Levroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Levroux
Levroux
La Porte de Champagne, reste des murs d'enceinte de Levroux.
Blason de Levroux
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre
Arrondissement Châteauroux
Intercommunalité Communauté de communes de la Région de Levroux
(siège)
Maire
Mandat
Alexis Rousseau-Jouhennet
2020-2026
Code postal 36110
Code commune 36093
Démographie
Gentilé Levrousains
Population
municipale
2 931 hab. (2018)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 58′ 41″ nord, 1° 36′ 49″ est
Altitude Min. 125 m
Max. 190 m
Superficie 82,32 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Levroux
(ville isolée)
Aire d'attraction Châteauroux
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Levroux
(bureau centralisateur)
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 14.svg
Levroux
Géolocalisation sur la carte : Indre
Voir sur la carte topographique de l'Indre
City locator 14.svg
Levroux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Levroux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Levroux
Liens
Site web ville-levroux.fr

LevrouxÉcouter est une commune nouvelle située dans le département de l'Indre, en région Centre-Val de Loire créée le .

Elle est issue du regroupement de deux communes : l'ancienne commune Levroux et Saint-Martin-de-Lamps[1].

Le , Saint-Pierre-de-Lamps intègre la commune nouvelle[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est située dans le nord[3] du département de l'Indre.

Les communes limitrophes[3] sont : Moulins-sur-Céphons (6 km), Bretagne (6 km), Francillon (6 km), Bouges-le-Château (8 km), Villegongis (8 km), Brion (9 km), Vineuil (9 km), Sougé (10 km), Frédille (11 km), Gehée (11 km)et Argy (14 km).

Les services préfectoraux[3] sont situés à Châteauroux (20 km), Issoudun (29 km), La Châtre (52 km) et Le Blanc (57 km).

Localisation de la commune de Levroux

Lieux-dits, hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

Les hameaux et lieux-dits de la commune sont : la Boutelaie, les Boiseries, Bellechasse, la Maison Neuve, le Moulin Battereaula, Maison Blanche, la Gaité, le Méez, Touche Brune, Neffe, le Grand Nau et Bellevue[4].

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal possède les sources des rivières : Céphons[4], Lamps[4] et Trégonce[4].

Climat[modifier | modifier le code]

Normales et records pour la période 1981-2010 à la station météorologique de Châteauroux - Déols
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,3 1,3 3,5 5,3 9,2 12,4 14,4 14,3 11,2 8,5 4,1 1,8 7,3
Température moyenne (°C) 4,2 4,9 8 10,4 14,4 17,8 20,2 20 16,6 12,8 7,5 4,7 11,8
Température maximale moyenne (°C) 7,1 8,6 12,6 15,5 19,6 23,1 26 25,6 21,9 17,1 11 7,6 16,3
Record de froid (°C)
date du record
−22,8
16-01-1985
−22,8
14-02-1929
−10,8
01-03-2005
−4,2
07-04-1929
−1,4
11-05-1928
1,2
01-06-1936
4
10-07-1948
4,5
06-08-1967
0
30-09-1936
−5,2
30-10-1997
−8,7
24-11-1998
−17
10-12-1967
−22,8
16-01-1985
Température maximale la plus basse (°C)
date du record
−14,9
16-01-1985
−10,8
02-03-1956
−1,9
05-04-1971
1,5
06-04-1911
6,9
04-05-1977
11,1
09-06-1956
12,8
19-07-1966
13,9
31-08-2007
9,5
29-09-1919
2,8
27-10-1931
−2,9
22-11-1993
−10,2
20-12-1938
−14,9
16-01-1985
Température minimale la plus haute (°C)
date du record
12
02-01-1916
12,1
27-02-1960
14,9
11-03-1981
14,5
28-04-1913
18
12-05-1912
22,3
28-06-2005
23
21-07-1995
23,3
06-08-2018
20,5
05-09-2017
18,9
01-10-2001
15,1
07-11-1954
13,4
04-12-1961
23,3
06-08-2018
Record de chaleur (°C)
date du record
18,5
05-01-1999
24
27-02-2019
28
25-03-1955
31,5
22-04-1893
34,5
29-05-1944
37,7
26-06-1947
40,2
28-07-1947
40,5
02-08-1906
38
01-09-1906
30,3
07-10-2009
24,5
02-11-1899
20,5
16-12-1989
40,5
02-08-1906
Ensoleillement (h) 72,1 91,9 155,6 178,5 208,6 210,4 231,7 235,5 189,5 128,3 79,6 59 1 840,7
ETp Penman (mm) 13,8 23,2 56,1 82,1 112,9 132,8 147,8 131,5 79,5 41,3 15,9 10,2 847,1
Record de vent (km/h)
date du record
105,4
NC
132,1
23-02-2009
126
NC
104,4
NC
94,5
NC
109,8
13-06-2002
104,4
NC
115,2
NC
104,4
NC
97,2
NC
100,8
NC
126
NC
132,1
NC
Record de la pression la plus basse (hPa)
date du record
973,1
NC
965
NC
983,7
NC
981,8
NC
989,6
NC
991,6
NC
978,2
NC
996,9
NC
989,9
NC
980,1
NC
973
NC
967,9
NC
965
NC
Record de la pression la plus haute (hPa)
date du record
1 045,1
NC
1 043,4
NC
1 046,7
NC
1 035,7
NC
1 033,5
NC
1 047,5
NC
1 030,6
NC
1 030,6
NC
1 034,9
NC
1 035,6
NC
1 040,2
NC
1 045,6
NC
1 047,5
NC
Précipitations (mm) 59,2 48,8 52,1 65,8 73,3 54,9 56,6 56,1 64,3 73,8 64,9 67,3 737,1
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
48,7
20-01-1910
29,7
05-02-1955
32,4
29-03-1978
42,6
18-04-1964
54,1
12-05-1910
67,6
04-06-2002
60,4
08-07-1919
66,1
29-08-1945
58,6
17-09-1975
43
29-10-1981
35,2
05-11-1962
51,6
24-12-1995
67,6
04-06-2002
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 1 mm 4,9 5,3 5 5,8 6,2 7,5 7,4 7,2 8,3 6,4 5,7 5,9 6,3
Source : Infoclimat.fr
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
7,1
1,3
59,2
 
 
 
8,6
1,3
48,8
 
 
 
12,6
3,5
52,1
 
 
 
15,5
5,3
65,8
 
 
 
19,6
9,2
73,3
 
 
 
23,1
12,4
54,9
 
 
 
26
14,4
56,6
 
 
 
25,6
14,3
56,1
 
 
 
21,9
11,2
64,3
 
 
 
17,1
8,5
73,8
 
 
 
11
4,1
64,9
 
 
 
7,6
1,8
67,3
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Le mercredi vers 19 h, une tornade[5] a provoqué de gros dégâts (toitures arrachées, vitres brisées, arbres emportés) dans la commune.

Paysages[modifier | modifier le code]

Elle est située dans les régions naturelles de la Champagne berrichonne et du Boischaut Nord.

Milieux naturels et biodiversité[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Levroux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[6],[7],[8]. Elle appartient à l'unité urbaine de Levroux, une unité urbaine monocommunale[9] de 2 947 habitants en 2017, constituant une ville isolée[10],[11].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Châteauroux dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 71 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[12],[13].

Zonages d'études[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans l'unité urbaine de Levroux, dans la zone d’emploi de Châteauroux et dans le bassin de vie de Levroux[14].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Logement[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous présente le détail du secteur des logements[15] de la commune :

Date du relevé 2015
Nombre total de logements 1 729
Résidences principales 79 %
Résidences secondaires 15,1 %
Logements vacants 5,9 %
Part des ménages propriétaires de leur résidence principale 70,4 %

Planification de l'aménagement[modifier | modifier le code]

Projets d'aménagement[modifier | modifier le code]

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies de communication[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 2, 7, 8, 23, 28, 99, 926 et 956[16].

Transports[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Châteauroux[16], à 20 km.

Levroux est desservie par les lignes A et S du Réseau de mobilité interurbaine[17].

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre[16], à 18 km.

Énergie[modifier | modifier le code]

La commune possède un poste source[18] sur son territoire.

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

La commune est classée en zone de sismicité 2, correspondant à une sismicité faible[19].

Qualité de l'environnement[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Voir celle de l'ancienne commune de Levroux.

Ses habitants sont appelés les Levrousains[20].

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Le site a été fouillé à partir de 1968 sous la direction d'Olivier Buchsenschutz[21].

