Farges-en-Septaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Farges-en-Septaine
Farges-en-Septaine
L'église et la mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Avord
Intercommunalité Communauté de communes la Septaine
Maire
Mandat
Alain Gougnot
2014-2020
Code postal 18800
Code commune 18092
Démographie
Population
municipale
1 026 hab. (2016 en augmentation de 1,48 % par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 04′ 27″ nord, 2° 39′ 02″ est
Altitude Min. 144 m
Max. 181 m
Superficie 24,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Farges-en-Septaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Farges-en-Septaine
Liens
Site web farges-en-septaine.fr

Farges-en-Septaine est une commune française située dans le département du Cher, en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune fait partie du canton de Baugy ; en 2015, à la suite du redécoupage des cantons du département, elle fera partie du canton d'Avord[1],[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Nohant-en-Goût Brécy Villabon Rose des vents
N Baugy
O    Farges-en-Septaine    E
S
Savigny-en-Septaine Avord

Toponymie[modifier | modifier le code]

Farges : Du mot latin Făbrĭca, avec métathèse, « atelier d'artisan », à l'origine de notre « fabrique », a principalement désigné une forge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 26 septembre 2014)
Alain Gougnot[1] PS Retraité de l'enseignement

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 1 026 habitants[Note 1], en augmentation de 1,48 % par rapport à 2011 (Cher : -1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
490405401512668800790786812
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
8408428582 0853 4081 2091 2551 7801 295
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4101 4021 2058981 5012 4942 185983653
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
6706355435666917378949161 035
2016 - - - - - - - -
1 026--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Le Château de Bois-Bouzon à Farges-en-Septaine - 18800

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.
Références

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :