Métro de Riyad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Métro de Riyad
Image illustrative de l’article Métro de Riyad
Plan du projet

Type Métro
Entrée en service 2020 (prévue)
Longueur du réseau 176
Lignes 6
Stations 85
Écartement des rails 1 435 mm
Propriétaire ADA
Exploitant Lignes 1 et 2: Camco[1]
Lignes 3 à 6: FLOW[2]

Le métro de Riyad est un système de transport en commun de type métro automatique actuellement en cours de construction destiné à desservir la ville de Riyad, capitale de l'Arabie saoudite. Le projet prévoit au total 6 lignes, 176 km de voies et 85 stations[3],[4]. Sa mise en service est prévue pour 2020[4]. Le projet est supervisé par la High Commission for the Development of ArRiyadh (ADA).

Histoire[modifier | modifier le code]

Objectifs du projet[modifier | modifier le code]

Riyad, capitale de l'Arabie Saoudite avec plus de cinq millions d'habitants, ne dispose, au début des années 2000, d'aucune infrastructure de transport en commun. En , les autorités approuvent un vaste programme prévoyant la création, ex-nihilo, d'un réseau de transport public d'envergure mondiale autour de six lignes de métro et un réseau d'autobus[3]. Ce programme vise à mettre à disposition de toutes les groupes de population et service de transport en commun adapté, réduire l'utilisation de la voiture individuelle au stricte minimum, permettre le futur développement de la ville et produire des effets positifs sur la circulation, l'économie, la société et l'environnement de la capitale[3].

Appels d'offres[modifier | modifier le code]

Les autorités ont décidé de mettre en œuvre le projet en confiant la construction et l'équipement, c'est-à-dire la fourniture des trains et systèmes de signalisation, à des groupements d'entreprises, en structurant des appels d'offres par lots de ligne. La cérémonie de signature des contrats a lieu le , en présence du gouverneur de Riyad, Khalid bin Bandar Al Saud[3]. Les lots sont alors attribués de la manière suivante :

L'appel d'offres pour l'exploitation et la maintenance du futur métro de Riyad a été lancé par la Haute Commission au Développement de Riyad (High Commission for the Development of ArRiyadh, ADA) en [8]. Hitachi-Ansaldo STS, Keolis, MTR (métro de Hong Kong), RATP Dev et Serco (exploitant-mainteneur du métro de Dubaï) ont candidaté[9],[10].

Le , est confirmé l'attribution du contrat d'exploitation et de maintenance des lignes 1 (bleue) et 2 (rouge) à RATP Dev en partenariat avec SAPTCO pour une durée de 12 ans[11],[12],[13]. Les lignes 3 (orange), 4 (jaune), 5 (verte) et 6 (violette) seront exploitées et maintenues par le consortium FLOW regroupant Ferrovie dello Stato Italiane, Alstom et Ansaldo STS[13].

Lignes[modifier | modifier le code]

Ligne Longueur Stations Parcours Coûts Consortium[14]
(1) Blue Line 38 km 26 Olaya Road - Al Hayer Road $ 6.561.627.163 BACS
(2) Red Line 25 km 16 King Abdullah Road - King Fahad Stadium $ 2.885.440.337 BACS
(3) Orange Line 41 km 22 Madina Al Munawra - Rahman Al Awal Road $ 5.211.926.731 ANM
(4) Yellow Line 30 km 9 King Khalid International Airport Road $ 3.060.788.759 FAST
(5) Green Line 13 km 12 King Abdul Aziz Road $ 2.662.558.659 FAST
(6) Purple Line 30 km 11 Abdul Rahman bin Ouf Road - Sheikh Hassan bin Hussein Road $ 2.167.973.532 FAST

Ligne 1[modifier | modifier le code]

La Blue Line construite sur un axe nord-sud, à partir de la Prince Salman Bin Abdul Aziz Street au nord et se terminant dans la banlieue de Dar Al Badia au sud, elle traversera le quartier d'Olaya et Batha streets. Sa longueur sera de 38 km, comptera 22 stations et disposera de 4 stations de correspondances avec les lignes 2, 3, 4, 5 et 6.

Ligne 2[modifier | modifier le code]

La Red Line, orientée est-ouest, elle desservira la King Abdullah Road, entre l'université du Roi-Saoud et le stade King Fahad Stadium. Sur une partie de son parcours, la ligne est doublée par une autoroute. Sa longueur sera de 25,3 km, comptera 13 stations et disposera de correspondances avec les lignes 1, 5 et 6.

Ligne 3[modifier | modifier le code]

La Orange Line parcourra un axe est-ouest le long de Al – Madinah Al Munawwarah Road et Prince Saad Bin Abdulrahman Al Awal Road, à partir de la voie express allant vers Jeddah à l'ouest et se terminant près du camp de la Garde nationale à Khashm El Aan. Le métro sera une ligne aérienne le long de la partie ouest de Al - Madinah Al Munawwarah Road, puis sera souterraine dans la section centrale de la ligne, généralement le long de la Prince Ibn Saad Abdulrahman Road. La longueur de la ligne sera d'environ 40,7 km et disposera de 20 stations, dont deux stations de correspondances avec les lignes 1 et 6.

Ligne 4[modifier | modifier le code]

La Yellow Line atteint l'aéroport international du roi Khaled depuis le King Abdullah Financial District. La longueur de la ligne sera d'environ 29,6 km qui sera essentiellement aérienne, il disposera de 8 stations (dont 3 seront communes avec la ligne 6), en plus d'une station de correspondance avec la ligne 1.

Ligne 5[modifier | modifier le code]

La Green Line sera une ligne souterraine forée le long de King Abdulaziz Street, entre le Abdul Aziz Historical Centre et la base aérienne de Riyad, avant de connecter avec la King Abdullah Road. La longueur de la ligne sera d'environ 12,9 km et elle disposera de 10 stations, dont deux stations de correspondance avec les lignes 1 et 2.

Ligne 6[modifier | modifier le code]

La Purple Line sera une ligne semi-circulaire à partir de King Abdullah Financial District, en passant par l'Université islamique Imam Mohammed Ibn Saoud (en) et se terminant à Prince Saad Ibn Abdulrahman Al Awal Road. Elle sera essentiellement une ligne aérienne sauf le long de Sheikh Hasan Bin Hussein Bin Ali Street. La longueur de la ligne sera d'environ 29,9 km et elle disposera de 8 stations (dont 3 seront communes avec la ligne 4), tandis qu'elle possèdera 3 autres stations de correspondance avec les lignes 1, 2 et 3.

Stations[modifier | modifier le code]

Pour les trois stations d'échange (Iconic Stations) un concours international d'architecture a permis de choisir trois projets[15] :

  • Gerber Architekten (Allemagne), pour la station Olaya Metro Station[16]
  • Snøhetta (Norvège), pour la station Qasr Al Hokm Downtown Metro Station[17]
  • Zaha Hadid (Grande-Bretagne), pour la station King Abdullah Financial District Metro Station (KAFD)[18]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Les lignes sont prévues pour fonctionner de façon complètement automatique.

Conséquence de l'attribution de la conception et de la construction du métro de Riyad en trois grands lots, les lignes 1 et 2 seront équipées de trains Siemens, Le les premiers trains de Siemens ont été finis à Vienne[19].

La ligne 3 sera équipée de rames par Ansaldo STS/Bombardier et les lignes 4, 5 et 6 de métros livrés par Alstom[20]. Le métro de Riyad fonctionnera de manière automatique sans conducteur à bord[20].

Alstom livrera 69 rames de type Metropolis de 36 mètres chacune pour 1,2 milliard d'euros ainsi que la signalisation. Les rames, composés de 3 caisses toutes motrices, afin de pouvoir gravir des pentes de 60 , seront divisés en 2 classes, mais la seconde classe comprendra des espaces distincts pour les familles et pour les hommes seuls[21],[22]. Les trains d'Alstom sont construits à Katowice en Pologne. Siemens produira 74 rames de type Inspiro pour les lignes 1 (45 trains de quatre caisses) et 2 (29 de deux caisses). Ces derniers ont une structure en aluminium et peuvent rouler jusqu'à 90 km/h. Bombardier livrera 47 trains de 2 caisses de type Innovia 300 pour la ligne 3[19].

Conduite et signalisation[modifier | modifier le code]

Tarification[modifier | modifier le code]

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Consortium Capital Metro Company (Camco) regroupant RATP Dev et SAPTCO.
  2. Consortium FLOW regroupant FS, Alstom et Ansaldo STS.
  3. a b c d e f et g (en) « High Commission for the Development of Arriyadh - Projects - (1) Riyadh Metro Project » (consulté le 6 juin 2018)
  4. a et b « Le mégacontrat du métro de Riyad va faire les beaux jours de Siemens, Alstom et Ansaldo », (consulté le 13 mai 2015)
  5. a b et c (en) « Riyadh metro construction contracts awarded », (consulté le 7 juin 2018)
  6. (en) « Bechtel-Led Consortium Selected for Multi-Billion Dollar Rail Project in Saudi Arabia », (consulté le 7 juin 2018)
  7. (en) « Riyadh Metro, Orange Line: TBM Launching Ceremony », (consulté le 7 juin 2018)
  8. (en) « Saudi Arabia -ADA Prequalification for the Riyadh metro operations and maintenance tender », sur opentoexport.com, (consulté le 12 mai 2015)
  9. « L'Arabie saoudite pourrait choisir un métro français », sur lejdd.fr, (consulté le 5 octobre 2017)
  10. « La RATP bien partie pour exploiter le métro automatique de Riyad », sur mobilicites.com, (consulté le 5 octobre 2017)
  11. « Métro de Riyad: la RATP et Alstom remportent d’importants contrats », sur lopinion.fr, (consulté le 19 septembre 2018)
  12. « Le groupe RATP renforce sa présence en Arabie Saoudite avec le contrat emblématique d’exploitation et de maintenance du métro de Riyad, attribué par ArRiyadh Development Authority (ADA) à RATP Dev et SAPTCO », sur ratp.fr, (consulté le 19 septembre 2018)
  13. a et b (en)« RATP Dev consortium to operate two Riyadh metro lines », sur metro-report.com, (consulté le 19 septembre 2018)
  14. (en) Présence sur internet de la ville de Riad, « Winning contractors announced for Riyadh Public Transport Project »,
  15. (en) Architects Choice, « Iconic Riyadh Metro stations designs revealed »,
  16. Gerber Architekten, « Site gerberarchitekten.de »,
  17. (en) snohetta.com - Architecture Landscape Interior Brand Design, « Site snohetta.com »,
  18. (en) Zaha Hadid Architects, « King Abdullah Financial District Metro Station »,
  19. a et b (en) Railway Gazette International, « First Riyadh metro trainset unveiled by Siemens »,
  20. a et b (en) « Riyadh Metro, Saudi Arabia », sur railway-technology.com (consulté le 13 mai 2015)
  21. Eisenbahn-Revue International 10/2013, page 519
  22. « Métro de Riyad : la production commence », Rail Passion, no 17,‎ , p. 17.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]