Champagne berrichonne (région naturelle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Champagne berrichonne et Champagne.
Champagne berrichonne
image illustrative de l’article Champagne berrichonne (région naturelle)
La champagne berrichonne aux environs d'Issoudun en 2008.

Pays France
Région Centre-Val de Loire
Départements Cher
Indre
Villes principales Les Aix-d'Angillon
Baugy
Bourges
Chârost
Châteauroux
Dun-sur-Auron
Graçay
Issoudun
Levet
Levroux
Lury-sur-Arnon
Mehun-sur-Yèvre
Saint-Doulchard
Sancergues
Vatan
Vierzon
Siège du pays Bourges
Coordonnées 47° 01′ 11″ nord, 2° 10′ 25″ est
Superficie approximative 4 525,25 km2
Relief Plaine
Production Culture céréalière
Élevage
Communes 188
Population totale 303 249 hab. (2015)
Régions naturelles
voisines
Sologne
Pays-Fort
Sancerrois
Boischaut Sud
Boischaut Nord
Brenne

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Champagne berrichonne

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Champagne berrichonne

La Champagne berrichonne ou Septaine est une région naturelle de France, située dans les départements du Cher et de l'Indre, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Paysages[modifier | modifier le code]

La champagne[1] berrichonne est un plateau calcaire, un pays de plaine ouverte traversé par le Cher et l'Indre. Il est délimité par les pays boisés qui l'entourent : Gâtine de Valencay, Sologne, Pays-Fort, Sancerrois, anciennes terres de la Principauté de Boisbelle, Boischaut Sud, Boischaut Nord et Brenne.

Milieu naturel[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

Faune[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu’au milieu du XIXe siècle, la Champagne berrichonne présentait une certaine diversité : landes à moutons, terres labourées et jachères se partageaient les grands espaces, jardins et vergers entouraient les villages et les vignes garnissaient les « côtes » les mieux exposées. Les alignements d’arbres le long des chemins donnaient corps à la structure de l’ensemble. Fonds de vallées humides et marais offraient de précieux pâturages, oasis au milieu des sèches étendues du plateau calcaire[2].

La disparition de la vigne à la fin du XIXe siècle, attaquée par le phylloxera, et la crise de l’élevage du mouton (effondrement du prix de la laine, épidémie de la maladie du charbon) incitent les agriculteurs à s’orienter vers la monoculture céréalière alors en plein essor grâce à la diffusion des engrais chimiques et au développement de la mécanisation. La régression des boisements au profit des cultures est beaucoup plus tardive (elle commence dans les années 1960)[2].

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’élevage ovin a totalement disparu. L’uniformisation se parachève avec l’extension des cultures industrielles et la généralisation des remembrements.

Les villages se sont implantés de préférence dans les vallées, là où sont les sols profonds, l’eau et les pâturages les plus riches. Ils regroupent les constructions modestes alors que les grands domaines sont situés à l’écart.

Les villages se sont peu étendus durant les dernières décennies, l’évolution la plus marquante du bâti est l’apparition de bâtiments agricoles de grande taille, en rupture avec l’habitat traditionnel.

Vue panoramique aux alentours de Thizay (36) en 2008.
Vue panoramique aux alentours de Thizay (36) en 2008.

La Champagne est depuis l’époque Gallo-romaine une terre de grandes propriétés agricoles. Les grands domaines coexistent avec les maisons plus modestes des petits exploitants ou des ouvriers agricoles (« locatures ») regroupées en hameaux le long des voies. Les bourgs et villages se sont développés aux carrefours des voies principales[2].

La disparition des petites exploitations et la réduction de la main-d'œuvre dans les grandes entraînent une désertification des villages au profit des villes : diminution et vieillissement de la population, abandon de logements (que ne compense pas le développement des résidences secondaires), déclin des commerces et services de proximités[2].

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Démographie de la Champagne berrichonne
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
149 125 143 440 150 060 161 787 176 597 193 180 190 570 204 114 212 480
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
220 218 224 233 232 153 233 596 240 845 245 739 250 140 250 539 242 418
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
239 772 243 264 242 675 226 000 220 245 219 625 219 415 244 099 252 433
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012 2015
274 394 290 706 314 861 318 062 319 409 311 919 311 372 306 534 303 249
De 1793 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
Démographie de la Champagne berrichonne dans le département du Cher
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
97 617 96 072 101 197 106 583 116 095 129 000 126 822 137 658 143 218
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
149 073 154 309 160 229 160 561 167 099 169 043 171 098 173 114 165 663
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
162 202 164 651 163 593 150 851 148 052 147 423 146 577 163 743 168 122
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2012 2015
179 880 194 126 209 816 214 694 216 862 211 075 210 482 209 819 208 888
De 1793 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
(Source : Cassini de 1793 à 1954 et Insee : 1962 à 1999[3] ; 2006[4] ; 2012[5] et 2015[6])
Démographie de la Champagne berrichonne dans le département de l'Indre
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
51 508 47 368 48 863 55 204 60 502 64 180 63 748 66 456 69 262
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
71 145 69 924 71 924 73 035 73 746 76 696 79 042 77 425 76 755
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
77 570 78 613 79 082 75 149 72 193 72 202 72 838 80 356 84 311
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
94 514 96 580 105 045 103 368 102 547 100 844 100 890 96 715 94 361
De 1793 à 1999 : population sans doubles comptes ; à partir de 2006 : population municipale légale.
(Source : Cassini de 1793 à 1954 et Insee : 1962 à 1999[3] ; 2006[7] ; 2012[8] et 2015[9])

Communes[modifier | modifier le code]

La Champagne berrichonne compte 188 communes, avec une superficie de 4 525,25 km2.

Cher[modifier | modifier le code]

Le Cher compte 139 communes, avec une superficie de 3 131,16 km2.


Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Les Aix-d'Angillon 18003 CC Terres du Haut Berry 14,68 1 905 (2015) 130
Allouis 18005 CC Cœur de Berry 35,59 1 050 (2015) 30
Annoix 18006 Bourges Plus 11,79 234 (2015) 20
Arçay 18008 Bourges Plus 18,32 516 (2015) 28
Arpheuilles 18013 CC du Cœur de France 48,01 301 (2015) 6
Aubinges 18016 CC Terres du Haut Berry 10,97 356 (2015) 32
Avord 18018 CC de la Septaine 27,98 2 616 (2015) 93
Azy 18019 CC Terres du Haut Berry 27,62 458 (2015) 17
Baugy 18023 CC de la Septaine 22,60 1 492 (2015) 66
Bengy-sur-Craon 18027 CC Pays de Nérondes 35,24 673 (2015) 19
Berry-Bouy 18028 Bourges Plus 30,87 1 186 (2015) 38
Blet 18031 CC Pays de Nérondes 30,08 587 (2015) 20
Bourges 18033 Bourges Plus 68,74 66 071 (2015) 961
Brécy 18035 CC Terres du Haut Berry 39,63 952 (2015) 24
Brinay 18036 CC Cœur de Berry 29,48 530 (2015) 18
Bruère-Allichamps 18038 CC du Cœur de France 13,90 566 (2015) 41
Bussy 18040 CC du Dunois (Cher) 26,69 381 (2015) 14
La Celle 18042 CC du Cœur de France 12,80 347 (2015) 27
Cerbois 18044 CC Cœur de Berry 18,45 432 (2015) 23
Chalivoy-Milon 18045 CC du Dunois (Cher) 19,61 442 (2015) 23
La Chapelle-Saint-Ursin 18050 Bourges Plus 7,83 3 407 (2015) 435
Charentonnay 18053 CC Berry-Loire-Vauvise 21,85 292 (2015) 13
Chârost 18055 CC du Pays d’Issoudun 10,97 985 (2015) 90
Chassy 18056 CC Pays de Nérondes 17,76 250 (2015) 14
Châteauneuf-sur-Cher 18058 CC Arnon Boischaut Cher 21,97 1 462 (2015) 67
Chaumoux-Marcilly 18061 CC de la Septaine 16,72 99 (2015) 6
Chavannes 18063 CC Arnon Boischaut Cher 24,06 177 (2015) 7
Chéry 18064 CC Cœur de Berry 13,54 211 (2015) 16
Chezal-Benoît 18065 CC du Pays d’Issoudun 46,46 867 (2015) 19
Civray 18066 CC Fercher - Pays florentais 40,87 979 (2015) 24
Cogny 18068 CC du Dunois (Cher) 16,69 38 (2015) 2
Contres 18071 CC du Dunois (Cher) 16,03 33 (2015) 2
Cornusse 18072 CC Pays de Nérondes 19,61 270 (2015) 14
Corquoy 18073 CC Arnon Boischaut Cher 22,62 205 (2015) 9
Couy 18077 CC Berry-Loire-Vauvise 18,36 355 (2015) 19
Crézançay-sur-Cher 18078 CC Arnon Boischaut Cher 7,65 58 (2015) 8
Crosses 18081 CC de la Septaine 26,49 380 (2015) 14
Dampierre-en-Graçay 18085 CC Vierzon-Sologne-Berry 9,38 260 (2015) 28
Dun-sur-Auron 18087 CC du Dunois (Cher) 50,09 3 971 (2015) 79
Étréchy 18090 CC de la Septaine 31,88 454 (2015) 14
Farges-en-Septaine 18092 CC de la Septaine 24,48 1 044 (2015) 43
Feux 18094 CC Pays Fort Sancerrois Val de Loire 27,46 338 (2015) 12
Foëcy 18096 CC Cœur de Berry 16,21 2 079 (2015) 128
Fussy 18097 CC Terres du Haut Berry 11,08 1 980 (2015) 179
Gardefort 18098 CC Pays Fort Sancerrois Val de Loire 8,44 148 (2015) 18
Garigny 18099 CC Berry-Loire-Vauvise 19,66 260 (2015) 13
Genouilly 18100 CC Vierzon-Sologne-Berry 34,66 692 (2015) 20
Graçay 18103 CC Vierzon-Sologne-Berry 31,82 1 455 (2015) 46
Groises 18104 CC Berry-Loire-Vauvise 17,63 140 (2015) 8
Gron 18105 CC de la Septaine 26,22 482 (2015) 18
Jalognes 18116 CC Pays Fort Sancerrois Val de Loire 28,09 297 (2015) 11
Jussy-Champagne 18119 CC de la Septaine 27,30 193 (2015) 7
Jussy-le-Chaudrier 18120 CC Berry-Loire-Vauvise 25,73 622 (2015) 24
Lantan 18121 CC du Dunois (Cher) 13,36 95 (2015) 7
Lapan 18122 CC Arnon Boischaut Cher 10,50 200 (2015) 19
Laverdines 18123 CC de la Septaine 9,89 48 (2015) 5
Lazenay 18124 CC Cœur de Berry 30,74 345 (2015) 11
Levet 18126 CC Arnon Boischaut Cher 25,97 1 403 (2015) 54
Limeux 18128 CC Cœur de Berry 13,17 159 (2015) 12
Lissay-Lochy 18129 Bourges Plus 22,06 227 (2015) 10
Lugny-Bourbonnais 18131 CC du Dunois (Cher) 5,33 38 (2015) 7
Lugny-Champagne 18132 CC Berry-Loire-Vauvise 29,54 146 (2015) 5
Lunery 18133 CC Fercher - Pays florentais 32,87 1 512 (2015) 46
Lury-sur-Arnon 18134 CC Cœur de Berry 13,84 682 (2015) 49
Mareuil-sur-Arnon 18137 CC Fercher - Pays florentais 25,89 545 (2015) 21
Marmagne 18138 Bourges Plus 37,66 2 005 (2015) 53
Massay 18140 CC Cœur de Berry 47,94 1 404 (2015) 29
Mehun-sur-Yèvre 18141 CC Cœur de Berry 24,45 6 644 (2015) 272
Meillant 18142 CC du Cœur de France 40,60 677 (2015) 17
Menetou-Couture 18143 CC des Portes du Berry, entre Loire et val d'Aubois 28,93 356 (2015) 12
Méreau 18148 CC Cœur de Berry 18,65 2 627 (2015) 141
Méry-sur-Cher 18150 CC Vierzon-Sologne-Berry 20,91 665 (2015) 32
Montigny 18151 CC Terres du Haut Berry 28,65 381 (2015) 13
Mornay-Berry 18154 CC Pays de Nérondes 9,15 188 (2015) 21
Morthomiers 18157 Bourges Plus 14,54 758 (2015) 52
Moulins-sur-Yèvre 18158 CC Terres du Haut Berry 15,33 833 (2015) 54
Nohant-en-Goût 18166 CC de la Septaine 24,79 593 (2015) 24
Nohant-en-Graçay 18167 CC Vierzon-Sologne-Berry 23,78 303 (2015) 13
Osmery 18173 CC du Dunois (Cher) 21,27 274 (2015) 13
Osmoy 18174 CC de la Septaine 22,63 316 (2015) 14
Parnay 18177 CC du Dunois (Cher) 17,28 62 (2015) 4
Pigny 18179 CC Terres du Haut Berry 8,08 912 (2015) 113
Plaimpied-Givaudins 18180 Bourges Plus 40,51 1 959 (2015) 48
Plou 18181 CC Fercher - Pays florentais 33,21 528 (2015) 16
Poisieux 18182 CC Cœur de Berry 10,30 221 (2015) 21
Le Pondy 18183 CC du Dunois (Cher) 6,63 139 (2015) 21
Précy 18184 CC Berry-Loire-Vauvise 14,45 343 (2015) 24
Preuilly 18186 CC Cœur de Berry 14,94 446 (2015) 30
Primelles 18188 CC Fercher - Pays florentais 26,57 250 (2015) 9
Quincy 18190 CC Cœur de Berry 18,19 884 (2015) 49
Raymond 18191 CC du Dunois (Cher) 9,24 209 (2015) 23
Rians 18194 CC Terres du Haut Berry 32,41 985 (2015) 30
Saint-Ambroix 18198 CC du Pays d’Issoudun 31,22 374 (2015) 12
Saint-Baudel 18199 CC Arnon Boischaut Cher 30,09 248 (2015) 8
Saint-Caprais 18201 CC Fercher - Pays florentais 14,42 772 (2015) 54
Saint-Céols 18202 CC Terres du Haut Berry 3,34 15 (2015) 4
Saint-Denis-de-Palin 18204 CC du Dunois (Cher) 30,51 329 (2015) 11
Saint-Doulchard 18205 Bourges Plus 24,01 9 431 (2015) 393
Saint-Éloy-de-Gy 18206 CC Terres du Haut Berry 31,20 1 547 (2015) 50
Saint-Florent-sur-Cher 18207 CC Fercher - Pays florentais 22,41 6 671 (2015) 298
Saint-Georges-sur-la-Prée 18210 CC Vierzon-Sologne-Berry 22,83 640 (2015) 28
Saint-Germain-des-Bois 18212 CC du Dunois (Cher) 29,00 624 (2015) 22
Saint-Germain-du-Puy 18213 Bourges Plus 21,63 5 076 (2015) 235
Saint-Hilaire-de-Court 18214 CC Vierzon-Sologne-Berry 11,75 613 (2015) 52
Saint-Just 18218 Bourges Plus 15,12 629 (2015) 42
Saint-Loup-des-Chaumes 18221 CC Arnon Boischaut Cher 18,55 304 (2015) 16
Saint-Martin-des-Champs 18224 CC Berry-Loire-Vauvise 18,96 307 (2015) 16
Saint-Michel-de-Volangis 18226 Bourges Plus 17,42 477 (2015) 27
Saint-Outrille 18228 CC Vierzon-Sologne-Berry 12,48 211 (2015) 17
Sainte-Lunaise 18222 CC Arnon Boischaut Cher 13,95 18 (2015) 1
Sainte-Solange 18235 CC Terres du Haut Berry 31,85 1 154 (2015) 36
Sainte-Thorette 18237 CC Cœur de Berry 26,54 474 (2015) 18
Saligny-le-Vif 18239 CC de la Septaine 15,29 188 (2015) 12
Sancergues 18240 CC Berry-Loire-Vauvise 15,53 679 (2015) 44
Saugy 18244 CC Fercher - Pays florentais 9,63 80 (2015) 8
Savigny-en-Septaine 18247 CC de la Septaine 22,58 697 (2015) 31
Senneçay 18248 CC du Dunois (Cher) 14,47 462 (2015) 32
Serruelles 18250 CC Arnon Boischaut Cher 7,51 76 (2015) 10
Sévry 18251 CC Berry-Loire-Vauvise 9,04 75 (2015) 8
Soulangis 18253 CC Terres du Haut Berry 13,76 479 (2015) 35
Soye-en-Septaine 18254 CC de la Septaine 18,57 578 (2015) 31
Le Subdray 18255 Bourges Plus 20,28 945 (2015) 47
Thaumiers 18261 CC du Dunois (Cher) 27,33 415 (2015) 15
Thénioux 18263 CC Vierzon-Sologne-Berry 18,33 669 (2015) 36
Trouy 18267 Bourges Plus 23,19 3 942 (2015) 170
Uzay-le-Venon 18268 CC Arnon Boischaut Cher 34,60 399 (2015) 12
Vasselay 18271 CC Terres du Haut Berry 20,21 1 410 (2015) 70
Veaugues 18272 CC Pays Fort Sancerrois Val de Loire 27,92 675 (2015) 24
Venesmes 18273 CC Arnon Boischaut Cher 31,76 847 (2015) 27
Verneuil 18277 CC du Dunois (Cher) 11,04 35 (2015) 3
Vierzon 18279 CC Vierzon-Sologne-Berry 74,50 26 919 (2015) 361
Vignoux-sous-les-Aix 18280 CC Terres du Haut Berry 14,94 706 (2015) 47
Villabon 18282 CC de la Septaine 18,28 566 (2015) 31
Villecelin 18283 CC Arnon Boischaut Cher 9,39 99 (2015) 11
Villeneuve-sur-Cher 18285 CC Fercher - Pays florentais 26,13 465 (2015) 18
Villequiers 18286 CC de la Septaine 29,49 486 (2015) 16
Vinon 18287 CC Pays Fort Sancerrois Val de Loire 18,01 308 (2015) 17
Vorly 18288 Bourges Plus 18,84 237 (2015) 13
Vornay 18289 CC de la Septaine 26,35 597 (2015) 23

Indre[modifier | modifier le code]

L'Indre compte 49 communes, avec une superficie de 1 394,09 km2.


Liste des communes
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Argy 36007 CC Val de l'Indre - Brenne 38,89 612 (2015) 16
Les Bordes 36021 CC du Pays d’Issoudun 16,30 895 (2015) 55
Bretagne 36024 CC de la Région de Levroux 18,36 153 (2015) 8
Brion 36026 CC de la Région de Levroux 44,20 539 (2015) 12
Brives 36027 CC Champagne Boischauts 19,61 266 (2015) 14
La Champenoise 36037 CC Champagne Boischauts 44,34 279 (2015) 6
La Chapelle-Orthemale 36040 CC Val de l'Indre - Brenne 16,80 117 (2015) 7
La Chapelle-Saint-Laurian 36041 CC Champagne Boischauts 9,82 147 (2015) 15
Châteauroux 36044 CA castelroussine 25,54 43 732 (2015) 1 712
Chezelles 36050 CC Val de l'Indre - Brenne 17,32 478 (2015) 28
Chouday 36052 CC Champagne Boischauts 30,00 148 (2015) 5
Coings 36057 CA castelroussine 29,33 822 (2015) 28
Condé 36059 CC Champagne Boischauts 23,82 251 (2015) 11
Déols 36063 CA castelroussine 31,74 7 598 (2015) 239
Diors 36064 CA castelroussine 25,44 778 (2015) 31
Diou 36065 CC du Pays d’Issoudun 16,39 245 (2015) 15
Fontenay 36075 CC Champagne Boischauts 12,33 90 (2015) 7
Francillon 36079 CC de la Région de Levroux 10,27 75 (2015) 7
Giroux 36083 CC Champagne Boischauts 23,48 118 (2015) 5
Issoudun 36088 CC du Pays d’Issoudun 36,60 12 029 (2015) 329
Levroux 36093 CC de la Région de Levroux 72,04 2 928 (2015) 41
Liniez 36097 CC Champagne Boischauts 26,94 330 (2015) 12
Lizeray 36098 CC Champagne Boischauts 35,41 86 (2015) 2
Luçay-le-Libre 36102 CC Champagne Boischauts 11,85 104 (2015) 9
Ménétréols-sous-Vatan 36116 CC Champagne Boischauts 27,83 122 (2015) 4
Meunet-Planches 36121 CC Champagne Boischauts 26,73 178 (2015) 7
Meunet-sur-Vatan 36122 CC Champagne Boischauts 12,47 189 (2015) 15
Migny 36125 CC du Pays d’Issoudun 13,35 126 (2015) 9
Montierchaume 36128 CA castelroussine 37,20 1 607 (2015) 43
Neuvy-Pailloux 36140 CC Champagne Boischauts 41,81 1 223 (2015) 29
Niherne 36142 CC Val de l'Indre - Brenne 42,87 1 604 (2015) 37
Paudy 36152 CC du Pays d’Issoudun 30,28 476 (2015) 16
Reuilly 36171 CC du Pays d’Issoudun 25,80 2 037 (2015) 79
Saint-Aoustrille 36179 CC Champagne Boischauts 19,47 213 (2015) 11
Saint-Aubin 36181 CC Champagne Boischauts 28,32 185 (2015) 7
Saint-Georges-sur-Arnon 36195 CC du Pays d’Issoudun 23,87 566 (2015) 24
Saint-Lactencin 36198 CC Val de l'Indre - Brenne 32,20 430 (2015) 13
Saint-Maur 36202 CA castelroussine 87,91 3 559 (2015) 40
Saint-Pierre-de-Jards 36205 CC Champagne Boischauts 18,01 121 (2015) 7
Saint-Valentin 36209 CC Champagne Boischauts 24,90 283 (2015) 11
Sainte-Fauste 36190 CC Champagne Boischauts 23,07 276 (2015) 12
Sainte-Lizaigne 36199 CC du Pays d’Issoudun 26,36 1 205 (2015) 46
Ségry 36215 CC du Pays d’Issoudun 33,06 526 (2015) 16
Thizay 36222 CC Champagne Boischauts 16,65 238 (2015) 14
Vatan 36230 CC Champagne Boischauts 29,80 2 048 (2015) 69
Villedieu-sur-Indre 36241 CC Val de l'Indre - Brenne 57,77 2 745 (2015) 48
Villegongis 36242 CC de la Région de Levroux 18,15 121 (2015) 7
Vineuil 36247 CC de la Région de Levroux 44,41 1 225 (2015) 28
Vouillon 36248 CC Champagne Boischauts 14,98 238 (2015) 16

Culture[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

La commune de Sainte-Fauste (36) en 2008.
La commune de Sainte-Fauste (36) en 2008.

Les cultures de céréales, comme le blé, l'avoine, le maïs, l'orge, le colza et le tournesol se sont développées en Champagne berrichonne.

On y cultive la lentille verte du Berry[10].

On y trouve de l'élevage bovin, ovin et caprin. On y produit le fromage d'appellation d'origine contrôlée : valençay[11].

La viticulture est présente, avec le vin d'appellation d'origine contrôlée : reuilly[12].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le mot champagne est une des variantes en langue d'oïl du mot campagne ; il signifie « étendue de terre cultivée, ouverte et plate » ou plus spécialement, « terre au sol riche sur une assise calcaire portant de bons vignobles » (TLFi).
  2. a, b, c et d « Atlas des Paysages de l'Indre : Les Grandes Unités Paysagères - Champagne berrichonne » [PDF], sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire, consulté le 29 avril 2018.
  3. a et b « Historique des populations légales : Recensements de la population 1968-2015 », sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  4. « Populations légales en vigueur dans le Cher à compter du 1er janvier 2009 » [PDF], sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  5. « Populations légales en vigueur dans le Cher à compter du 1er janvier 2015 » [PDF], sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  6. « Populations légales en vigueur dans le Cher à compter du 1er janvier 2018 » [PDF], sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  7. « Populations légales en vigueur dans l'Indre à compter du 1er janvier 2009 » [PDF], sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  8. « Populations légales en vigueur dans l'Indre à compter du 1er janvier 2015 » [PDF], sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  9. « Populations légales en vigueur dans l'Indre à compter du 1er janvier 2018 » [PDF], sur le site de l'Insee, consulté le 29 avril 2018.
  10. « Lentilles vertes du Berry », sur le site de l'Institut national de l'origine et de la qualité, consulté le 29 avril 2018.
  11. « Valençay », sur le site des Fromages AOP, consulté le 29 avril 2018.
  12. « Quincy Reuilly », sur le site de Quincy Reuilly, consulté le 29 avril 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]