Métro de Doha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Métro de Doha
Situation Drapeau du Qatar Doha
Type Métro
Entrée en service 2020 (prévue)[1],[2]
Lignes 3 (phase 1)[2]
Stations 37 (phase 1)[2]
Rames 75 rames Kinki Sharyo-Mitsubishi Corporation[3]
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire Qatar Rail[1]
Exploitant RKH Qitarat
(Hamad/Keolis-RATP Dev)[4]
Réseaux connexes Métro léger de Lusail

Le métro de Doha est un système de transport en commun de type métro automatique actuellement en cours de construction destiné à desservir la ville de Doha, capitale du Qatar. Dans une première phase, prévue pour 2020, il comprendra trois lignes (rouge, verte et or) et 37 stations[2].

Le métro de Doha sera exploité et maintenu pendant 20 ans par RKH Qitarat, la coentreprise formée par Hamad Group (51 %) et les opérateurs de transport français Keolis et RATP Dev (49 %), pour le compte de Qatar Rail[4].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le réseau doit compter 211,9 km de lignes, échelonnées de stations tous les 2 à 3 kilomètres en moyenne, soit 85 stations prévues. Il sera une partie intégrante du réseau ferroviaire du Qatar, lui aussi en cours de construction[5]. La construction du métro de Doha a officiellement commencé avec une cérémonie d'inauguration sur le site de la station Msheireb, qui servira de plate-forme de correspondance pour le métro et le réseau ferroviaire. Début 2013, le Qatar a soumis des offres aux différents cabinets internationaux chargés de construire les sections de la phase 1 correspondant aux lignes rouge et verte. À la mi-mai, la firme italienne Impregilo a obtenu un contrat de 2 milliards de dollars pour gérer la construction du segment rouge (partie nord), allant de Msheireb à Al Khor nord[6]. La section sud de la ligne rouge a été confiée à QDVC et Porr a remporté le contrat pour construire la ligne verte.

Lignes[modifier | modifier le code]

La phase 1 actuellement en cours de construction comprend 37 stations sur trois lignes (Red, Green, Gold) qui desserviront toutes une station de correspondance centrale à Msheireb au centre-ville de Doha[2].

Ligne Ouverture Logeur Stations Terminus
Ligne Rouge (Red) Prévue en 2020[2] ?km[réf. nécessaire] 18[2] Lusail
Aéroport international Hamad Terminal 1/Al Wakra
Ligne Verte (Green) Prévue en 2020[2] ?km[réf. nécessaire] 11[2] Al Riffa
Al Mansoura
Ligne Or (Gold) Prévue en 2020[2] ?km[réf. nécessaire] 11[2] Al Aziziyah
Ras Bu Abboud

Exploitation[modifier | modifier le code]

Contrat[modifier | modifier le code]

L'appel d'offres pour l'exploitation et la maintenance du futur métro de Doha a été lancé par Qatar Rail en [1]. Les deux opérateurs de métro automatique français, Keolis et RATP Dev, ont candidaté ensemble dans le cadre d'un groupement[7]. Les autres candidats préqualifiés étaient: Arriva/DB International GmbH, West Japan Railway Company/Mitsubishi, MTR Corporation (métro de Hong Kong), Serco et Transdev[8]. Finalement, ce sont Keolis et RATP Dev qui l'ont emporté, en vertu d'un contrat d'une durée de 20 ans signé le à Doha entre Qatar Rail et RKH Qitarat, la coentreprise formée par Hamad Group (51 %) et Keolis-RATP Dev (49 %)[4]. Le contrat a été signé à l'occasion d'une rencontre entre le Président de la République française, Emmanuel Macron, et de l’émir Sheikh Tamim ben Hamad Al Thani[4].

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Le métro de Doha sera équipé de 75 rames à trois voitures fournies par Kinki Sharyo et Mitsubishi Corporation[3].

Projets de développement[modifier | modifier le code]

Après la phase 1, Qatar Rail évoque la construction d'une quatrième ligne (Blue Line) et plusieurs extensions, soit 60 stations additionnelles d'ici 2026[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Prequalification begins for Doha metro operator », sur railwaygazette.com, (consulté le 11 mai 2015)
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k et l (en) « Doha Metro », sur www.qr.com.qa (consulté le 2 février 2018)
  3. a et b (en) « Doha metro rolling stock and railway systems contract awarded », sur railwaygazette.com, (consulté le 2 février 2018)
  4. a, b, c et d « Victoire pour Keolis et RATP Dev au Qatar », sur ville-rail-transports.com, (consulté le 11 décembre 2017)
  5. (en) Site du Qatar Rail.
  6. (en) Italy's Impregilo leads $2bn Doha Metro deal win.
  7. « L'Arabie saoudite pourrait choisir un métro français », sur lejdd.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  8. (en) « Doha Metro Railway Operator Prequalification », sur lejdd.fr, (consulté le 5 octobre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]