Métro de Lisbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Métro de Lisbonne
(pt)Metropolitano de Lisboa
Image illustrative de l’article Métro de Lisbonne
Logo du métro de Lisbonne

Image illustrative de l’article Métro de Lisbonne
Rame à la station Telheiras

Situation Drapeau du Portugal Lisbonne
Type Métro
Entrée en service 1959
Longueur du réseau 44,2 km
Lignes 4
Stations 56
Fréquentation 550 000 voyageurs par jour
Écartement des rails 1 435 mm
Exploitant Metropolitano de Lisboa, E.P.E.
Vitesse maximale 72 km/h
Lignes du réseau MetroLisboa-linha-azul.png MetroLisboa-linha-amarela.png MetroLisboa-linha-verde.png MetroLisboa-linha-vermelha.png
Réseaux connexes Tramway de Lisbonne

Image illustrative de l’article Métro de Lisbonne

Le métro de Lisbonne (en portugais : Metropolitano de Lisboa) est le principal réseau de transport en commun de la capitale du Portugal. Ouvert en 1959, il comporte 4 lignes, 56 stations et 46,5 km de voies[1]. Le métro de Lisbonne se caractérise par la décoration soignée de ses stations les plus récentes. Il a transporté 140 millions de passagers en 2014[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Commencement[modifier | modifier le code]

Le métro de Lisbonne est entré en exploitation le . Il s'agit alors d'une ligne en Y : deux branches au Nord partant Sete Rios (aujourd'hui Jardim Zoológico) et Entre Campos se réunissent à Rotunda (aujourd'hui Marquês de Pombal) et courent sous l'Avenida da Liberdade en direction du terminus commun Restauradores, situé en centre-ville. Par la suite le tronçon Sud est prolongée jusqu'à Rossio (1963), Socorro (aujourd'hui Martim Moniz) (1966), Anjos (1966) et finalement Alvalade (1972). Pour ce faire, la ligne effectue un virage prononcé après la station Restauradores et prend une direction Nord Est, quittant le centre-ville en passant sous la Rua da Palma. Ce tracé est lié à la technique de construction en tranchée qui privilégie un tracé suivant les larges avenues et délaisse la vieille ville aux rues étroites.

Malgré les moyens financiers réduits de l'époque, dès le début de l'édification du réseau, l'aspect esthétique des stations est soigné. Le responsable du projet demande à l'architecte Francisco Keil do Amaral, qui vient d'achever la réalisation du premier terminal de l'aéroport de Lisbonne, de faire une proposition de station prototype. Le design résultant est appliqué sans changement majeur jusqu'à la construction de la station Alvalade en 1972 : la décoration est en partie constituée de fresques peintes selon la technique de l'Azulejo, qui avait été développé par l'artiste Maria Keil.

À cause des guerres coloniales portugaises, de problèmes politiques et d'une politique isolationniste, la construction du réseau du métro marque une pause de 1973 à 1982.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Extension et scission de la ligne unique[modifier | modifier le code]

Après la chute de la dictature de Salazar déclenchée par la Révolution des œillets de 1974 et la fin des guerres coloniales qui s'ensuit, l'économie du Portugal commence à se développer. L'entrée du Portugal dans la CEE en 1986, fournit des moyens financiers importants pour agrandir le réseau.

En 1988 deux nouveaux tronçons en souterrain sont inaugurés. Le premier de Sete Rios à Colégio Militar / Luz et le second de Entre Campos à Cidade Universitária qui dessert l'université. La décoration des nouvelles stations est particulièrement soignée avec la participation des artistes Silva Rolando Sá Nogueira, Júlio Pomar, Manuel Cargaleiro et Maria Helena Vieira.

En 1993 la jonction des deux branches Nord à la nouvelle station Campo Grande donne au réseau la forme d'un 6. Cette jonction permet, en 1995, de modifier la structure du réseau et de scinder la ligne en deux lignes indépendantes :

Deux prolongements sont inaugurés en 1997 : la ligne bleue jusqu'à Carnide et Pontinha, et la ligne jaune jusqu'à la station Rato.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Création des lignes verte et rouge[modifier | modifier le code]

Station Oriente.
Station Olaias.

