Villeneuve-sur-Cher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villeneuve.

Villeneuve-sur-Cher
Villeneuve-sur-Cher
église de Villeneuve-sur-Cher
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Chârost
Intercommunalité Communauté de communes Fercher - Pays florentais
Maire
Mandat
Michel Hérault
2014-2020
Code postal 18400
Code commune 18285
Démographie
Gentilé Villeneuvois, Villeneuvoises
Population
municipale
465 hab. (2015 en augmentation de 6,9 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 01′ 47″ nord, 2° 13′ 27″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 159 m
Superficie 26,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Villeneuve-sur-Cher

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Villeneuve-sur-Cher

Villeneuve-sur-Cher est une commune française située dans le département du Cher, en région Centre-Val de Loire.

Ses habitants se nomment les Villeneuvois et les Villeneuvoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays de la Champagne berrichonne

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Thorette Morthomiers Rose des vents
Plou N
O    Villeneuve-sur-Cher    E
S
Civray Saint-Florent-sur-Cher

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le nom de Villeneuve (Villanova) indique une origine romaine[1].
  • Le gué de Villeneuve était considéré comme un point stratégique important ; dans son traité de 1196 avec Richard Cœur de Lion, Philippe Auguste fut autoriser à le fortifier[1].
  • La paroisse dépendait de 2 seigneuries séparées par le Cher : celle de droite était la seigneurie de Villeneuve et la rive gauche appartenait au duché-pairie de Chârost[1].
  • Le premier instituteur primaire a été M. Bierge en 1845. En 1872, l’école a cessé d’être mixte et ce sont des sœurs qui ont tenu celle des filles. En 1911, il y avait outre les écoles primaires de filles et de garçons une école libre de filles[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2008 15 décembre 2008 Francis Ledys    
15 décembre 2008 en cours
(au 27 septembre 2014)
Michel Hérault[2] SE Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 465 habitants[Note 1], en augmentation de 6,9 % par rapport à 2010 (Cher : -0,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
544548598541623626594667724
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
794800857703723690700676674
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
591589545445474429423393394
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
372358321371425469434427468
2015 - - - - - - - -
465--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vieux château à Villeneuve-sur-Cher.
La Tour XVIIIe siècle, Villeneuve sur Cher.
  • Dolmen dit La Table ou La Pierre de la Roche[7]
  • Site médiéval de la Tour de Bau (ou Bort).
  • Au sud de Villeneuve, se dressait un château dont il ne reste qu’un grand bâtiment d’habitation et une tour datant du XVe ; une petite chapelle, adossée au mur du nord, est du XVIIIe : elle est surmontée d’un campanile et au fronton de la porte on voit l’écusson de Vincent Soumard, le propriétaire qui l’a construite[1],[8]
  • La Tour, bâtiment aux murs épais, avec un escalier en spirale et des fenêtres à appuis saillants. Elle appartenait aux Dames de la Visitation de Bourges en 1791.
  • Ruines de Galifard, castel du XVIe flanqué de deux tours.
  • L’église Saint Pierre date du XIIe et a été réparée en 1869[1].

Loisirs[modifier | modifier le code]

Halte nautique de Villeneuve-sur-Cher.

Halte nautique : possibilité de louer des canoës 2 places ou monoplaces pour se balader au fil de l’eau. Départs de Lunery, Rosières ou Saint-Florent.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Saint-Florent-sur-Cher et ses environs,L. CARTIER DE ST-RENE Editeur : Res Universis - Collection : Monographies Des Villes Et Villages De France (1911-1912 réédition de 1991)
  2. Liste des maires du Cher et appartenance des communes aux cantons sur le site de la préfecture (consulté le 27 septembre 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. Notice no PA00096932, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Aujourd'hui, ce bâtiment est inscrit aux gîtes de France et les propriétaires actuels y tiennent des chambres d'hôtes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]