Azy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Cher
Cet article est une ébauche concernant une commune du Cher.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AZY.
Azy
Image illustrative de l'article Azy
Blason de Azy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement de Bourges
Canton Saint-Germain-du-Puy
Intercommunalité Communauté de communes des Terroirs d’Angillon
Maire
Mandat
Caroline Chauveau
2014-2020
Code postal 18220
Code commune 18019
Démographie
Gentilé Azéens
Population
municipale
471 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 11′ 02″ nord, 2° 42′ 30″ est
Altitude Min. 179 m – Max. 241 m
Superficie 27,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azy
Liens
Site web www.comazy.fr

Azy est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Azy est située dans la vallée de Fromion

Les lieux-dits habités sur la commune sont : Chaumois, la Croix Audron, La Gagère, La Ville de Pract, le Bas Fouillet, le Camp, le Grand Rogerin, le Haut Fouillet, le Petit Rogerin, le Vernoué, les Ballatiers, les Colins, les Loges, les Ormes, les Pillets, les Sotivets, les Taumignons, les Terneaux, les Trembleaux et Reigny

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Montigny Jalognes Rose des vents
Rians N Groises
O    Azy    E
S
Étréchy

Histoire[modifier | modifier le code]

Rapide historique de la Commune :

La paroisse apparaît sous le nom d'Aziacum en 1150. L'église date du XIIIe siècle. Le 12 juillet 1481, Étienne LE RASLE était curé d’Azy. Dans la paroisse d’Azy existait une fontaine dite de Saint-Germain. Vers le milieu du XVe siècle, Étienne Bastard donne à Nicole de Ganay la seigneurie d’Azy. Le 24 mars 1457, celui-ci s’acquitte du devoir de l’hommage, à raison de cette seigneurie, envers le seigneur de Montfaucon, Jean de Beuil, comte de Sancerre, par l’intermédiaire de Robin Regnault, écuyer, son procureur à cette effet.

Le 19 mars 1458, Nicole de GANAY offre de s’acquitter de nouveau, du même devoir de foi et hommage, aussi pour la seigneurie d’Azy, au châtel de Montfaucon, devant Jean RABILHON, clerc, garde du scel de la châtellenie, en présence de Martin MENUGUET, clerc, juré et notaire du scel.

En 1366 vivait Perrin de VERRIERES, fils de feu Hugues, écuyer, qui possédait une ouche au Montreuil, en Nivernais. Il pouvait appartenir à la famille des seigneurs de Verrières, près Nérondes. On trouve cette famille à Azy au XVIe siècle. En 1527, Guy MOTIN est infirmier du prieuré de la Charité. Il fait dresser, par Debis, un terrier de l’infirmier en la paroisse d’Azy. Malgré une transaction intervenue entre Étienne Le RASLE, curé d’Azy, et Pierre de GANAY, bailli de Berry, seigneur de ce lieu, au sujet de la possession d’une dîmerie, maître Claude du Mesnil-Simon, successeur d’Étienne le RASLE, avait prélevé des blés en provenant. Le 21 janvier 1499, une sentence fut rendue entre dame Andrée Yolande, demoiselle, veuve de Pierre de GANAY, tant en son nom que comme tutrice de Nicolas et Marguerite, leurs enfants mineurs, et Étienne le RASLE, par laquelle ce dernier fut condamné à rendre à la dame d’Azy, les blés qu’il avait enlevés.

En 1562, prudent homme Claude Guerry est sergent royal ordinaire en Berry, demeurant à Montfaucon. Vers 1573, François CACQUIN est clerc de notaire. Vers 1663, maître André LEPAIN, prêtre, demeure à Regny, paroisse d’Azy. Il doit être parent de Jean Lepain, laboureur, habitant de la même paroisse. Pierre JOUANNIN est curé d’Azy en 1733. Ces données sont issues de l’ouvrage Le pays de Villequiers en Berry, par Max de Laugardière, 1892.

Familles nobles et notables :

La seigneurie d'Azy relevait de Montfaucon. Elle était au XVe siècle entre les mains de Nicole de Gannay, échevin de Bourges en 1474 et bailli du Berry. Elle reste ensuite dans cette famille jusqu'à un autre Nicole de Gannay, sieur d'Azy et de Nancray, 1518-1552, dont la fille Jeanne épouse Henry Le Maréchal. François, leur fils, épouse Claude Chaumeau, qui lui apporte la terre de Lassay, depuis lors unie à celle d'Azy. Les deux terres appartiennent à Philippe Le Maréchal en 1622. Elles sont en possession de Marie de la Croix, veuve de Gabriel de Guinegaud. En 1655 elles sont partagées dans sa succession et attribuées à Marie de Bellenave, fille de Claude et de Marie Guinegaud. En 1695 elles sont passés à Nicolas de Thenon et, en 1773, à Mlle de Montmorency-Luxembourg.

Le Fouillet :

Il existait une autre seigneurie au sein de la paroisse, le Fouillay, Folleio, 1224-1225. La Grange Fouillay, XVII siècle. Cette seigneurie, d’une importance médiocre, appartenait au XIIIe siècle aux seigneurs de Seuly de la branche de Beaujeu. Plus tard elle a appartenu à une des plus illustres famille de la province, celle de Lagrange-Montigny, sa longue possession par cette famille lui valut la dénomination de la « La Grange-Fouillay », sous laquelle on la retrouve parfois désignée. Elle suivit depuis le XVIIe siècle la seigneurie de Montigny.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[1]
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Caroline Chauveau FN Agricultrice
1995 2014 Rémi Roger FN -
1971 1995 Bernard Salmon - -
1945 1971 Roger Millet - -
1939 1945 Paul Pivet - non élu, fait office de maire élu la même année
1935 1939 Désiré Millet - -
1934 1935 Célestin Morin - -
1923 1934 Robert Guerry - -
1912 1923 Émile Guerry - -
1904 1912 Louis Julien - -
1892 1904 Ferdinand Guerry - -
1888 1892 Pierre Raffaitin - -
1862 1888 Jean Daudon - -
1846 1862 Louis Athanase Eston - -
1835 1846 Louis Debeaune - -
1830 1835  ? Dagorret de Boisgisson - -
1820 1830  ? De Darmont - -
1816 1820 Michel Baudon - -
1808 1816 François Courroux - -
1801 1808 Louis Frappiez - -
1798 1801  ? Debeaune - -
1797 1798 François Courroux - -
1792 1797  ? Bonnard - -
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 471 habitants, en diminution de -1,67 % par rapport à 2009 (Cher : -0,24 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 101 1 015 872 970 1 081 1 058 1 068 1 102 1 162
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 189 1 111 1 191 1 154 1 215 1 225 1 236 1 340 1 074
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
994 980 983 883 863 837 792 714 698
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
642 587 532 479 413 439 477 489 471
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006 [5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Blason[modifier | modifier le code]

Blason d'Azy

La volute de crosse représente les attributs de saint Sulpice, le saint patron de la commune.

Le blé et la couleur verte représentent l'agriculture.

La fasse de gueules (pièce horizontale rouge) et les roses héraldiques sont des éléments du blason de la famille "De Ganay", seigneurs d'Azy au milieu du XVe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
Références
  1. De la Révolution à l'an 2000, le mémorial des maires du Cher. Jessy Ruzé. Les Éditions du Terroir. 1999 (ISBN 2913790119)
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :