Métro express de Maurice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Metro express
Image illustrative de l’article Métro express de Maurice
Maquette d'une rame du Metro express

Type Système léger sur rail
Entrée en service Septembre 2019
Longueur additionnée des lignes 26 km
Lignes 1
Arrêts 19
Rames 18 CAF Urbos 3
Fréquentation (prévision) 54'000 passagers/jours
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Metro Express Ltd.
Site internet www.mauritiusmetroexpress.mu
Vitesse maximale 80 km/h

Le Métro express de Maurice, aussi connu sous le nom « Metro Express » en anglais, est un système de transport en commun de type SLR actuellement en construction à l'Île Maurice. Il reliera Port-Louis à Rose Hill dès septembre 2019 puis la ligne s'étendra jusqu'à Curepipe[1] dès septembre 2021[2],[3].

Le projet est dirigé par la société indienne Larsen & Toubro Ltd sur un appel d'offres du gouvernement Mauricien pour un montant de 18,8 milliards de roupies mauriciennes, dont 9,9 milliards Rs. provenant du gouvernement Indien[1].

Le projet controversé provoquera une opposition fortement médiatisée. Le tracé de la ligne impliquant parfois la destruction de biens immobiliers, le traitement des propriétaires, notamment les expulsions de force et les dédommagements, font polémique dans le pays[4], ce à quoi le gouvernement répond qu'il a toujours agit dans la légalité sur ce dossier[5]. Le lobby des propriétaires de bus est aussi opposé à ce projet qui ferai perdre des postes de travail selon eux[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Signatures des contrats[modifier | modifier le code]

Le chantier est alloué à l'entreprise indienne Larsen & Toubro Ltd le 31 juillet 2017 à Ebène à la suite de la signature d'un contrat portant sur la création d'un système SLR complet pour un montant de Rs.18.8 milliards. Les contractants sont le premier ministre de l'Île Maurice Pravind Jugnauth, au nom de la République de l'Île Maurice et Larsen & Toubro Ltd. Le financement provient pour une part d'un prêt de Rs.9.9 milliards du gouvernement Indien[1], pays dans lequel L&T a son siège social. Le Métro express sera exploité par une entreprise créée spécialement pour cela, la Metro Express Ltd.

Le choix des véhicules s'est lui porté sur l'Urbos 100-3 de Construcciónes y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF), une entreprise espagnole de spécialisé dans le matériel roulant ferroviaire, allant du tram au train à grande vitesse[7]. Le système de signalisation sera quant à lui fourni par Systra SA, une entreprise française spécialisée dans l’ingénierie ferroviaire dont le domaine d'activité va du transport urbain au TGV français[8].

Controverses[modifier | modifier le code]

Avant la construction[modifier | modifier le code]

Le métro express s'oppose à plusieurs intérêts privé. En premier lieu, certaines personnes ont dû être expropriées car leur terrain se trouvait sur le tracé de la future ligne. Des habitations ont notamment dû être détruites. Le délai d'évacuation des-dites habitions courait jusqu'au 26 août 2017[4].

Le lobby des transporteurs routiers de voyageur a aussi fait connaître sa crainte d'une atteinte à la rentabilité de leur activité[5]. Les syndicats de conducteurs ont aussi exprimé leur crainte quant au risque de perte d'emplois dans le domaine du transport que représente la mise en place d'un système de LRT sur l'un des axes les plus fréquenté de l'île[6].

Les défenseurs du patrimoine historique ont aussi fait savoir leurs inquiétudes quant à la proximité de la station de l'immigration avec l'Aapravasi Ghat qui est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Le gouvernement mauricien a demandé l'envoi d'un expert de l'agence onusienne afin de minimiser l'impact de la station sur ce lieu d'histoire[9].

La promenade Roland Armand[modifier | modifier le code]

La destruction de la promenade Roland Armand dans la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill provoqua aussi une forte opposition, portée principalement par la plateforme 270 Lavwa (Les 270 voix)[10]. De nombreux habitants se sont dit outré que l'on puisse sacrifier 134 arbres centenaires pour ce projet. L’abattage a dû être effectué par les forces spéciales de la police mauricienne. Il était encore possible de lire « Mo ti to lombraz zour soley » (J'étais ton ombrage les jours de soleil) gravé sur les troncs jusqu'à l’abattage des arbres[11]. La ministre des collectivités locales a répondu qu'un tel sacrifice était nécessaire pour le développement de l'île[12]. Un parc reprenant le nom de la rue sera créé pour un coût de Rs. 100 millions et sera composé de 2000 arbres ainsi que 100 000 plantes vivaces et arbustes endémique de l'île[13].

Rupture d'un tuyaux en amiante à Rose-Hill[modifier | modifier le code]

Rose-Hill a été l'une des premières villes de l'île Maurice à avoir été équipé de l'eau potable et des égouts, celui-ci datant de l'époque coloniale. Lors de l'indépendance de la République de Maurice, les plans n'ont pas été transmis par les autorités coloniales. De ce fait, il est impossible de savoir où se trouvent les conduites, raison pour laquelle celles-ci ont plusieurs fois été endommagé durant les travaux[14]. Le 10 août 2018, un tuyau en amiante est endommagé les des travaux mené par L&T. Au vu du danger que représente cette matière pour la santé humaine, l'approvisionnement en eau a été coupé dans la ville de Rose-Hill durant deux jours.

Rupture d'un égout à Rose-Hill[modifier | modifier le code]

Le déversement d'un égout situé à la rue Sir Virgil Naz le 29 octobre 2018 laisse craindre une pollution du réseau d'eau potable par des matières fécales et engendré des désagréments pour les riverains du fait des odeurs dégagées[14]. La lenteur des autorités à trouver une solution aux désagrément causé par cet incident est mise en cause par les habitants. En effet, plusieurs jours après l'incident, la rue et la rivière concomitante n'ont toujours pas été nettoyée et l'égout n'a pas été réparé[15]. Le premier ministre déclarera devant le parlement (Enn tiyo kase li arive. [...] Pa kapav ena devlopman san ena okenn inkonvenian.) "Un tuyau qui casse; ça arrive. [...] Il ne peut pas y avoir de développement sans aucun inconvénient."[16]

Réseaux[modifier | modifier le code]

Le Métro Express ne comptera qu'une ligne de 26 km disposant de 19 stations, allant de la gare routière Immigration Square Interchange Station de Port-Louis, communément appelée « gare du nord » par la population, à la gare routière Jan Palach Sud de Curepipe. Il est prévu que le métro soit complémentaire des lignes de bus existantes.

Le Métro Express sera en service de h à 22 h à une cadence d'une rame chaque 5-6 minutes[17]. Le temps de parcours prévu est de 41 minutes pour les rames s’arrêtant à tous les arrêts et de 33 minutes pour les rames expresses[18]. Lors de l'étude de projet, une fréquentation de 54'000 passagers par jour a été estimée[17].

Liste des stations[19][modifier | modifier le code]

Les temps de passage sont susceptibles de changer d'ici la fin du projet, tout comme les noms définitifs des stations. Leur nombre et leur emplacement sont par contre définitifs.

Ordre Nom Temps de passage Ville Rue Lieu remarquable
1 Immigration Départ Port-Louis Place de l'Immigration Gare du nord, Aapravasi Ghat
2 Victoria +2 min Port-Louis Place Victoria Gare du sud, Waterfront
3 St. Louis +4 min Port-Louis Pailles jonction road Ancien pont ferroviaire
4 Route de Rivière-Noire +1 min Port-Louis Black River Road Tour Koenig
Dépot Richelieu
5 Nelson-Mandela + 5 min Beau Bassin-Rose Hill Rue Nelson-Mandela
6 Beau Bassin + 2 min Beau Bassin-Rose Hill
7 Révérend Lebrun + 2 min Beau Bassin-Rose Hill Route A11
8 Gare de Rose Hill + 2 min Beau Bassin-Rose Hill Place Jean Cardinal Gare routière de Rose Hill
9 Avenue Victoria + 2 min Quatre Bornes Promenade Roland Armand
10 Gare de Quatre Bornes + 3 min Quatre Bornes Route St. Jean Gare routière de Quatre Bornes
11 St. Jean + 1 min Quatre Bornes Route A8 Centre ville de Quatre Bornes
12 Trianon + 3 min Quatre Bornes Route M2 Centre commercial Trianon
13 Phoenix + 2 min Vacoas-Phœnix Route Nalletamby
14 Palmerstone Road + 2 min Vacoas-Phœnix Avenue Swami Sivananda Gare routière de Phoenix, centre Indira Gandhi
15 Gare de Vacoas + 2 min Vacoas-Phœnix Avenue Swami Sivananda Gare routière de Vacoas, Service Météorologique Mauricien
16 Sadally + 2 min Vacoas-Phœnix Avenue Swami Sivananda
17 Floreal + 2 min Vacoas-Phœnix Avenue Swami Sivananda
18 Curepipe Nord + 3 min Curepipe Avenue Swami Sivananda Gare routière Jan Palach nord
19 Gare de Curepipe + 1 min Curepipe Place Jan Palach Gare routière Jan Palach sud

Les temps de passage indiqué sont ceux des trams s'arrêtant à toutes les stations, les temps de parcours pour les expresses seront donc plus court[18].

