Piazza dei Miracoli (Pise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Piazza dei Miracoli *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
La Piazza dei Miracoli vue du ciel
La Piazza dei Miracoli vue du ciel
Coordonnées 43° 43′ 23″ N 10° 23′ 47″ E / 43.72306, 10.3963943° 43′ 23″ Nord 10° 23′ 47″ Est / 43.72306, 10.39639  
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Subdivision Toscane, Province de Pise
Type Culturel
Critères (i) (ii) (iv) (vi)
Superficie 8,87 ha
Zone tampon 254 ha
Numéro
d’identification
395
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1987 (11e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La Piazza dei Miracoli (« Place des Miracles ») est le centre religieux (Piazza del Duomo) et le lieu artistique et touristique le plus important de Pise.

Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1987, on peut y admirer les monuments qui forment le centre de la vie religieuse de la ville. Selon l'expression de Gabriele D'Annunzio, ces monuments sont des miracles en raison de leur beauté et de leur originalité : le baptistère, le cimetière, la cathédrale et son campanile, la tour de Pise. C'est en 1910 que D'Annunzio utilise l'expression dans son roman Forse che sì, forse che no : « L’Ardea roteò nel cielo di Cristo, sul prato dei Miracoli » (« L'Ardea tournoie dans le ciel du Christ, au-dessus du pré des Miracles »)

Le terme Piazza dei Miracoli est souvent confondu avec le Campo dei Miracoli. Ce dernier étant un champ imaginaire des aventures de Pinocchio, dans lequel la marionnette va semer ses quatre pièces d'or avec le Renard et le Chat.

La place a été recouverte d'une vaste pelouse au cours du XXe siècle, et est entièrement piétonne. Elle est délimitée sur ses côtés nord et ouest par un mur. L'entretien de la place, ainsi que celui des monuments, a été confié à l’Opera della primaziale pisana.

Les monuments[modifier | modifier le code]

La tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tour de Pise.

La cathédrale (il Duomo)[modifier | modifier le code]

Le baptistère[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Baptistère de Pise.

Le cimetière monumental[modifier | modifier le code]

Le Camposanto

Le Camposanto est le cimetière monumental complètement ceint de murs qui se trouve à la limite Nord de la place. Selon une légende typique à celle concernant les édifices similaires en Europe, on dit que le cimetière s’est développé autour d'une couche de terre ramenée par bateau de Terre sainte au cours de la Deuxième croisade par l'archevêque Ubaldo de' Lanfranchi.

Le plan originel réalisé par Giovanni di Simone en 1278, est celui d’un cloître allongé de style gothique. Il ne fut achevé qu'en 1464 en raison de la crise provoquée par la défaite pisane lors de la Bataille de la Meloria en 1284. Le mur extérieur est composé de 43 arches aveugles et de deux portes.

Les murs étaient autrefois recouverts de fresques qui ont été réalisées entre 1360 et le XVIIe siècle :

  • Les Histoires de l’Ancien Testament se trouvaient sur la galerie nord. Cette fresque avait été réalisée par Benozzo Gozzoli au XVe siècle.
  • Le mur sud était couvert par les Histoires de la Genèse réalisée à la fin du XVe siècle par Piero di Puccio.
  • La fresque la plus intéressante est le très réaliste Triomphe de la Mort, une œuvre de Buonamico Buffalmacco, qui a longtemps été attribuée à un Maître anonyme, conventionnellement dit « Maître du Triomphe de la Mort ».

Le 27 juillet 1944, des bombes incendiaires lancées par les Alliés incendient le toit de l’édifice et endommagent très gravement les fresques. Depuis 1945, des travaux de restauration sont toujours en cours et les sinopie détachées ont été transférées au musée, en face, sur la même place.

Autres édifices[modifier | modifier le code]

  • La piazza dei Miracoli est fermée au nord et à l'ouest par des murs médiévaux.
  • Le côté sud est occupé par la longue structure du Spedale della Misericordia, qui accueille notamment le musée des sinopies.
  • À côté de la tour, se trouve le musée de l'Œuvre du Duomo, le Museo dell'Opera del Duomo.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]