Période celtique

Dès le début de la Tène C2, le village[22], situé dans l’actuel quartier des Arènes[21], est densément peuplé. C'est un habitat de plaine, un genre qui se développe en Europe pendant le IIe siècle av. J.-C. Lors de la Tène D1, le village est abandonné au profit d'un oppidum situé 1 500 m au nord[22], sur la colline des Tours[21] ; mais il est de nouveau repeuplé à l'époque gallo-romaine. Les périodes de la Tène moyenne et finale ont livré plus de 200 000 restes osseux - une quantité exceptionnelle pour cette période dans toute la Gaule celtique. Dans le même temps, l'élevage, qui y joue une grande part, montre une évolution marquée par la sélection (plus grandes tailles, types morphologiques, choix des espèces)[22]. L'élevage concerne le porc, le bœuf, les caprinés, le chien[23] (lui aussi consommé et les peaux utilisées[24]) et le cheval[23]. Le village celtique regroupe 1 600 structures, desquelles il ne reste essentiellement que des fosses creusées dans le calcaire et plus de 500 000 pièces de mobilier (poteries, objets métalliques et en verre, déchets métallurgiques, clayonnages, parures, ossements, monnaies...)[25].

Période gallo-romaine

Vingt sites de la période gallo-romaine ont été trouvés. Ceux-ci incluent une nécropole, le village des Arènes, un théâtre gallo-romain, et une voie romaine[21].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Révolution française et Empire[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

La commune nouvelle est créée le par regroupement de l'ancienne commune de Levroux et de Saint-Martin-de-Lamps[1].

Le , Saint-Pierre-de-Lamps rejoint la commune par un arrêté préfectoral du [2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Découpage territorial[modifier | modifier le code]

Levroux[14] est membre :

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Résultats pour la commune des scrutins français depuis 2000.
Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours.
Année Élu Battu Participation
2002 82.03 % Jacques Chirac RPR 17.97 % Jean-Marie Le Pen FN 79.88 % [26]
2007 51.72 % Nicolas Sarkozy UMP 48.28 % Ségolène Royal PS 85.67 % [27]
2012 51.54 % François Hollande PS 48.46 % Nicolas Sarkozy UMP 84.19 % [28]
2017 54.59 % Emmanuel Macron EM 45.41 % Marine Le Pen FN 79.33 % [29]
Élections législatives, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu Battu Participation
Levroux est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
Avant 2010, Levroux est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats des .
2002 59.26 % Gilles Peyrot-des-Gachons UMP 40.74 % Jean-Paul Chanteguet PS 65.80 % [30]
2007 51.77 % Bernard Pousset UMP 48.23 % Jean-Paul Chanteguet PS 65.37 % [31]
Après 2010, Levroux est répartie sur plusieurs circonscriptions, cf. les résultats de .
2012 50.82 % Isabelle Bruneau PS 49.18 % Nicolas Forissier UMP 64.58 % [32]
2017 54.95 % Nicolas Forissier UMP 45.05 % Sophie Guerin MDM 48.69 % [33]
Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 31.35 % Catherine Guy-Quint PS 17.60 % Brice Hortefeux UMP 48.09 % [34]
2009 32.79 % Jean-Pierre Audy UMP 17.03 % Henri Weber PS 43.35 % [35]
2014 29.71 % Bernard Monot FN 23.95 % Brice Hortefeux UMP 46.74 % [36]
2019 30.34 % Jordan Bardella FN 20.44 % Nathalie Loiseau LREM 55.33 % [37]
Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores.
Année Liste 1re Liste 2e Participation
2004 47.65 % Michel Sapin PS 33.78 % Serge Vinçon UMP 69.35 % [38]
2010 44.99 % Hervé Novelli UMP 42.97 % François Bonneau PS 57.97 % [39]
2015 40.80 % Philippe Vigier UDI 32.88 % Philippe Loiseau FN 60.23 % [40]
Élections cantonales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élu Battu Participation
Levroux est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2001 ? % ? ? ? % ? ? ? % [41]
2004 % % indisponible %
2008 75.49 % Michel Brun
élu au premier tour
UMP 19.99 % Régis Nivet COM 71.18 % [42]
2011 % % indisponible %
Élections départementales, résultats des deux meilleurs scores du dernier tour de scrutin.
Année Élus Battus Participation
Levroux est répartie sur plusieurs cantons, cf. les résultats de ceux de .
2015 73.00 % Nadine Bellurot
Michel Brun
UD 27.00 % Catherine Cauzeret
Michel Rodier
FN 56.89 % [43]
Référendums.
Année Oui (national) Non (national) Participation
1992 37.81 % (51,04 %) 62.19 % (48,96 %) 76.77 % [44]
2000 66.97 % (73,21 %) 33.03 % (26,79 %) 33.19 % [45]
2005 35.04 % (45,33 %) 64.96 % (54,67 %) 74.08 % [46]


Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2016 2020 Alain Fried UDI Chirurgien dentiste retraité
juin 2020 En cours Alexis Rousseau-Jouhennet   Directeur de la communication de Châteauroux métropole
Les données manquantes sont à compléter.

