Novare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Novare
Vue panoramique
Vue panoramique
Noms
Nom italien Novara
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Piedmont.svg Piémont 
Province Novare 
Maire Andrea Ballarè
2011-2016
Code postal 28100
Code ISTAT 003106
Code cadastral F952
Préfixe tel. 0321
Démographie
Gentilé novaresi
Population 105 024 hab. (31-12-2010[1])
Densité 1 020 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 27′ 00″ N 8° 37′ 00″ E / 45.45, 8.61667 ()45° 27′ 00″ Nord 8° 37′ 00″ Est / 45.45, 8.61667 ()  
Altitude Min. 162 m – Max. 162 m
Superficie 10 300 ha = 103 km2
Divers
Saint patron San Gaudenzio
Fête patronale 22 janvier
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Piémont

Voir sur la carte administrative du Piémont
City locator 14.svg
Novare

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Novare

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Novare
Liens
Site web http://www.comune.novara.it

Novare (en italien : Novara ou Novarre) est une ville italienne d'environ 104 300 habitants, située dans la province de même nom, dans la région Piémont, région de la plaine du Pô, dans le nord-ouest de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Novare est la deuxième ville la plus peuplée du Piémont avec une aire urbaine de 190 000 habitants. Elle est un important carrefour commercial entre Milan, Turin, Gênes et la Suisse.

Elle est située entre les rivières Agogna et Terdoppio, à 38 km de Milan et 95 km de Turin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Novare a été fondée dans l'antiquité par les Romains. Son nom est formé à partir de novembre, ce qui signifie «nouveau», et Aria, le nom que les Gaulois de Gaule Cisalpine utilisaient pour la région environnante.

La ville ancienne de Novaria ancienne était un municipe et était située sur la route de Verceil (Vercelli) à (Mediolanum) Milan. Sa position sur des routes perpendiculaires (encore intactes aujourd'hui) remonte à l'époque des Romains. Après que la ville fut détruite en 386 par Magnus Maximus pour avoir soutenu son rival Valentinien II, elle fut reconstruite par Théodose Ier. Par la suite, elle a été saccagée par Radagaise (en 405) et Attila (en 452).

Sous les Lombards, Novare est devenue un duché puis sous Charles le Gros, un comté. En 1110 elle fut conquise par Henri V du Saint-Empire et détruite, mais en 1167 elle rejoint la Ligue lombarde. À la fin duXIIe siècle, elle a accepté la protection de Milan et est devenue pratiquement une domination des Visconti puis des Sforza.

Les troupes de Louis XII, commandées par La Trémoille, furent battues par les Suisses à la Bataille de Novare (1513), ce qui permit à Maximilien Sforza de se rétablir à la tête du duché de Milan.

En 1706, Novare, qui était depuis longtemps promise par Filippo Maria Visconti à Amédée VIII de Savoie fut occupée par les troupes savoyardes. Avec la paix d'Utrecht, la ville, en association avec Milan, fait partie de l'Empire des Habsbourg.

La ville fut cédée à la Savoie avec le reste du Milanais sarde par le traité de Vienne en 1736. Durant le Premier Empire, elle devint le chef-lieu du département de l'Agogna, à la frontière avec l'Empire Français, département de la Sesia (1804-1814). Après l'abdication de Napoléon, elle fut rendue à la Maison de Savoie.

Le 8 avril 1821, le gouvernement libéral Piémontais y subit une cuisante défaite contre les troupes régulières Sardes et Autrichiennes, mettant fin à l'insurrection initiée en mars. La défaite sera suivie d'une répression sévère à l'égard des Carbonari par les autorités Autrichiennes.
Par la suite, le roi Charles-Albert de Sardaigne y perdit le 23 mars 1849 une bataille décisive contre les Autrichiens, commandés par Radetzky. Cette défaite a conduit à l'abdication de Charles-Albert de Sardaigne et de l'occupation partielle de la ville par les Autrichiens. La défaite des Sardes peut être considérée comme le début du mouvement de l'unification italienne.

Un décret en 1859 a créé la province de Novare, qui comprenait alors les provinces actuelle de Vercelli, Biella, et Verbano-Cusio-Ossola.

La ville de Novare avait une population de 25 144 habitants en 1861. L'industrialisation au XXe siècle a ensuite conduit à un accroissement de la population de la ville qui atteignait 102 088 habitants en 1981.

Économie[modifier | modifier le code]

Novare est un important centre commercial de la plaine du Pô. Économiquement, elle est influencée par la proximité de Milan.

Les principaux services économiques et production sont :

  • Agriculture: le riz et le maïs (et l'industrie agro-alimentaire liée)
  • La production métallurgique
  • Produits chimiques et pétrochimiques
  • Les produits pharmaceutiques
  • Les produits alimentaires
  • Services bancaires et Assurances
  • Industrie de l'édition (De Agostini).

Culture[modifier | modifier le code]

Le 22 janvier de chaque année, Novare célèbre la fête de San Gaudenzio (Saint Gaudence de Novare), le saint patron de la ville. Tout au long de la journée, il est possible de visiter le tombeau du saint et d'obtenir des châtaignes grillées typiques, aussi connues comme les marrons de Cuneo.

Le 23 mars: Reconstitution de la bataille de Novare de 1849, avec des uniformes d'époque et des armes.

Le 25 avril, Jour de la Libération, comme dans beaucoup d'autres villes italiennes, sont organisées de nombreuses initiatives pour commémorer le mouvement de la résistance italienne, et en particulier, les partisans qui se sont battus autour de Novare et dans la République partisane de l'Ossola.