Les deux terminus, à savoir "Gare du Nord" et "Gare de Curpipe" seront des stations surélevées de dernière génération[18],[2].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

De nombreuses stations sont situées à proximité, voir à l’intérieur même de gares routières d'importance nationale, ce qui permettra une complémentarité entre les bus et le métro express[18].

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Le choix de l'Urbos 100-3 de CAF semble indiquer une volonté des autorités de rendre le métro express accessible aux personnes à mobilité réduite tels que les personnes âgées, les personnes en chaise roulante ou encore les voyageurs avec poussette. En effet, les rames sélectionnées ont la particularité de posséder un planché surbaissé sur toute la longueur du véhicule. Pour autant que les quais soient à une hauteur de 35 cm, la ligne devrait être entièrement accessible au voyageur à mobilité réduite[20].

Aspects écologiques[modifier | modifier le code]

Courant de traction[modifier | modifier le code]

Bien que présenté comme un projet écologique, cet aspect du métro express est à modérer. En effet, celui-ci étant un mode de transport à traction électrique, plus la production de courant est d'origine fossile, plus les bénéfices en termes de CO2 et autres gaz polluants sont faibles. Le mix électrique Mauricien étant de 22% électricité d'origine renouvelable et de 78% d’électricité d'origine fossile, les bénéfices seront moindre[21]. Le frein régénératif permet aussi d'injecter du courant dans le réseau lorsqu'un véhicule freine, ce qui permet de se servir de l’énergie cinétique dispersée par un véhicule pour en faire rouler un autre.

À relever tout de même que plus le mix électrique deviendra écologique, plus les déplacements en métro seront écologiques. Le gouvernement Mauricien ayant pris l'engagement lors de la COP21 de passer à 35% d’énergies renouvelable d'ici 2025[22], les performances écologiques du métro express devraient s’améliorer.

Véhicules[modifier | modifier le code]

Les Urbos sont des véhicules conçus pour avoir un impact environnemental moindre. En effet, ces rames utilisent des matériaux légers et respectueux de l'environnement pouvant être recyclés une fois les véhicules mis hors service.

L'Urbos 100-3, soit le modèle choisi pour le Métro express mauricien, est le premier tram au monde à avoir reçu une certification EPD vérifiée[23].

Véhicule[modifier | modifier le code]

Le véhicule retenu pour ce projet est l'Urbos 100 troisième génération à 7 modules d'une longueur total de 45 mètres. La composition de celles-ci est Mc-S-M-S-R-S-Mc, à savoir "Salon voyageur et poste de conduite" (Mc), "Salon voyageur" (S), "module bogie-moteur" (R), "module bogie" (M). Les modules S ne touchent pas le sol afin de permettre de prendre des courbes plus serrées et sont suspendus entre les modules Mc et R/M. 18 rames ainsi qu'un simulateur de conduite ont été commandés[2]. Les rames devrait être livrées à Maurice en juin 2019[24].

Caractéristiques techniques[25][modifier | modifier le code]

  • Alimentation: caténaire à 750 V
  • Conduite bidirectionnelle
  • Système de localisation automatique du véhicule (AVLS)
  • Système de signalisation de priorité pour le transport en commun (TSPS)
  • Système anti-incendie
  • Radio sol-train
  • Hauteur de plancher (rail-plancher): 350 mm
  • Longueur : 45'411 millimètres
  • Vitesse maximale : 80 km/h

Caractéristique du salon voyageur[26][modifier | modifier le code]

Intérieur du rame Urbos 3 de la ville de Luxembourg.
Intérieur du rame Urbos 3 de la ville de Luxembourg.
  • Plancher surbaissé sur toute la longueur du véhicule
  • Intérieur anti-vandalisme
    • y compris vidéosurveillance
  • Système d'info voyageur dans chaque module
  • 7 modules
  • Climatisation et chauffage
  • Wi-Fi
  • Capacité d'environ 350 passagers
    • 78 places assises
    • 229 à 344 places debout; Il faut noter que le nombre de place debout est une estimations car cela varie en fonction de la place occupée par chaque personne[27].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en-US) « Republic of Mauritius-Metro Express project to the tune of Rs 18.8 billion to kick-start in September 2017 », sur www.govmu.org (consulté le 10 mars 2018)
  2. a b et c « CAF, FOURNISSEUR DE 18 TRAMWAYS URBOS POUR LA SOCIÉTÉ LARSEN & TOUBRO ET LE PROJET MAURICE METRO EXPRESS », sur www.caf-france.net (consulté le 10 mars 2018)
  3. (en) « Mauritius Metro », sur www.mauritiusmetroexpress.mu (consulté le 1er mai 2018)
  4. a et b « Metro Express : le ballet des propriétaires terriens », Defimedia,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2018)
  5. a et b « Les sacrifiés du Metro Express | Le gouvernement persuadé d’avoir bien agi | 5-Plus Dimanche », sur www.5plus.mu (consulté le 10 mars 2018)
  6. a et b La Rédaction, « Metro Express: Rencontre Bodha – syndicat des autobus », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2018)
  7. (en-US) « Republic of Mauritius-First train for Metro Express Project is expected in June 2019, says Prime Minister », sur www.govmu.org (consulté le 1er mai 2018)
  8. (en) « Mauritius Metro », sur www.mauritiusmetroexpress.mu (consulté le 1er mai 2018)
  9. Joëlle Elix, « Urban Terminal de l’Immigration Square: l’avis d’un expert de l’Unesco recherché », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2018)
  10. « Promenade Roland Armand : EIA exigée par la plateforme 270 Lavwa - Le Mauricien », Le Mauricien,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2018)
  11. Joëlle Elix, « Promenade Roland Armand: scène désolante à Vandermeersch », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2018)
  12. Xavier Maugueret, « Metro Express: «La promenade Roland Armand sacrifiée pour le développement du pays» », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2018)
  13. Joëlle Elix, « Promenade Roland Armand: «Construire sur pilotis est impossible» », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 1er mai 2018)
  14. a et b Joëlle Elix, « Travaux : le métro avance, les Rosehilliens pataugent… dans les eaux usées », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 3 novembre 2018)
  15. Carole Grimaud, « Metro Express: tuyau défoncé, narines débouchées », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2018)
  16. La Rédaction, « Metro Express: «Enn tiyo kasé li arivé», dit Pravind Jugnauth », lexpress.mu,‎ (lire en ligne, consulté le 9 novembre 2018)
  17. a et b « [Audio] Le Grand Journal - Metro Express : une Railway Act en préparation », sur Le Defi Media Group (consulté le 9 novembre 2018)
  18. a b c et d « [Vidéo] Où passera le Metro Express », Defimedia,‎ (lire en ligne, consulté le 10 mars 2018)
  19. « Metro Express Alignment and Stations », sur www.mauritiusmetroexpress.mu (consulté le 1er mai 2018)
  20. « Chez CAF-Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles, nous sommes créateurs de solutions ferroviaires », sur www.caf.net (consulté le 10 mars 2018)
  21. (en-US) « Ministry of Energy and Public Utilities -MAURITIUS », sur publicutilities.govmu.org (consulté le 11 mars 2018)
  22. « C'est pas du vent - 1. L'île Maurice face au défi de l'indépendance énergétique (reportage) », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mars 2018)
  23. « Chez CAF-Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles, nous sommes créateurs de solutions ferroviaires », sur www.caf.net (consulté le 11 mars 2018)
  24. « [Vidéo] Les 18 ‘light rail vehicles' du Metro Express arrivent en juin 2019 », Defimedia,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mars 2018)
  25. « Chez CAF-Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles, nous sommes créateurs de solutions ferroviaires », sur www.caf.net (consulté le 11 mars 2018)
  26. « Urbos, la génération la plus novatrice de tramways et métros légers de CAF », sur www.caf.net (consulté le 11 mars 2018)
  27. « Metro Express : le trajet Rose-Hill / Port-Louis opérationnel en septembre 2019 - Le Mauricien », Le Mauricien,‎ (lire en ligne, consulté le 11 mars 2018)