Forlì

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forlì
Piazza Saffi
Piazza Saffi
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Forlì-Cesena 
Maire Roberto Balzani
2009-2014
Code postal 47121-47122
Code ISTAT 040012
Code cadastral D704
Préfixe tel. 0543
Démographie
Gentilé forlivesi
Population 118 167 hab. (31-12-2010[1])
Densité 518 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 14′ 00″ N 12° 03′ 00″ E / 44.23333, 12.0544° 14′ 00″ Nord 12° 03′ 00″ Est / 44.23333, 12.05  
Altitude Min. 34 m – Max. 34 m
Superficie 22 800 ha = 228 km2
Divers
Saint patron Madonna del Fuoco
Fête patronale 4 février
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Forlì

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Forlì

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Forlì
Liens
Site web http://www.comune.forli.fo.it/

Forlì, ou Forly (en français ancien), est la ville chef lieu de la province de Forlì-Cesena en Émilie-Romagne en Italie.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé de Forlì, forlivesi, dérive du nom de la commune, Forum Livii, dans l'Antiquité. Forlì (Furlè en dialecte romagnol, Forum Livii en latin) est une ville de plus de 100 000 habitants de la province de Forlì-Cesena, dont elle est le chef lieu. Durant presque tout le XXe siècle, Forlì fut le chef lieu de la province de Forlì, qui englobait aussi le territoire qui maintenant fait partie de la province de Rimini.

Forlì est une ville d'Émilie-Romagne mais se situe en Romagne, dont elle constitue la zone centrale (« meditullium », précise Dante dans De Vulgari eloquentia). Sa primauté est aussi linguistique, car le forlivois constitue le typique dialecte romagnol, toujours selon Dante. Le romagnol tend à subir les influences des zones environnantes et perd de ses racines au fur et à mesure qu'il avance vers la périphérie de la Romagne.

Monuments et lieux remarquables[modifier | modifier le code]

Le vieux Forlì[modifier | modifier le code]

Piazza Aurelio Saffi[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la place principale de la ville, le cœur de la vie sociale et économique de Forlì. Elle fait 128 mètres de long et 87 de large, au milieu se trouve la statue d'architecture fasciste d'Aurelio Saffi, triumvir pendant la République romaine et personnage symbole de la ville, auquel la place est dédiée. Les plus importants bâtiments de la ville donnent sur cette place : le palais des postes (1931-1932), lui aussi d’époque fasciste ; l’hôtel de ville de l’an 1000, qui a été résidence de la famille Ordelaffi et dont la façade date de 1800, la tour de l’horloge qui a été détruite pendant la Deuxième Guerre mondiale et reconstruite en 1975 ; également, le palais Albertini bâti au XVe siècle, d’art vénitien, et qui est le siège aujourd'hui d’expositions d’art contemporain. Enfin, l’abbaye ou basilique dédiée à saint Mercuriale et son clocher.

Abbazia di San Mercuriale[modifier | modifier le code]

L'abbaye est le monument le plus célèbre de la ville. Elle a été bâtie en 1181 sur les ruines d'une église très importante dédiée à Saint Étienne, en honneur de l'évêque de la ville après un incendie qui a détruit la moitié de Forlì. L'incendie, de 1173, avait été causé par les luttes entre les guelfes et les gibelins, les deux groupes qui existaient pendant le Moyen Âge, le premier en faveur du Pape et l'autre de la monarchie. Aujourd'hui on peut admirer une église en style romain-lombard. Le clocher est la première chose que l'on remarque grâce à un effet d'optique créé par les fenêtres qui le rendent beaucoup plus haut qu'en réalité. Il fait en effet seulement 75 mètres mais quand on l'a construit au XIIIe siècle il était considéré une des merveilles du pays. Il faut aussi remarquer la lunette du XIIIe siècle qui se trouve au-dessus de l'entrée principale et décrit à travers d'un haut-relief l'adoration des mages et le cloître du 1400 qui a été ouvert pour mettre en communication la place principale et celle du tribunal d'époque fasciste. À l'intérieur se trouvent des œuvres de l'artiste Marco Palmezzano et le sépulcre de Barbara Manfredi. La légende raconte qu'elle était la fille du seigneur de Faenza, qui l'avait promise à Pino Ordelaffi quand elle avait seulement sept ans. Comme Pino et son frère Cecco avaient tenté de s'entretuer, à la mort la jeune fille, son père avait immédiatement accusé Pino d'homicide. Lui-même tout en refusant l'accusation avait ordonné la construction d'un monument dans le but, dit-on, d'atténuer son sentiment de culpabilité.

Cattedrale della Santa Croce[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cathédrale de Forlì.

La cathédrale, communément appelée Duomo (Dôme) par les habitants de Forlì, a été commencée au XIIe siècle. Au XVe siècle elle a été profondément remaniée et en 1619 les travaux pour la construction de la chapelle de la "Madonna del fuoco" (Vierge du feu) ont commencé. Sur la façade on remarque six grandes colonnes bâties en 1841. En 1944 les Allemands, en se retirant ont fait sauter le clocher qui a été refait plus bas en 1970. L'intérieur est formé par trois nefs divisées par des colonnes en trois chapelles par côté et un grand presbytère. On peut admirer aussi de nombreuses fresques et toiles intéressantes comme par exemple l'œuvre du peintre de Forlì Pompeo Randi "L'invention et la reconnaissance de la Croix" ou celle de Tagliaferri "Saint Giacomo et Saint Dominique adorant la Sainte Famille".

Caterina Sforza, 1480-181
Lorenzo di Credi
Pinacoteca Civica

Dans la chapelle de la "Vierge blessée", bâtie selon la volonté de Caterina Sforza, il y a trois autels avec des fresques. En la chapelle de la vierge du feu dans l'arque d'entrée il y a enfin un fresque nommé Le miracle de la vierge du feu. En effet en 1428, pendant la nuit entre le 4 et le 5 février, un incendie a éclaté dans une école publique de la ville. Pendant que le feu brulait, beaucoup de gens arrivaient à l'école et voyaient la Vierge du feu. Il s'agissait d'une image en papier soutenue par une table en bois qui datait 1400. L'image sacrée appartenait à l'école depuis 1425 et les enfants lui chantaient éloges et lui adressaient leurs prières. Quand les flammes s'éteignirent de l'école il resta seulement les murs et l'image de la Vierge. Tout le monde proclama un miracle. Aujourd'hui près de l'église se trouve le trésor de la Vierge du feu et aussi le célèbre xylographie de la vierge peint par Felice Cignani en 1688. Chaque 4 février, depuis 1428 on fait un marché qui s'étend de la place de la cathédrale jusqu'à Piazza Saffi où on vend surtout de choses à manger et en particulier le typique pain sucré de forme ovale aux raisins et anis.

Musées[modifier | modifier le code]

Le Musée de San Domenico, contient la Pinacothèque où l'on trouve le portrait de Caterina Sforza par Lorenzo di Credi, dont la ressemblance avec la Mona Lisa de Léonard de Vinci a été soulignée.

Architecture fasciste[modifier | modifier le code]

Sous Mussolini, Forlì est devenu un centre urbain, la ville du Duce avec toutes les caractéristiques symbolique qui en dérivent. À cette époque là les travaux de restauration changèrent complètement le centre ville : la Piazza Saffi, en 1931, le Piazzale della Vittoria et le Viale della Libertà, qui va de la gare jusqu'à la place où se trouve le monument au soldat inconnu et la statue d'Icare, tous les deux typiques de l'architecture fasciste.

Piazzale della vittoria[modifier | modifier le code]

La place de la victoire a été ainsi nommée après la construction du monument dédié aux soldats inconnus de toutes les guerres,

Monument au soldat inconnu

réalisé par l'architecte romain Cesare Buzzani qui avait gagné un concours national. Le monument fait 30 mètres en hauteur, 22 seulement pour la colonne dorique en pierre de Trani qui soutient une composition sculpturale en bronze représentant la victoire sur les trois niveaux: au ciel, sur terre et sur l'eau, avec les bras au ciel. Les trois figures qui soutiennent une flamme ont été réalisées par le sculpteur Maniscalchi. À la base on trouve deux fontaines décorées avec des bas-reliefs qui représentent les moments les plus importants de la vie d'un héros: l'attaque, la défense, le sacrifice et le triomphe. L'eau qui coule est, au contraire symbole du retour permanent de la victoire. Le monument a été inauguré le 28 octobre de 1923, le dixième anniversaire de la révolution fasciste. En arrivant par Viale della Vittoria à gauche on peut admirer une statue de Icare qui est dédiée au fils de Mussolini. À droite, il y a les palais jumeaux, à la même place où au passé se trouvait la douane et donc l'entrée principale de la ville. Les deux édifices semblent identiques mais ils sont en réalité différents à leur intérieur et en plus à cause des difficultés économiques on les a construit en plâtre le matériel qui ressemble le plus au marbre Les balcons du dernière étage étaient utilisés pour assister aux manifestations et aux parades qui avaient lieu sur la place.