Depuis 2001, Giovani Espressioni ( "Jeunes Expressions") se tient à Novare. Il s'agit d'un festival de musique, pour lancer le début de carrière des jeunes musiciens. Parmi les artistes qui ont participé, on compte Negramaro, Caparezza, Finley, Vallanzaska, Extrema, et Blaze Bailey.

Depuis 2005, Novare accueille le "Novara Gospel Festival", qui est composé d'ateliers, des visites locales, et bien évidemment des concerts dans le principal théâtre de la ville. Il est probablement l'un des festivals les plus importants de cette musique en Italie, notamment parce que l'événement principal en est un concert de chanteurs de gospel avec des artistes renommés.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

La coupole de la Basilique San Gaudenzio

Les curiosités de Novare peuvent être divisées en deux groupes. Les sites les plus importants de la ville se trouvent dans son centre historique, quartier autrefois délimité par les murs. Cependant, plusieurs sites touristiques importants sont également en dehors de la ligne des remparts de la ville ancienne.

Le noyau urbain ancien constitue le "Centre historique", situé dans le quartier du même nom. Novare avait autrefois un mur d'enceinte, qui a été démoli afin de permettre le développement urbain. De cet ancien mur il ne reste qu'un complexe de deux bâtiments néo-classiques qui ont constitué la porte d'entrée à la ville, le passage nécessaire pour ceux qui voyageaient de Turin à Milan. Après leur retrait, les murs ont été remplacés par des larges boulevards bordés d'arbres.

La coupole de la Basilique San Gaudenzio, symbole de Novare, est haute de 121 mètres. Conçue par Alessandro Antonelli et construite en 1888. Le clocher est aussi particulièrement intéressant: il a été dessiné par Benedetto Alfieri.

Le centre de la vie religieuse de la ville est le Dôme de Novare (ou Cathédrale Santa Maria Assunta) dans le style néo-classique, également conçue par Alessandro Antonelli. Il s'élève exactement où le temple de Jupiter se tenait à l'époque des Romains. Face à la cathédrale se trouve le plus ancien bâtiment de Novare aujourd'hui: Le baptistère des premiers chrétiens.

Près de la cathédrale se trouve la cour du Broletto (le lieu de réunion historique du Conseil de ville), le centre de la vie politique de la ville libre impériale de Novara. Donnant sur la cour du Broletto se trouvent le Palazzo del Podestà ("Palais du Podestà") ainsi que le Palazzetto dei Paratici ("Le petit palais de la famille Paratici"), site du Musée Municipal et de la Galerie d'Art Moderne, le Palais du conseil municipal, et un bâtiment du XVe siècle.

Sur la Piazza Giacomo Matteotti se dresse le Palazzo Natta-Isola, siège de la province et de la préfecture de Novare. Le point de repère de ce palais est sa tour d'horloge. S'étendant à partir de ce carré part la via Fratelli Rosselli, le long de laquelle est le Cabrino Palazzo, le siège officiel des bureaux administratifs de la ville.

Comme elle fut une ville romaine, le réseau des rues de Novare est caractérisé par un cardo et decumanus maximus, qui correspondent respectivement à l'actuel Corso Italia et Corso Cavour. Les deux rues se croisent à l'"Angolo delle Ore" (angle des Heures).

La plus grande place est la Piazza Martiri della Libertà (anciennement Piazza Castello), dominée par la statue équestre de Victor-Emmanuel II, premier roi d'Italie. Donnant sur la Piazza Martiri se situent les châteaux Visconteo-Sforzesco, construit par les ducs de Milan Visconti et Sforza, et le Théâtre Coccia. Le Château Visconteo-Sforzesco, est entouré de l'un des plus grands jardins publics à Novara.

Les autres places importantes de la ville sont :

Le Largo Cavour, dominé par la statue du même nom, récemment restauré.

La Piazza Garibaldi, la place devant la gare de Novare qui a également été récemment restaurée et dotée de la statue du héros des deux mondes et une fontaine.

La Piazza Gramsci, anciennement Piazza del Rosario, le lieu, après la restauration de 2005, où se dresse la statue emblématique de Icare.

Transports[modifier | modifier le code]

Novara est desservie par la route nationale S11.

La ville est desservie par deux gares:

  • Novara FS, la principale station des "Ferrovie dello Stato", les chemins de fer nationaux italiens.
  • Novara Nord, la station exploitée par la compagnie Ferrovie Nord Milano. La nouvelle station dans la via Leonardo da Vinci a ouvert en 2005.

Les autoroutes et les routes principales:

Novare est liée à Turin et Milan par l'autoroute A4 (via les jonctions Novare Est et Ouest). L'autoroute A26 traverse la plupart de la province de Novara, mais il n'y a pas un carrefour qui la relie directement à Novare. Pour arriver à Novara de l'A26, on doit sortir à Vercelli Est.

Novare est desservie par un réseau de voies de contournement à deux voies. La plus ancienne est le boulevard périphérique Est, directement liée à la jonction d'autoroute Novara Est. En 2003, les travaux routiers ont été réalisés sur le boulevard périphérique Sud.

La route nationale S11 de Milan à Magenta passe par Novare sur la portion de Vercelli à Turin.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
13 mai 2001 30 mai 2011 Massimo Giordano Ligue du Nord  
30 mai 2011 en cours Andrea Ballarè PD  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Lumellogno, Olengo, Pernate, Torrion Quartara, Agognate, Casalgiate, Cascina Montà, Cascina Roggia Mora, Gionzana, Pagliate

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Caltignaga, Cameri, Casalino, Galliate, Garbagna Novarese, Granozzo con Monticello, Nibbiola, Romentino, San Pietro Mosezzo, Trecate

Sports[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Novare[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.