Vignoux-sous-les-Aix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vignoux-sous-les-Aix
Vignoux-sous-les-Aix
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Arrondissement de Bourges
(chef-lieu)
Canton Canton de Saint-Martin-d'Auxigny
Intercommunalité Communauté de communes Terres du Haut Berry
Maire
Mandat
René Thomas
2014-2020
Code postal 18110
Code commune 18280
Démographie
Gentilé Vignogilois
Population
municipale
706 hab. (2015 en diminution de 0,98 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 11′ 16″ nord, 2° 27′ 53″ est
Altitude Min. 120 m
Max. 169 m
Superficie 14,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vignoux-sous-les-Aix

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vignoux-sous-les-Aix

Vignoux-sous-les-Aix est une commune française située dans le département du Cher, en région Centre-Val de Loire.

Ses habitants sont appelés les Vignogilois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Rose des vents Quantilly Menetou-Salon Rose des vents
Saint-Georges-sur-Moulon N Soulangis
O    Vignoux-sous-les-Aix    E
S
Pigny Saint-Michel-de-Volangis

Toponymie[modifier | modifier le code]

Du latin vinea (« vignoble ») avec le gaulois ialo (« clairière, défrichement, champ »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Bernard Léger    
mars 2008 mars 2011 Pierre Gaurin DVG  
avril 2011 en cours
(au 27 septembre 2014)
René Thomas[1] DVG Retraité

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[3].

En 2015, la commune comptait 706 habitants[Note 1], en diminution de 0,98 % par rapport à 2010 (Cher : -0,73 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
462274256321517503535563494
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
484521531508543520529493492
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
474472458409395351323305288
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
332255286418624657700707713
2013 2015 - - - - - - -
709706-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Loup. XIIe s. XVIe s. 1733.

Église en forme de fausse croix latine.

De l’église rebâtie au XIIe s., il subsiste le chevet à 3 pans ; tout le reste fut ou rebâti ou fortement restauré au XVIe s. et en 1723.

La petite cloche a été baptisée le 20 oct 1710.

La grosse cloche a été baptisée le 31 août 1718. Que s'était-il passé?

Selon les registres de la paroisse de Pigny, l'église St Loup fut rebâtie et rouverte officiellement lors de la célébration d'une grande messe le 29 août 1723 cf la page du registre: http://www.archives18.fr/ark:/41383/s00512b7c01408ca/512b7c015b0a5.

En 1722 et 1723 beaucoup de baptêmes, mariages des habitants de Vignoux ont lieu à Pigny. Les inhumations étaient également faites dans le cimetière de Pigny. Que s'était passé? Un incendie?

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Sylvain Mitterand (né vers 1586), plus lointain ancêtre agnatique de François Mitterrand, vivait à Vignoux-sous-les-Aix au XVIIe siècle.
  • L'affirmation ci-dessus, semble, après dépouillement intégral des registres d'état-civil de Vignoux-sous-les-Aix, être une affirmation très approximative basée sur des actes de mariages non filiatifs. La quantité de Mitterrand vivant à Vignoux et sur les paroisses avoisinantes au XVIe et XVIIe siècles ne permet pas, à ce jour, d'établir un lien formel entre les ancêtres de François Mitterrand (Mathurin Mitterrand x Marie Rouzeau rencontrés à Bourges) et les Mitterrand de Vignoux

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des maires du Cher et appartenance des communes aux cantons sur le site de la préfecture (consulté le 27 septembre 2014).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.