Jean Cuisenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Cuisenier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Principaux intérêts
Idées remarquables
Économie et Parenté, bricolage, mythographie, pensée sauvage, prohibition de l'inceste, triangle culinaire
Influencé par

Jean Cuisenier, né à Paris le , est professeur de philosophie, ethnologue français, spécialiste de l'ethnologie française, de l'ethnologie européenne notamment de la Roumanie, des traditions populaires, et plus particulièrement de l'architecture.

Directeur pendant vingt ans du musée national des arts et traditions populaires de Paris et du Centre d'ethnologie française du CNRS, il a dirigé la publication du corpus de l'architecture rurale française. Il dirige également la revue Ethnologie française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean Cuisenier naît à Paris le 9 février 1927. Il fait ses études jusqu’en khâgne au lycée Louis-le-Grand, puis à la Sorbonne. Il les conclut par l’agrégation de philosophie. Il donne des cours de philosophie de 1950 à 1954 à Caen. Nommé assistant agrégé à l'École des hautes études, en Tunisie de 1954 à 1959, il s’oriente vers l’anthropologie sous l’impulsion de Raymond Aron et de Claude Lévi-Strauss. Il mène de nombreuses recherches de terrain en Tunisie, en Turquie et dans les pays balkaniques (Roumanie, Bulgarie, Grèce, Macédoine). En 1999 et en 2000, après cinquante ans de recherches et de navigation en Méditerranée, il dirige deux expéditions pour proposer une nouvelle interprétation de l'Odyssée d'Homère.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • L’héritage de nos pères, un patrimoine pour demain ?, La Martinière, Paris, 2006
  • Penser le rituel, PUF, Paris, 2006
  • Le Périple d'Ulysse, Fayard, Paris, 2003
  • Mémoires des Carpathes, Plon, Terres humaines, 2000
  • Précis de littérature européenne, PUF, "Précis", 1998
  • Les noces de Marko, le rite et le mythe en pays bulgare, Plon, Paris, 1998
  • Le Feu vivant. La parenté et ses rituels dans les Carpathes, PUF, Paris, 1994
  • La Maison rustique, logique sociale et composition architecturale, PUF, Paris, 1991
  • Ethnologie de l'Europe, (« Que-sais-je ? »), Paris, PUF, 1990[1]
  • Corpus de l'architecture rurale française, directeur scientifique, Berger-Levrault, Paris, une vingtaine de volumes
  • L'architecture rurale française, corpus des genres, des types et des variantes. Le Nord-Pas-de-Calais, avec Henri Raulin et François Calame, La Manufacture, Lyon, 1989
  • (en collaboration avec Martine Segalen) Ethnologie de la France (« Que-sais-je ? », n° 2307), Paris, PUF, 1986 ; 2e éd. mise à jour, 1993. (ISBN 2-13-045216-7)
  • Récits et contes populaires de Normandie. I Le bocage normand, Gallimard, Paris-Lyon, 1979
  • Économie et parenté, leurs affinités de structure dans le domaine turc et dans le domaine arabe, Mouton, Paris-La Haye, 1975
  • L'art populaire en France, Office du Livre, Fribourg, 1975

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne Dhoquois (dir.), « Jean Cuisenier », in Comment je suis devenu ethnologue, Le Cavalier Bleu, Paris, 2008 (ISBN 9782846701945)

Liens externes[modifier | modifier le code]