Ex édifice balilla[modifier | modifier le code]

L'édifice, qui se trouve sur le boulevard de la liberté (Viale della libertà) plus communément appelé boulevard de la gare (viale della stazione), était composé de trois parties principales : le gymnase, le cinéma-théâtre et la piscine. Il a été bâti grâce à l'argent donné par la Présidence de l'organisation Balilla, la province et la mairie de Forlì. Le géomètre a décidé d'utiliser le contraste entre le blanc et le rouge et de mettre sur la tour l'inscription du serment fasciste prononcé par les jeunes "balila". La piscine a été détruite après la seconde Guerre mondiale à cause de problèmes techniques. Maintenant à la place de la bibliothèque, des bureaux et de la piscine il y a un gymnase. Ces bâtiments, uni à ceux du lycée et du collège d'à côté, forment toujours un M représentant l'initial de Mussolini. Les caractéristiques de l'architecture fasciste sont la rationalité et la rigueur. Tous les édifices ont des grandes fenêtres car l'idéologie affirmait que les rayons du soleil renforçaient le physique des élèves.

Parcs[modifier | modifier le code]

Parco della resistenza[modifier | modifier le code]

Ce parc a été créé pendant la revalorisation du centre ville commencé sous Mussolini. L'architecte Mirri a choisi le modèle du jardin à l'italienne à la place de celui à l'anglaise parce qu'il le trouvait plus adéquat pour se promener. La disposition des bancs suit une forte symétrie. Au centre du parc on trouve un obélisque et une fontaine, pour sauvegarder l'harmonie Mirri a mis aussi quatre statues qui représentent les saisons. La structure originale du parc a été changée de nombreuses fois jusqu'à l'intervention décisive de l'architecte Santarelli. En époque moderne le parc a été agrandi mais sans changer la partie historique.

Parco Urbano Franco Agosto[modifier | modifier le code]

il est le plus grand et le plus fréquenté parc de Forlì, dédié au premier maire après la libération. Il se présente comme une gigantesque pelouse avec quelques buttes (célèbre celle des lapins qui donne son nom à un pub) traversé par des petits ruisseaux artificiels et peuplé par beaucoup d'animaux différents. À l'intérieur du parc se trouvent des structures sportives, des aires pour les enfants, un restaurant, un bar, un stand qui vend piadina et ont lieu beaucoup de manifestations publiques.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Forlì[modifier | modifier le code]

Pour une liste plus complète : Catégorie:Naissance à Forlì.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1946 1951 Franco Agosto PCI  
1951 1965 Icilio Missirolo PRI  
1970 1979 Angelo Satanassi PCI  
1979 1989 Giorgio Zanniboni PCI  
1989 1995 Sauro Sedioli PDS  
1995 2004 Franco Rusticali PDS  
13 juin 2004 22 juin 2009 Nadia Masini DS  
22 juin 2009 en cours Roberto Balzani PD  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Bagnolo, Barisano, Borgo Sisa, Branzolino, Carpena, Carpinello, Casemurate, Caserma, Castiglione, Cava, Collina, Coriano, Durazzanino, Forniolo, Grisignano, Ladino, Magliano, Malmissole, Massa, Para, Pescaccia, Petrignone, Pianta, Pieve Acquedotto, Pievequinta, Poggio, Ponte Vico, Quattro, Ravaldino, Roncadello, Ronco, Rotta, Rovere, San Giorgio, San Leonardo in Schiova, San Lorenzo in Noceto, San Martino in Strada, San Martino in Villafranca, San Tomé, San Varano, Vecchiazzano, Villa Rovere, Villa Selva, Villafranca di Forlì, Villagrappa, Villanova

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Bertinoro, Brisighella (RA), Castrocaro Terme e Terra del Sole, Faenza (RA), Forlimpopoli, Meldola, Predappio, Ravenne (RA), Russi

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Ethnies et minorités étrangères[modifier | modifier le code]

Selon les données de l’Institut national de statistique (ISTAT) au 1º janvier 2011 la population étrangère résidente était de 13.338 personnes. Les nationalités majoritairement représentatives étaient :

Pos. Pays Population
1 Roumanie Roumanie 2621
2 Drapeau de l'Albanie Albanie 1920
3 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 1607
4 Drapeau du Maroc Maroc 1421
5 Drapeau de l'Ukraine Ukraine 640
6 Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso 598
7 Drapeau de la Tunisie Tunisie 560
8 Drapeau de la Pologne Pologne 512
9 Drapeau de la Macédoine Macédoine 457
10 Drapeau du Bangladesh Bangladesh 297

Jumelages[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Coopérations[modifier | modifier le code]

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La ville de Forlì et la campagne qui l'environne apparaissent en 2009 dans le jeu vidéo Assassin's Creed II, qui se déroule au XVe siècle. Le joueur est également amené à rencontrer certaines figures historiques réelles, comme la comtesse Catherine Sforza.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :