Bény-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bény-sur-Mer
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Bretteville-l'Orgueilleuse
Intercommunalité Communauté de communes Seulles Terre et Mer
Maire
Mandat
Hubert Delalande
2014-2020
Code postal 14440
Code commune 14062
Démographie
Gentilé Bénitien
Population
municipale
439 hab. (2014 en augmentation de 26,15 % par rapport à 2009)
Densité 66 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 24″ nord, 0° 26′ 02″ ouest
Altitude Min. 10 m
Max. 65 m
Superficie 6,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Bény-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Bény-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bény-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bény-sur-Mer

Bény-sur-Mer, une commune française du département du Calvados, dans la région Normandie, peuplée de 439 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Contrairement à son nom, Bény-sur-Mer n'est pas une commune littorale mais distante de 3 km de la Manche. Elle est située à 4 km au sud de Courseulles-sur-Mer et à 13 km au nord-ouest de Caen, la route reliant ces deux villes passant au nord de la commune, et quatre kilomètres au sud-ouest de Douvres-la-Délivrande.

Le , la commune passe de l'arrondissement de Caen à celui de Bayeux[2]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Bénitien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Bény-sur-Mer est libérée le par les Canadiens francophones du régiment de la Chaudière débarqués le jour même sur la plage de Juno Beach, 3,5 km plus au nord. La Royal Canadian Air Force aménagea sur le territoire communal un aérodrome qui fonctionna du 18 juin au .

Village historique[modifier | modifier le code]

Photographie d'un calvaire
Le calvaire, 1901.

Bény-sur-Mer est classée dans une zone de protection du patrimoine. L'ancien village (celui où est située la mairie et qui fait face au clocher de l'église Saint-Vigor) s'est construit en escargot.

Au centre du village se situe la place du Presbytère (presbytère aujourd'hui occupé par la mairie), au centre se situait une mare. La place mène à la rue du Viquet et à la rue Sainte-Marie. La Grande-Rue ceinture la partie sud du village. La venelle Saint-Vigor traverse le village d'ouest en est.

Le château de Bény-sur-Mer[modifier | modifier le code]

Le château de Bény-sur-Mer appartenait aux seigneurs Montamy et datait du XVIIe siècle. Il a été construit en 1685 par T. Fallet de Bernières.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la Seconde Guerre mondiale, le château est bombardé car les Allemands en ont fait leur Kommandantur, la seule partie épargnée par les bombardements sont les dépendances.

Le château est inscrit au titre des Monuments historiques depuis le [3].

Le vieux colombier[modifier | modifier le code]

Le colombier cylindrique se situe dans une propriété privée non loin du château. Il comporte 800 trous de boulins et sert de refuge à de nombreuses espèces d'oiseaux. Un document acté atteste la présence du vieux colombier depuis 1688.

Le calvaire[modifier | modifier le code]

Le calvaire représente un crucifix, il a été édifié en 1901. Il se situe au croisement de la route de Courseulle et la rue de Bracqueville. On peut lire : « O crux ave 1901 » au pied du crucifix.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) mars 2008 Bruno Destors SE  
mars 2008 en cours Hubert Delalande[4] SE Responsable de dépôt
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2014, la commune comptait 439 habitants[Note 1], en augmentation de 26,15 % par rapport à 2009 (Calvados : +1,58 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
642 647 629 656 633 647 632 625 618
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
599 575 582 514 489 454 441 426 382
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
354 352 334 256 307 256 284 291 313
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
296 288 272 270 278 316 329 331 333
2013 2014 - - - - - - -
429 439 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Les puits[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

À Bény-sur-Mer, il existe deux puits : le puits Saint-Vigor et le puits de Bracqueville, aussi nommé le puits à misère car il aurait appartenu à un homme très pauvre.

Légende du puits du cimetière[modifier | modifier le code]

Photographie montrant une dalle circulaire surélevée
Le puits du cimetière, condamné.

Il existe une légende sur le puits du cimetière, celui-ci aurait été condamné car l'eau avait été empoisonnée par une sorcière ou un être maléfique.

Aujourd'hui quelques hypothèses sont émises. La plus connue est celle de la pollution de l'eau, le puits aurait été pollué par les tombes avoisinantes.

Aujourd'hui, seul le puits du cimetière est encore visible, mais a été condamné.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Chaque année, vers le mois de mai, le village de Bény-sur-Mer organise une brocante où tous les habitants sont invités à participer. Cette brocante se fait généralement dans la rue Sainte-Marie et la rue du Viquet.

Salle des fêtes[modifier | modifier le code]

L'ancienne salle des fêtes de Bény-sur-Mer pouvait accueillir quarante personnes maximum[12].

La salle des fêtes de Bény-sur-Mer a été inaugurée le samedi par le maire Hubert Delalande, mais n'est en service que depuis décembre 2015[12]. Elle dispose de nombreuses places de parking, de 200 m2 d'espace et peut accueillir 150 personnes assises et 600 debout[12].

La salle des fêtes est majoritairement utilisée par les associations locales[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. « Recueil des actes administratifs du 22 décembre 2016 » [PDF], sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le 16 janvier 2017).
  3. « Château de Bény-sur-Mer », notice no PA14000011, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  4. Réélection 2014 : « Bény-sur-Mer (14440) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juin 2014)
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  9. « Menhir de la Demoiselle de Bracqueville », notice no PA00111082, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Château de Bény-sur-Mer », notice no PA14000011, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Église », notice no PA00111081, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. a, b, c et d « La nouvelle salle des fêtes de Bény-sur-Mer a été inaugurée », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :