Métro de Valence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Métro de Valence
(es)Metrovalencia
Image illustrative de l’article Métro de Valence
Logo du métro de Valence

Image illustrative de l’article Métro de Valence
Rame à la station Torrent Avinguda

Situation Valence et Communauté valencienne
Drapeau de l'Espagne Espagne
Type Métro et tramway
Entrée en service (FGV)
(Metrovalencia)
Longueur du réseau 156,39 km
Longueur additionnée des lignes 175,34 km
Lignes 9 lignes dont: 6 (métro) & 3 (tramway)
Stations 138
Fréquentation 63 843 233 (2017)[1]
Écartement des rails 1 000 mm
Exploitant Ferrocarrils de la Generalitat Valenciana
Réseaux connexes Valenbisi

Image illustrative de l’article Métro de Valence
Carte du réseau

Metrovalencia est un système de transport en commun desservant la ville de Valence et son agglomération, en Espagne. Il a été créé en l'année 1988 en réunissant plusieurs lignes de banlieue (toutes créées vers la fin du XIXe siècle) par une section en tunnel construite à cet effet. Le Réseau est géré par Ferrocarrils de la Generalitat Valenciana (FGV) une société gérée par le gouvernement régional valencien. Il a subi en 2006 l'un des pires accidents de métros européens, qui fit 43 morts.

Le réseau comprend (mars 2019) 9 lignes : 6 lignes de métro et 3 lignes de tramway. Il s'étend sur 156 km dont 27 en souterrain[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Antécedents: le Trenet[modifier | modifier le code]

Le premier réseau ferroviaire à voie métrique de la région de Valence a été ouvert le 18 juillet 1888, reliant la capitale valencienne à la ville de Llíria. Elle était connue sous le nom de Trenet del Túria (le petit train du Turia, en valencien). Le trajet de cette première ligne est aujourd'hui couvert par la ligne 4 de tramway entre Pont de Fusta et Empalme, et la ligne 2 de métro léger entre Empalme et Llíria. Cette ligne fut électrifiée en 1926. Deux autres lignes furent construites qui partaient de la gare de Pont de Fusta. L'une, ouverte en 1893, allait jusqu'à Rafelbunyol[3], qui est aujourd'hui devenue les lignes 3 et 9 de métro léger, et l'autre jusqu'au Grao, près du port, aujourd'hui devenue un tronçon des lignes 4 et 6, de tramway. Au sud, une autre ligne de Trenet, inaugurée d'abord entre Valence (actuelle station de Jesús) et Torrent en 1893[4], allait jusqu'à Vilanova de Castelló (tronçon ouvert en 1915)[5] et le port via le quartier de Natzaret (tronçon ouvert en 1912), et devint plus tard la partie sud de l'actuelle ligne 1, et une partie de la ligne 2 (jusqu'à la station de Torrent). Les différentes sociétés fusionnèrent en 1917 pour devenir la Compañía de Ferrocarriles y Tranvías de Valencia («Compagnie de Chemins de Fer et Tramways de Valence)[6].

La connexion de Jesús à Natzaret fut fermée en raison des dégâts occasionnés par la crue du Turia de 1957.

FEVE[modifier | modifier le code]

En 1964, le gouvernement espagnol décida de la création de FEVE (Ferrocarriles de Vía Estrecha, «Chemins de Fer de Voie Étroite»), qui reprit la gestion de toutes les lignes à voie métrique du pays, y compris celles du trenet de Valence. Le très fort développement urbain de cette seconde moitié du Franquisme fit que beaucoup de ces itinéraires, à l'origine ruraux, devinrent principalement urbains. Cette présence très généralisée de voies de chemin de fer à l'intérieur de la ville reçu le surnom de Cinturó de Ferro, «ceinture de fer».[6] La qualité decroissante du service, ainsi que les nombreux accidents, contribuèrent à la fermeture progressive du service et au démantèlement de l'infrastructure à la fin des années 1980[7].

Il fut proposé en 1985 que la ligne au Grau fusse transformée en tramway, ce qui fut prévu dans le plan d'urbanisme de Valence de 1988, et réalisé en 1994 sous la gestion de FGV et (presque entièrement) en tant que Ligne 4 du métro de Valence.

FGV[modifier | modifier le code]

C'est un siècle après l'ouverture de la ligne à Llíria, en 1987, que la compagnie FGV fut fondée et repris l'exploitation des lignes du Trenet, avec l'ouverture du premier tunnel traversant la ville de Valence en 1988[8],[9],[10].

En 1995, la ligne 3 du métro fut ouverte, après le creusement d'un second tunnel nord-sud, entre les gares de Palmaret et Alameda. En 1998, la ligne 3 fut étendue vers l'est, jusqu'à l'Avenue du Cid. Cette nouvelle portion de ligne permettait la correspondance avec les lignes 1 et 2 (devenues à ce moment une unique ligne 1) à la station Àngel Guimerà. Le réseau fut encore étendu en 1999 (prolongement de la ligne 4 jusqu'à Burjassot, ligne 3 jusqu'à Mislata).