Dans le cadre de l'Expo '98 une nouvelle ligne est construite pour desservir le Parque das Nações, lieu de l'exposition. En préparation de son ouverture, le réseau est complètement restructuré : la branche Est de la ligne bleue est scindée du reste de la ligne avant d'être prolongée de Baixa-Chiado jusqu'à Cais do Sodré, formant ainsi la ligne verte et mettant fin à la forme en V du réseau.

La ligne rouge est inaugurée le mois suivant, reliant Alameda à la nouvelle station Oriente. Les stations Cabo Ruivo et Olivais ouvriront au cours de l'année.

Plusieurs stations sont également rebaptisées :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Développements depuis 2000[modifier | modifier le code]

Le développement du réseau se poursuit dans les années 2000 en mettant la priorité sur la desserte par des lignes en surface des zones résidentielles du nord.

Le la ligne verte est prolongée jusqu'à Telheiras.

En la ligne jaune est prolongée jusqu'à Odivelas. La même année, la ligne bleue atteint Amadora Este au nord, avant d'être prolongée jusqu'à Santa Apolónia. Ce nouveau tronçon est inauguré le , après 11 ans de travaux et de multiples difficultés.

Le est inauguré le tronçon de la ligne rouge reliant les stations Alameda et São Sebastião, créant ainsi une connexion entre toutes les lignes du réseau. La ligne est ensuite prolongée jusqu'à l'aéroport par un nouveau tronçon de 3,3 km inauguré le . la ligne rouge a été prolongée de la station Oriente à Aeroporto Le voyage depuis Saldanha ne prend ainsi plus que 16 minutes[3].

Le , la ligne bleue fut étendue à la station Reboleira après 3 ans de travaux, interrompus durant 4 ans à cause de la crise économique dont a souffert le Portugal au début des années 2010. La nouvelle station permet de relier le métro et les trains de la ligne régionale de Sintra.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Réseau[modifier | modifier le code]

Le métro de Lisbonne comporte 56 stations et 46,5 km de voies. La circulation des rames commence à 6h30 aux terminus des lignes et s'achève à 1 heure du matin.

Ligne Logo Nom Tronçon Ouverture Longueur Stations
Bleue MetroLisboa-linha-azul.png Ligne de la Mouette
Linha da Gaivota
ReboleiraSanta Apolónia 1959 13,7 km 18
Jaune MetroLisboa-linha-amarela.png Ligne du Tournesol
Linha do Girassol
OdivelasRato 1959
scindée en 1995
11 km 13
Verte MetroLisboa-linha-verde.png Ligne de la Caravelle
Linha da Caravela
TelheirasCais do Sodré 1963
scindée en 1998
km 13
Rouge MetroLisboa-linha-vermelha.png Ligne de l'Orient
Linha do Oriente
AeroportoSão Sebastião 1998 12,8 km 12

Ligne bleue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne bleue du métro de Lisbonne.

Constituant la seule ligne du réseau avant les scissions de 1995 et 1998, elle en est aujourd'hui la plus longue. Elle permet de relier la Gare de Santa Apolónia, terminus de la ligne du nord, à Reboleira, située sur la ligne de Sintra, en passant par le centre-ville.

Le travaux du prolongement de Amadora Este à Reboleira, dernier en date, ont commencé en 2009 mais ont été suspendus en juin 2011, alors que le projet allait encore bon train[4], suite à la crise économique qui a touché le Portugal au début des années 2010. Le gros de l’œuvre était pourtant déjà terminé, et il ne manquait plus que les grilles d'entrée, l'éclairage et les rails[5]. Les travaux ont repris en juin 2015[6] et, après un ultime report de la date d'ouverture de fin 2015 au deuxième trimestre 2016, la station est entrée en service le 7 avril 2016.

Ligne jaune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne jaune du métro de Lisbonne.

Née de la scission de la ligne bleue entre Rotunda et Campo Grande, la ligne relie aujourd'hui le quartier de Campo do Ourique à la ville d'Odivelas, en banlieue nord de Lisbonne. Elle est en correspondance avec plusieurs lignes de trains régionaux et nationaux à la gare d'Entre Campos.

Ligne verte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne verte du métro de Lisbonne.

