Argenta (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Argenta (homonymie).
Argenta
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Regione-Emilia-Romagna-Stemma.svg Émilie-Romagne 
Province Ferrare 
Code postal 44010
Code ISTAT 038001
Code cadastral A393
Préfixe tel. 0532
Démographie
Gentilé argentani
Population 22 575 hab. (31-12-2010[1])
Densité 73 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 37′ 00″ N 11° 51′ 00″ E / 44.61667, 11.85 ()44° 37′ 00″ Nord 11° 51′ 00″ Est / 44.61667, 11.85 ()  
Altitude Min. 4 m – Max. 4 m
Superficie 31 100 ha = 311 km2
Divers
Saint patron San Nicola
Fête patronale 6 décembre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Émilie-Romagne

Voir sur la carte administrative d'Émilie-Romagne
City locator 14.svg
Argenta

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Argenta

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Argenta
Liens
Site web http://www.comune.argenta.fe.it/
Map of comune of Argenta (province of Ferrara, region Emilia-Romagna, Italy).svg

Argenta (Arzènta en dialecte de Ferrare) est une commune italienne de la province de Ferrare dans la région Émilie-Romagne en Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Les marais Padusa avant travaux

Argenta se situe à une altitude de 4 mètres dans la plaine alluvionnaire du delta du Pô sur la rive gauche du Reno (fleuve) (ex-Pô di Primaro) et à quelques kilomètres de l’embouchure du fleuve Idice. Elle est traversée par la route nationale SS16 qui mène de Ferrare (34 km) à Ravenne (41 km) et desservie par la ligne de chemin de fer Ferrare-Ravenne-Rimini. Les communes voisines sont :

Histoire[modifier | modifier le code]

En 603, fortification d’Argenta de par la volonté de Smaragdo, l’exarchat byzantin de Ravenne. Successivement, son siège se transféra le long de la rive gauche du fleuve Pô, et de par sa position géographique qui en faisait la cité de liaison entre les deux province de Ferrare et de Ravenne, entre le XII et XIV siècle elle fut toujours le lien de discorde entre les seigneuries de Ravenne et d’Este). Ces rivalités influencèrent notablement le bourg, le rendant à la fois indépendant mais aussi lié culturellement aux deux provinces.
En 1200, lors d’une des rivalités entre Ferrare et Ravenne, le bourg d’Argenta fut pris d’assaut par des soldats de Ferrare et des mercenaires de Modène et de Vérone qui dévastèrent et incendiaires la cité tout en faisant prisonniers une grande partie des habitants qui finirent dans les geôles de Ferrare.
En 1295, au congrès d’Argenta qui réunissait les chefs gibelins de Romagne : Scarpetta Ordelaffi, le seigneur de Forlì reconnu capitaine général des gibelins, débuta les opérations contre les armées pontificales, qui lui valurent l’excommunication.

En 1598, Argenta entra dans l’état pontifical et marqua pour la cité, un long et inexorable déclin économique.
En 1624, Argenta fut touché par un très fort tremblement de terre.
En 1923, le prêtre d’Argenta, don Giovanni Minzoni fut assassiné par les fascistes.
Durant la seconde guerre mondiale, Argenta se trouvant à proximité de la ligne gothique fut bombardé par les Américains qui considéraient la cité comme un centre opérationnel nazi.

Monuments et lieux d’intérêt[modifier | modifier le code]

  • Les églises de San Giorgio, San Domenico, SS. Giovanni Battista et Evangelista, San Lorenzo et le Couvent des Capucins
  • l’oratoire de S. Croce,
  • le sanctuaire de la Celletta,
  • le Duomo de San Nicolò
  • le monument à Don Minzoni,
  • l’Argenta War Gap Cemetery, cimetière militaire de la seconde guerre mondiale
  • la Delizia di Benvignante, résidence des Este de 1464
  • le monument pour la paix ;

Aires naturelles[modifier | modifier le code]

Les marais de Campotto-Argenta

Culture[modifier | modifier le code]

Musée[modifier | modifier le code]

  • Musée des Valli d’Argenta (marais d’Argenta)
  • Musée de la Bonification
  • Musée Civique - Archéologie, Pinacothèque]]

Personnalités liées à Argenta[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
08/06/2009 en cours Antonio Fiorentini PD  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Anita, Bando, Benvignante, Boccaleone, Campotto, Consandolo, Filo, Longastrino, Ospitale Monacale, San Biagio, San Nicolò, Santa Maria Codifiume, Traghetto

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Alfonsine, Baricella, Comacchio, Conselice, Ferrara di Monte Baldo, Imola, Medicina, Molinella, Portomaggiore, Ravenne, Voghiera

Population[modifier | modifier le code]

Évolution de la population en janvier de chaque année[modifier | modifier le code]

1861 1901 1921 1951 1961 1971 1981 1991 2001
16 281 20 474 23 408 29 653 26 680 25 641 24 067 22 529 21 645
2011 - - - - - - - -
22 152 - - - - - - - -


Jumelage[modifier | modifier le code]

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Moretti|nome Rino- ARGENTA GAP - L'ultima battaglia della campagna d'Italia. Aprile 1945, edit. Mursia, 2005, Milano, ISBN 88-425-3398-X.
  • Francesco Leopoldo Bertoldi, Memorie storiche d'Argenta, Ferrara, 1787.
  • Giacomino Gherardi, Mirko Moretti| IL DIALETTO DI ARGENTA, L'Arzantàn, 2009, Ed.Pendragon-Bologna, ISBN 978-8883428128

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]