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes. Le maire de chacune d'entre elles devient maire délégué[1].

Liste des communes déléguées
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Levroux
(siège)
36093 CC de la région de Levroux 56,43 2 752 (2016) 49
Saint-Martin-de-Lamps 36201 CC de la Région de Levroux 15,61 152 (2016) 9,7
Saint-Pierre-de-Lamps 36206 CC de la Région de Levroux 10,28 53 (2016) 5,2

Instances de démocratie participative[modifier | modifier le code]

Finances communales[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Aucun jumelage n'existe à Levroux.

Équipements et services publics[modifier | modifier le code]

Eau et déchets[modifier | modifier le code]

Espaces publics[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune dépend de la circonscription académique d'Issoudun.

Postes et télécommunications[modifier | modifier le code]

Levroux compte un bureau de poste[49].

Santé[modifier | modifier le code]

La commune possède un hôpital local[50].

Justice, sécurité, secours et défense[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2018, la commune comptait 2 931 habitants[Note 3].

Évolution de la population  [ modifier ]
2014 2015 2016 2017 2018
2 9592 9283 0102 9472 931
(Sources : Insee à partir de 2014[55].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays de Valençay[4].

  • Tennis Association Levrousaine
  • Football Club Levrousain

Médias[modifier | modifier le code]

La commune est couverte par les médias suivants : La Nouvelle République du Centre-Ouest, Le Berry républicain, L'Écho - La Marseillaise, La Bouinotte, Le Petit Berrichon, France 3 Centre-Val de Loire, Berry Issoudun Première, Vibration, Forum, France Bleu Berry et RCF en Berry.

Cultes[modifier | modifier le code]

Culte catholique[modifier | modifier le code]

La commune de Levroux dépend de l'archidiocèse de Bourges, du doyenné du Boischaut Nord et de la paroisse de Levroux. Le lieu de culte est la collégiale Saint-Sylvain[56].

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Le revenu net déclaré moyen par foyer fiscal et le pourcentage de foyers fiscaux imposables sont présentés dans les tableaux ci-dessous[57],[15] :

Revenu net déclaré moyen par foyer fiscal
2009 2015
Levroux ? 19 386 
Indre 19 310  19 175 
Centre-Val de Loire 22 400  20 494 
France 23 433  20 566 
Pourcentage de foyers fiscaux imposables
2009 2015
Levroux ?% 48 %
Indre 47,9 % 48,7 %
Centre-Val de Loire 55,1 % 55,5 %
France 54,3 % 55,4 %

Emploi[modifier | modifier le code]

Le premier employeur de la commune est l'hôpital public[58].

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

L'activité de traitement des cuirs (mégisserie) d'implantation ancienne à Levroux a encore une certaine importance. Deux PME, Bodin-Joyeux (fondée en 1860, et rachetée en par Chanel) et Rousseau, emploient une centaine de personnes (deuxième secteur économique de la commune par le nombre d'emplois)[58]. Les cuirs sont destinés à la maroquinerie, l'industrie de l'habillement, la ganterie et les chaussures[58] et sont exportés à 60 %[58].

Levroux, qui a donné son nom à des fromages réputés, garde du Moyen Âge une industrie originale, la fabrication du parchemin.

La commune se trouve dans l'aire géographique et dans la zone de production du lait, de fabrication et d'affinage du fromage Valençay[59].

La culture de la lentille verte du Berry[60] est présente dans la commune.

Tourisme et hébergement[modifier | modifier le code]

Un camping est présent dans la commune. Il s'agit du camping municipal de La Piscine qui dispose de 35 emplacements[61].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Ville et Pays d'art et d'histoire[modifier | modifier le code]

Levroux a obtenu au concours des villes et villages fleuris une fleur en 2013, 2014, 2015 et 2016.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Collégiale Saint-Sylvain[modifier | modifier le code]

Datant du XIIIe siècle, on peut admirer le (probablement) plus ancien buffet d'orgue de France, abritant un instrument moderne mais d'esthétique et de composition XVIIe siècle de Jean-Loup Boisseau, Logo monument historique Classée MH (1840, classement par liste de 1840)[62],[63].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Monument aux morts[modifier | modifier le code]

Datant de 1922, il représente un « poilu » désarmé, la tête en appui sur sa paume et le regard tourné vers le sol, dans une attitude qui exprime toute une gamme de sentiments empreints de gravité. Le sculpteur Ernest Nivet, originaire de Levroux, s'est inspiré très visiblement pour cette œuvre du « Penseur de Rodin »[64].

Porte de Champagne[modifier | modifier le code]

Datant de 1435-1506, elle est proche de la collégiale Saint-Sylvain et les superbes ruines des tours de Levroux qui se dressent au-dessus de la ville depuis le Moyen Âge rappellent avec majesté l'empreinte féodale de la ville, Logo monument historique Classée MH (1944, Porte de Champagne)[65].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Berger couché[modifier | modifier le code]

Datant de 1930, le sculpteur Ernest Nivet (1871-1948) élève de Rodin, version monumentale en pierre de son berger couché sur le ventre de 1906, offert à la ville de Levroux par maître Bouillon et transféré sur la place de l'Hôtel-de-Ville en 1994, Logo monument historique Inscrite MH (2017, La statue « Le berger allongé » dite aussi « Le berger couché sur le ventre », avec son socle)[66].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Tours[modifier | modifier le code]

Vestige de l'ancien château, Logo monument historique Inscrite MH (1927, Château (vestiges))[67].

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Maison de bois[modifier | modifier le code]

Maison en colombage datant du XVe siècle, Logo monument historique Inscrite MH (1922, Maison de bois à l'angle de la place et de la rue)[68]. Les pèlerins avaient autrefois l'habitude d'y faire une halte.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Autres[modifier | modifier le code]

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

Musée du cuir et du parchemin[modifier | modifier le code]

Il retrace les différentes étapes de la production (sélection des peaux de chèvre, chevreau, agneau, qui sont ensuite plongées dans un bain de chaux et séchées à l'intérieur d'un cercle de bois) et expose des maquettes mettant en scène le parcheminier.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason de Levroux Blason
De gueules à la tour, flanquée de deux échauguettes, avec ses avant-murs mouvant des flancs, le tout d'argent ajouré hormis les avant-murs et maçonné de sable, les avant-murs ouverts du champ ; au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

