Tilly-la-Campagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tilly.
Tilly-la-Campagne
La mairie de Tilly-la-Campagne sous les lumières de Noël.
La mairie de Tilly-la-Campagne sous les lumières de Noël.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Évrecy
Intercommunalité Communauté urbaine Caen la Mer
Maire
Mandat
Olivier Dèru
2014-2020
Code postal 14540
Code commune 14691
Démographie
Population
municipale
159 hab. (2014)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 06′ 43″ nord, 0° 18′ 16″ ouest
Altitude Min. 57 m – Max. 85 m
Superficie 3,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Tilly-la-Campagne

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Tilly-la-Campagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tilly-la-Campagne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tilly-la-Campagne

Tilly-la-Campagne est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 159 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

De til (tilleul).[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Au cours de l'été 1944, le village fut détruit à plus de 95 % par les bombardements alliés, et est considéré comme le village ayant le plus souffert de la guerre sur tout le territoire[1]. Il fut particulièrement endommagé par l'aviation lors de l'opération Goodwood. Les Anglais, appuyés par les Canadiens, voulaient atteindre la crête de Verrières, Saint-Martin-de-Fontenay et Fontenay-le-Marmion. Les chars anglais furent bloqués dans la plaine de Tilly-la-Campagne, située en bordure d'Hubert-Folie et Soliers, par l'artillerie allemande, fortement implantée dans les bois de Garcelles-Secqueville et sur les terres situées sur Tilly-la-Campagne, à la limite de Saint-Martin-de-Fontenay. Juste avant cette opération, les allemands avaient totalement évacués les civils. Beaucoup de famille de Soliers et de Tilly-la-Campagne en témoignent. Les convois civils prirent la direction de Tours et furent hébergés dans des camps de réfugiés auprès d'Angers. Ils ne reviendront qu'après la percée américaine et la prise de Paris, pour découvrir leurs maisons rasées sur Tilly-la-Campagne, Hubert-Folie, Bourguébus et Soliers.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Gérard Hue    
mars 2001 en cours Olivier Deru[2] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 159 habitants, en augmentation de 27,2 % par rapport à 2009 (Calvados : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
122 121 122 126 123 123 128 129 120
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
132 120 105 101 97 96 87 85 81
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
86 94 97 85 68 89 73 28 77
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
79 96 80 73 74 93 96 130 159
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L’ancienne église de Tilly datait du XVIIIe siècle. Elle fut détruite entièrement par les bombardements de juillet 1944.

Au moment de Noël, le village est réputé pour ses nombreuses maisons décorées.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :