Couy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Couy
Couy
Panneau d'information.
Blason de Couy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Bourges
Canton Avord
Intercommunalité Communauté de communes Berry Loire Vauvise
Maire
Mandat
Monique Fritsch
2014-2020
Code postal 18140
Code commune 18077
Démographie
Gentilé Coiatiens
Population
municipale
355 hab. (2015 en diminution de 6,58 % par rapport à 2010)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 07′ 05″ nord, 2° 49′ 35″ est
Altitude Min. 171 m
Max. 219 m
Superficie 18,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Couy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Couy

Couy est une commune française, située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire. Ses habitants ont pour gentilé Coiatiens (au féminin : Coiatiennes).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chaumoux-Marcilly Sévry Charentonnay Rose des vents
Gron N
O    Couy    E
S
Villequiers Garigny

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la commune de Couy remonte à l'occupation gallo-romaine. Le VIe siècle marque ensuite l'époque mérovingienne, dont témoignent aujourd'hui quelques vestiges, notamment des sarcophages exhumés.

La paroisse de Couy est placée depuis le XIe siècle sous le patronage du Chapitre des chanoines de Sancergues.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : armorial des communes du Cher.
Blason de Couy

Les armes de Couy se blasonnent ainsi :

Parti : au premier de gueules à l'église du lieu d'argent, de demi-profil en perspective, le portail à dextre, au second de sinople à la chèvre d'argent ; le tout sommé d'un chef d'argent chargé de deux fasces ondées d'azur[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 décembre 2011 Bernard Bret    
janvier 2012 en cours Monique Fritsch DVD Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2015, la commune comptait 355 habitants[Note 1], en diminution de 6,58 % par rapport à 2010 (Cher : -0,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
647632568681764811813813842
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
831858857894904887850863834
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
762771761644600595564477460
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
451417371305308334356381356
2015 - - - - - - - -
355--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Fait divers[modifier | modifier le code]

Guy Bordenave 39 ans et son compagnon Luc Amblard 56 ans, propriétaires de la société de spectacles « Bourges Gala », sont enlevés et séquestrés dans leur maison dans la nuit du 7 au 8 mars 2009. Ils sont retrouvés le 4 juin 2009 sur une rive de la Loire à La Charité-sur-Loire. Ils ont été enterrés vivants face-à-face par Christophe Rayé et Claude Juillet, beau-frère de Guy Bordenave. Leur motivation est crapuleuse et homophobe. Cette affaire criminelle est décrite dans les émissions télévisées Faites entrer l'accusé, Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers et Crimes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : février 2009.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]