wikilien alternatif2

Les coordonnées de cet article :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierre Brunaud, Levroux et sa région, Saint-Cyr-sur-Loire, Alan Sutton, , 128 p. (ISBN 978-2-84910-485-9).
  • Bertrand Puard, Liberty Street, Nouveau Monde Éditions.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Arrêté préfectoral portant création de la commune nouvelle de Saint-Maur » [PDF], sur le site de la Préfecture de l'Indre, (consulté le 10 juin 2019).
  2. a et b « Arrêté préfectoral de création de la commune nouvelle de Levroux (Levroux : St-Pierre-de-lamps) » [PDF], sur le site de la Préfecture de l'Indre, (consulté le 10 juin 2019), p. 45à48/66.
  3. a b et c « Indre », sur le site de Lion 1906 (consulté le 9 juin 2019).
  4. a b c d et e « Levroux » sur Géoportail (consulté le 10 juin 2019)..
  5. « Levroux : de lourds dégâts après la tempête », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juin 2019).
  6. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  7. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 27 mars 2021).
  8. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 27 mars 2021).
  9. « Unité urbaine 2020 de Levroux », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 27 mars 2021).
  10. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 27 mars 2021).
  11. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 27 mars 2021).
  12. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 27 mars 2021).
  13. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 27 mars 2021).
  14. a et b « Commune de Levroux (36093) », sur le site de l'Insee (consulté le 9 juin 2019).
  15. a et b « Comparateur de territoire : Commune de Levroux (36093) », sur le site de l'Insee (consulté le 9 juin 2019).
  16. a b et c « Levroux », sur le site de ViaMichelin (consulté le 9 juin 2019).
  17. « Indre (36) - Fiches horaires », sur le site du Réseau de mobilité interurbaine (consulté le 9 juin 2019).
  18. « Un grand défi technique pour ERDF », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ .
  19. « Didacticiel de la règlementation parasismique : Indre », sur le site de la Prévention du risque sismique (consulté le 10 juin 2019).
  20. « Levroux (36093) », sur le site d'Habitants.fr (consulté le 10 juin 2019).
  21. a b c et d [Horard-Herbin 1997] « Le village celtique des Arènes à Levroux. L’élevage et les productions animales dans l’économie de la fin du second âge du Fer - Levroux 4 » (monographie, 206 p.), Revue archéologique du centre de la France, no 12 « supplément »,‎ , p. 13 (lire en ligne [sur persee], consulté le 23 novembre 2020).
  22. a b et c Horard-Herbin 1997, p. 12.
  23. a et b Horard-Herbin 1997, p. 7.
  24. Horard-Herbin 1997, p. 108.
  25. Horard-Herbin 1997, p. 14.
  26. Résultats des élections présidentielles de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  27. Résultats des élections présidentielles de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  28. Résultats des élections présidentielles de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  29. Résultats des élections présidentielles de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  30. Résultats des élections législatives de 2002 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  31. Résultats des élections législatives de 2007 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  32. Résultats des élections législatives de 2012 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  33. Résultats des élections législatives de 2017 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  34. Résultats des élections européennes de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  35. Résultats des élections européennes de 2009 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  36. Résultats des élections européennes de 2014 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  37. Résultats des élections européennes de 2019 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  38. Résultats des élections régionales de 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  39. Résultats des élections régionales de 2010 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  40. Résultats des élections régionales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  41. [xls] Résultats des élections cantonales de 2001 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  42. Résultats des élections cantonales de 2008 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  43. Résultats des élections départementales de 2015 sur le site du ministère de l’Intérieur.
  44. Résultats des élections référendaires de 1992 sur le site PolitiqueMania.
  45. Résultats des élections référendaires de 2000 sur le site PolitiqueMania.
  46. Résultats des élections référendaires de 2005 sur le site PolitiqueMania.
  47. « Liste des établissements scolaires de l'Indre - Année scolaire 2018/2019 » [PDF], sur le site de l'Académie d'Orléans-Tours (consulté le 9 juin 2019).
  48. « Regroupements pédagogiques intercommunaux (R.P.I.) » [PDF], sur le site de l'Académie d'Orléans-Tours (consulté le 9 juin 2019).
  49. « La Poste près de chez vous : Bureaux de poste, La Poste Agences Communales, La Poste Relais », sur le site de La Poste (consulté le 10 juin 2019).
  50. « Accueil », sur le site du Centre hospitalier de Levroux (consulté le 10 février 2019).
  51. « Numéros et liens utiles : Services municipaux », sur le site de la commune de Levroux (consulté le 10 juin 2019).
  52. « Brigade de gendarmerie - Levroux », sur le site de Service-Public.fr (consulté le 10 juin 2019).
  53. « Trouver un centre », sur le site du SDIS 36 (consulté le 10 juin 2019).
  54. « Avec le Département, des routes encore plus sûres ! », sur le site du Conseil départemental de l'Indre (consulté le 10 juin 2019).
  55. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  56. « Paroisses et doyennés », sur le site du Diocèse de Bourges (consulté le 10 juin 2019).
  57. « Revenus et pauvreté des ménages en 2015 - tous les niveaux géographiques » [PDF], sur le site de l'Insee (consulté le 10 juin 2019).
  58. a b c et d Bruno Mascle, « Bodin-Joyeux : la qualité dans la peau », La Nouvelle République du Centre-Ouest, Indre,‎ , p. 9.
  59. « Valençay », sur le site des Fromages AOP (consulté le 7 juin 2019).
  60. « Lentilles vertes du Berry », sur le site de l'Institut national de l'origine et de la qualité (consulté le 4 juin 2019).
  61. « Camping municipal La Piscine », sur le site de campingfrance.com (consulté le 13 août 2019).
  62. Notice no PA00097368, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  63. « Inventaire du mobilier de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture.
  64. Francesca Picou-Lacour et Lucien Lacour, Sur les pas d'Ernest Nivet dans l'Indre, Châteauroux, Les Amis d'Ernest Nivet, , 52 p..
  65. Notice no PA00097370, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  66. Notice no PA36000042, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  67. Notice no PA00097367, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  68. Notice no PA00097369, base Mérimée, ministère français de la Culture.