En 2003, la ligne 5 fut inaugurée, avec l'ouverture des stations d'Aragó, Amistat et Aiora, en direction du port. La dernière ampliation du réseau avant 2015 fut l'ouverture de la ligne 6 en octobre 2007, ainsi que l'extension de la ligne 5 jusqu'à l'aéroport de Manises.

En 2006, un grave accident eu lieu vers la station Jesús, avect un bilan de 43 morts et 47 blessés.[11] À l'inauguration de la nouvelle gare d'AVE en 2010, la station fut renommée Joaquín Sorolla, du nom de la gare d'AVE elle-même, avec laquelle elle sert de correspondance, puis, suite aux plaintes des associations de victimes, devint Joaquín Sorolla-Jesús en 2012. En 2016, la station retrouva le nom original de Jesús[12].

La crise économique de 2008 mit fin à de nombreux projets de FGV et la Communauté Valencienne, comme par exemple l'ouverture d'une troisième ligne de tramway, qui aurait été alors nommée ligne 2, la construction d'une nouvelle ligne de tramway en bord de mer jusqu'à La Patacona, la finition des travaux de la ligne 6, censée devenir un «tramway périphérique», ou encore l'extension de la ligne 3 jusqu'à Vilamarxant (ce qui fut partiellement réalisé en 2015)[13].

En 2015, les lignes du réseau furent renommées et les branchements séparés, passant de 5 (1, 3, 4, 5, et 6)[14] à 9. Un nouveau tronçon de train allant jusqu'à Riba-Roja fut inauguré en tant que partie de la nouvelle ligne 9.

Réseau actuel[modifier | modifier le code]

Ligne Parcours Mise en
service
Stations[2] Longueur (km)[2] Passagers (2018)[15]
Línia 1 de Metrovalència.svg Bétera ↔ Vilanova de Castelló 1988 40 72,145 9 613 692
Línia 2 de Metrovalència.svg Llíria ↔ Torrent Avinguda 1988 33 39,445 8 903 775
Línia 3 de Metrovalència.svg Rafelbunyol ↔ Aéroport 1995 26 24,691 13 510 623
Línia 4 de Metrovalència.svg Mas del Rosari / Lloma Llarga - Terramelar / Fira ↔ Doctor Lluch 1994 33 16,999 6 394 790
Línia 5 de Metrovalència.svg Marítim-Serreria ↔ Aéroport 2003 18 13,293 10 449 041
Línia 6 de Metrovalència.svg Tossal del Rei ↔ Marítim-Serreriía 2007 21 3,571 2 030 816
Línia 7 de Metrovalència.svg Marítim-Serreria ↔ Torrent Avinguda 2015 16 15,497 7 517 867
Línia 8 de Metrovalència.svg Marina Reial Joan Carles I ↔ Marítim-Serreria 2015 4 1,230 414 385
Línia 9 de Metrovalència.svg Alboraia-Peris Aragó ↔ Riba-Roja de Túria 2015 23 24,859 8 434 113


Ligne 1 (Bétera - Vilanova de Castelló)[modifier | modifier le code]

La ligne 1 a été la première ligne ouverte le 8 octobre 1988 avec l'inauguration du premier tunnel de 6,7 km qui a permis d'interconnecter deux lignes existantes l'une au Nord, l'autre au Sud. Après avoir été fusionnée avec l'ancienne ligne 2, la ligne 1 s'est séparée de cette dernière en 2015.

Ligne 2 (Llíria - Torrent Avinguda)[modifier | modifier le code]

Cette ligne a été recréée en 2015, après avoir été fusionnée en 1998 avec la ligne 1, à partir d'un des deux itinéraires de cette dernière. Elle relie la ville de Llíria à celle de Torrent, en passant par le même tunnel que la ligne 1 entre Empalme et València Sud, et que la ligne 7 entre Jesús et València Sud.

Le tunnel entre Torrent et Torrent Avinguda est le dernier tronçon de la ligne 1 inauguré : il a été ouvert le 22 septembre 2004. Il permet une desserte directe du centre-ville.

Le numéro 2 était, jusqu'en 2015, attribué au projet de ligne de Tramway entre Natzaret et Tavernes Blanques.

En semaine, la fréquence est d'un train toutes les demi-heures de Torrent Avinguda à Llíria, et d'un autre toutes les demi-heures de Torrent Avinguda à Paterna, donnant donc un fréquence d'un train tous les quarts d'heures entre Torrent Avinguda et Paterna.

Ligne 3 (Rafelbunyol - Aéroport)[modifier | modifier le code]

Le tronçon qui dessert Rafelbunyol était uniquement une ligne en surface jusqu'à l'ouverture du deuxième tunnel du Centre-Ville ; son terminus se situait alors à Pont de Fusta (comme tous les autres tronçons du Nord).

Avec l'ouverture du tunnel, le tronçon Palmaret-Alameda fut ouvert. La station Alameda se situe dans le lit du fleuve Túria qui fut détourné après une crue catastrophique en 1957. Elle comporte 4 voies et a été conçue par le célèbre architecte Santiago Calatrava.

Le 16 mai 1998 la ligne fut rallongée jusqu'à la station Avenida del Cid; elle est connectée à la ligne 1 par une voie située avant la station Xàtiva. Sur ce tronçon de liaison la nouvelle station Bailén, qui fait désormais partie de la ligne 7, après avoir été part de la ligne 5, a été ouverte, fournissant une correspondance de qualité avec la gare de la RENFE.

Ligne 4 (Mas del Rosari/Ll. Larga-Terramelar/Feria Valencia - Empalme - Dr Lluch)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne 4 du métro de Valence.
Tramway de la ligne 4

La ligne 4 est une ligne de tramway et ne passe que par un seul court tunnel, sans stations, dans la ville de Burjassot, après la station Vicent Andrés Estellés. Elle s'arrête à l'ancienne gare de banlieue Pont de Fusta qui a été complètement reconstruite et qu'elle est désormais la seule à desservir.

Ligne 5 (Marítim-Serreria - Aeroport)[modifier | modifier le code]

La branche qui va de Alameda à Marítim-Serreria a été terminée en 2007 et comporte 4 stations.

Jusqu'en avril 2015, à la gare de Marítim-Serreria, la ligne 5 se prolongeait jusqu'à Marina Reial Joan Carles I via le tramway. Ce tronçon a par la suite été séparé de la ligne 5 et est devenu la ligne 8. Depuis cette même date, la ligne ne dispose plus de trains faisant la liason Marítim-Serreria - Torrent Avinguda, liaison qui est devenue la ligne 7.

Train au terminus Marítim-Serreria

Ligne 6 (Tossal del Rei / Maritím-Serreria)[modifier | modifier le code]

La ligne 6, relie Orriols et Torrefiel avec le quartier maritime de Valence. Longue de 9,2 km, elle fait le tracé "Tossal del Rei - Marítim-Serreria". Cette ligne utilise les mêmes voies que la ligne 4 à partir de la station Primat Reig (puis continue après le terminus de la ligne 4, Dr Lluch). Il était prévu que cette ligne devienne un tramway quasi-circulaire, desservant le sud de la ville, puis remontant à l'est jusqu'à la station de Túria[16].

Ligne 7 (Marítim-Serreria - Torrent Avinguda)[modifier | modifier le code]

Cette ligne a été créée en 2015 à partir d'un des deux itinéraires de la ligne 5. Elle relie la gare de Marítim-Serreria, terminus des lignes 5, 6 et 8, et Torrent Avinguda, terminus de la ligne 2, en passant par le tunnel de Bailén.

Ligne 8 (Marítim-Serreria - Marina Reial Joan Carles I)[modifier | modifier le code]

Cette ligne a été créée en 2015 à partir de tronçon de tramway de la ligne 5, et dispose de seulement quatre stations, dont trois sont aussi desservies par la ligne 6.

Ligne 9 (Riba-Roja del Túria - Alboraia-Peris Aragó)[modifier | modifier le code]

Cette ligne a été créée en 2015 à partir du prolongement inauguré au même moment des lignes 3 et 5, entre la station de Roses et la ville de Riba-roja de Túria. Le 28 août 2018, l'arrêt de València-la-Vella, situé sur le territoire de la commune de Riba-Roja del Túria, entre les arrêts de Masia de Praver et La Presa[17].

Projets de développement[modifier | modifier le code]

Le Plan des Infrastructures Stratégiques (PIE) de la communauté de Valence prévoit que le métro de Valence atteindra à terme 200 km. L'objectif principal est que toutes les municipalités de la Communauté de Valence disposent d'une station de métro ou de train de banlieue.

Station Alameda

Tramvia de la Costa[modifier | modifier le code]

Sous cette appellation doit être réalisée, à l'Est de la ville, une liaison entre la ligne 5 à Ayora et la ligne n °4 (qui sera alors renommée T1). Cette ligne comprend une station souterraine (J. Monsoriu), le reste de la ligne étant construite selon des standards proches d'une ligne de tramway.