Issue d'une deuxième scission de la ligne bleue, elle est aujourd'hui la ligne la plus courte du réseau. Reliant la gare de Cais do Sodré au quartier de Telheiras, elle est également en correspondance avec les trains régionaux à la gare de Roma - Areeiro, située entre les stations du même nom.

Ligne rouge[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ligne rouge du métro de Lisbonne.

Dernière née du réseau, il s'agit de la première ligne construite en tant que tel depuis la première ligne du réseau, en 1959. Elle permet aujourd'hui de relier les trois autres lignes du réseau au Parque das Nações et à l'aéroport. Elle est en correspondance avec les trains nationaux et régionaux de la gare de Oriente

Construite dans le cadre de l'Expo '98 organisée autour du thème des océans pour célébrer les 500 du voyage aux Indes de Vasco de Gama (le premier à les atteindre en contournant l'Afrique), elle prend le nom de ligne de l'Orient et le compas comme emblème.

Projets de développement[modifier | modifier le code]

Extensions de lignes[modifier | modifier le code]

Fusion des lignes verte et jaune[modifier | modifier le code]

Plan du Métro de Lisbonne, conformément aux plans prévus pour 2022.

Le 8 mai 2017, le gouvernement portugais et l'entreprise Metro de Lisboa ont présenté le Plan de Développement Opérationnel du Réseau de Métro de Lisbonne. Il prévoit le bouclage du chaînon manquant entre Rato et Cais do Sodré, par la construction de 1,9km de tunnels et des stations intermédiaires Estrela et Santos. Cette nouvelle liaison entraînera le remaniement des lignes verte et jaune : la ligne verte reprendra le tronçon entre Campo Grande et Rato et deviendra une ligne circulaire, tandis que la ligne jaune reprendra le petit tronçon actuellement vert entre Campo Grande et Telheiras. La mise en service de cette modification majeure est calculée pour 2022, pour un coût estimé de 216 millions d'euros, et entraînerait une hausse de fréquentation du réseau de 7,9 millions de passagers par an sur le réseau seulement grâce aux deux nouvelles stations.

Prolongement de la ligne rouge[modifier | modifier le code]

Un autre prolongement envisagé est la construction de deux nouvelles stations sur la ligne rouge, au-delà de São Sebastião : Amoreiras et Campo de Ourique. Il est en cours d'étude.

Adaptation des stations[modifier | modifier le code]

D'autres modifications mineures sont planifiées pour les stations déjà existantes : agrandissement des quais de la station Arroios, dernière station de la ligne verte sans quais de 105m, afin de permettre l'utilisation de rames à 6 voitures ; petites modifications à Areeiro, Colégio Militar/Luz, Olivais et Baixa-Chiado ; construction d'un corridor de 300 mètres entre la Rue Dom João V et la station Rato pour relier le quartier de Amoreiras à celle-ci.

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Toutes les rames du métro de Lisbonne font environ 2,70 mètres de large. Les rames, qui comportent jusqu'à 6 voitures, circulent sur des voies à l'écartement normal et sont alimentées en électricité (750 volts) par troisième rail. Les 320 voitures en circulation sont de 6 types différents, dont 2 types ont déjá été radiés du service, toutes fabriquées par Sorefame avec moteurs Siemens, sauf les prototypes du modèle ML7.

Parc actuel
Désignation N° de série Nombre de rames Configuration Type de voitures Circulation en UM Vitesse maximale Mise en service Evolutions
ML90 201 à 257 19 M-R-M Indépendantes 2 unités maximum 72 km/h 1992-1996
ML95 301 à 414 38 1997-1998 Nouveaux moteurs et nouvelle décoration intérieure
ML97 501 à 554 18 Articulées 1999 Nouveau système d'information aux voyageurs
ML99 601 à 711 37 2000-2002
Matériel radié
Désignation N° de série Nombre de rames Configuration Type de voitures Circulation en UM Vitesse maximale Mise en service Retrait
ML7 1 à 70 35 M-M Indépendantes 2 unités maximum 60 km/h 1959-1970
ML79 101 à 154 27 3 unités maximum 72 km/h 1984-1989

M = Motrice, R = Remorque, UM = Unités Multiples (2 ou trains accrochés pour n'en former plus qu'un seul)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]