont en réalité incomplet[14]. Le président Juanma Moreno annonce en que l'appel d'offres pour l'actualisation du projet définitif de la L2 sera lancé au cours de l'année suivante[15].

Connexes[modifier | modifier le code]

Le centre de la ville d'Alcalá de Guadaíra doit être relié à la ligne 1 par un tramway, tandis qu'en , deux lignes de bus à haut niveau de service suivront en surface et en site propre le parcours de la ligne 2.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Train à la station Olivar de Quintos

Les 21 rames[16] sont du type CAF Urbos 2. Chaque rame a cinq éléments avec climatisation. Conçu pour fonctionner sur une voie à l'écartement de 1 435 mm, chaque rame bidirectionnelle mesure 31,26 m de long et peut accueillir 275 voyageurs avec 54 places assises et 221 places debout. Les rames mesurent 2650 mm de large[11].

Exploitation et fréquentation[modifier | modifier le code]

Le métro est ouvert de 6 h 30 à 23 h en semaine et à 7 h 30 samedi et dimanche[17].

Le métro est équipé d'un système de paiement sans contact[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Historia del Metro », sur sevilla21.es, (consulté le )
  2. (es) José Luis De Justo Alpanes, « Historia del Metro de Sevilla », sur Diario de Sevilla, (consulté le )
  3. (en) « Seville revives metro project », International Railway Journal,‎
  4. (es) « La Junta cierra el crédito que financiará el 70% del Metro », Diario de Sevilla,‎
  5. « Metro de Sevilla », sur www.eib.org, (consulté le )
  6. « METRO DE SEVILLA DBFO 1&2 », sur www.eib.org, (consulté le )
  7. (es) « Obra del metro de Sevilla », sur www.juntadeandalucia.es (consulté le )
  8. (en) « Metro de Sevilla. Lessons learned to improve a PPP project. », sur unece.org,
  9. (en) « Sevilla metro inaugurated », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  10. (en) « Sevilla Line 1 trials », sur Railway Gazette International, (consulté le )
  11. a et b (en) « Sevilla Light metro opens this year », Metro Report International,‎
  12. (es) Alberto García Reyes et Eduardo Barba, « La Junta de Andalucía y el Ayuntamiento de Sevilla pactan hacer la línea 3 del metro, que es la más rentable », ABC,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. a et b (es) « Líneas 2, 3, 4 Sevilla », sur juntadeandalucia.es, (consulté le ).
  14. (es) Ana S. Ameneiro, « La Junta desvela que los proyectos del Metro de Sevilla de las líneas 2 y 4 están sin terminar », Diario de Sevilla,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  15. (es) Europa Press, « Moreno se compromete a licitar en 2023 la línea 2 del metro de Sevilla », 20 Minutos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. (en) Ana Irimia-Dieguez, Carmen Medina-López et Rafaela Alfalla-Luque, « Spanish Metro Line : Metro De Sevilla », sur mega-project.eu,
  17. (es) « Servicios del metro », sur www.juntadeandalucia.es (consulté le )
  18. (en) « Metro de Sevilla goes contactless », sur Railway Gazette International, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]