Ligne 10 (anciennement T2)[modifier | modifier le code]

Il existe un projet de nouveau tunnel de tramway, orienté Nord-Sud, à travers le Centre Ville ; il croiserait les lignes de métro 3 et 5 à Xàtiva dans la principale zone commerciale de la ville. De nouvelles stations seraient créées : Museus (dans l'ancien lit de la Turia), Carme, Mercat, Xàtiva, Germanies, Russafa et Montolivet. Une éventuelle connexion avec le Tramvia de la Costa serait prévue. Faute de financements, à conséquence de la crise économique, les travaux, commencés en 2006, ont été interrompus en 2011.

Jusqu'en 2015, la ligne devait recevoir le numéro 2. Les travaux du premier tronçon (sur cinq prévus), entre Alacant et le quartier de Natzaret, devraient être terminés en 2021. Le nouveau tronçon aura une longueur de 5,32 km, dont 2,05 souterrains[18],[19].

Création d'une nouvelle ligne circulaire[modifier | modifier le code]

Cette ligne qui encerclera la ville de Valence permettrait aux habitants de circuler entre les villes de la banlieue sans passer par le Centre Ville. La ligne entrerait en correspondance avec les lignes 1,3, 5, 6, T2 et T4.

Métro léger de l'Horta Sud[modifier | modifier le code]

Le projet de cette nouvelle ligne, qui allait recevoir le numéro 8, était celle d'un métro léger qui devait relier les villes de la banlieue sud de Valence : Albal, Catarroja, Benetússer, Paiporta, Picanya, Torrent, Alaquàs, Aldaia et Quart de Poblet[16],[20].

Accidents[modifier | modifier le code]

Le une rame de métro déraille dans une courbe du tunnel sur la ligne 1, entre les stations Jesús et Plaça d'Espanya, faisant 43 morts et 47 blessés. La rame circulait à 80 km/h dans un virage qui était limité à 40 km/h au moment de l'accident.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.fgv.es/conoce-fgv/fgv-en-cifras/metrovalencia-en-cifras/datos-de-la-red-de-metrovalencia/
  2. a b et c (es) « Datos de la red de Metrovalencia », sur FGV (consulté le 8 mars 2019)
  3. (es) « FGV colabora en la exposición conmemorativa del 125 aniversario del trenet entre València y Rafelbunyol », sur FGV, (consulté le 11 mars 2019)
  4. (es) « FGV colabora en la conmemoración del 125 aniversario de la llegada del trenet a Torrent », sur FGV, (consulté le 11 mars 2019)
  5. « Cien años del Trenet a Villanueva de Castellón, convertido en la línea 1 de Metrovalencia », sur www.vialibre-ffe.com (consulté le 11 mars 2019)
  6. a et b (es) « El “trenet”, un siglo de servicio a Valencia », sur Economia3, (consulté le 13 mars 2019)
  7. [1] 21 años del cierre del trenet al Grau, Levante EMV du 22/01/2011
  8. « El trenet del Túria », sur www.metrovalencia.es (consulté le 11 mars 2019)
  9. (es) Carlos Navarro Castelló, « El trenet regresa a Valencia 30 años después », sur eldiario.es (consulté le 11 mars 2019)
  10. (es) « Evolución histórica FGV - Metrovalencia », sur FGV (consulté le 13 mars 2019)
  11. (es) Ediciones El País, « 41 muertos al descarrilar un convoy del metro de Valencia que entraba en una estación », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le 13 mars 2019)
  12. « El Consell devuelve el nombre de Jesús a la estación del accidente del metro », sur La Vanguardia, (consulté le 13 mars 2019)
  13. (es) « Las promesas olvidadas del metro de Valencia », sur Las Provincias, (consulté le 13 mars 2019)
  14. Le numéro 2 était alors réservé au projet de tramway.
  15. https://www.valencia.es/ayuntamiento/estadistica.nsf/vDocumentosTituloAux/A78E6A1FA02B236FC12575470046DAAD/$FILE/Metrovalencia_cast.pdf
  16. a et b (es) « Camps rescata dos proyectos ‘olvidados’ como la Via Parc Nord y el metro ligero de l´Horta Sud para su nuevo Plan de Infraestructuras », sur Hortanoticias.com, (consulté le 8 mars 2019)
  17. (es) Redacción Valencia, « Puig destaca la puesta en servicio del nuevo apeadero de València la Vella de la Línea 9 como 'un paso más' para mejorar la vida de las personas », sur NoticiasDe.es, (consulté le 8 mars 2019)
  18. (es) EDICIONES PLAZA S.L, « Adjudican por 3,6 millones las primeras obras de la Línea 10 de Metrovalencia », sur Valencia Plaza (consulté le 8 mars 2019)
  19. (es) 20Minutos, « FGV licitará este año los cuatro proyectos restantes para finalizar la línea 10 de Metrovalencia », sur 20minutos.es - Últimas Noticias, (consulté le 8 mars 2019)
  20. (es) « Ampliaciones previstas en Metrovalencia »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]