568

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
565 566 567  568  569 570 571

Décennies :
530 540 550  560  570 580 590
Siècles :
Ve siècle  VIe siècle  VIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 568 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Meurtre de la reine Galswinthe, peint par Philastre Fils au XIXe siècle. Musée municipal de Soissons
  • Byzance remplace le gouvernement militaire par un gouvernement civil en Italie. Le patrice Flavius Longinus, envoyé par la cour de Constantinople pour succéder à Narsès, arrive à Ravenne au début de l'année[1].
  • 1er avril[2] : les Lombards de Pannonie (20 000 hommes), conduits par leur roi Alboin, ébranlés par les Avars, rejoints par des Gépides, Sarmates, Thuringes, Saxons et Bavarois, marchent sur le Frioul.
  • 20 mai : les Lombards prennent Aquilée[3] et occupent la Vénétie (sauf les îles où s’est réfugiée la population).
    • Les Lombards occupent une grande partie de l’Italie. La résistance byzantine est très faible, car l’effort principal se porte en Orient et dans les Balkans. Seule les villes résistent. La population, accablée d’impôt et victime d’un système de spoliation discutable, voit arriver les Lombards avec une neutralité bienveillante. Encombrés par la présence des familles et des bagages, ils avancent lentement. Aux côtés des guerriers, un peuple entier se déplace (200 000 à 300 000 personnes).
  • Printemps : après le départ des Lombards, les Avars occupent le bassin des Carpates[4].
  • Août[5] : départ du stratège byzantin Zemarchos pour une mission diplomatique auprès du khan des Köktürks qui aboutit à un traité contre les Sassanides[6].


Naissances en 568[modifier | modifier le code]

Décès en 568[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle, Volume 24, Michaud,‎ 1819 (lire en ligne)
  2. Jean François de La Croix, Anecdotes italiennes, depuis la destruction de L'Empire romain en occident, jusqu'à nos jours, Vincent,‎ 1769 (lire en ligne)
  3. Venance Fortunat, Solange Quesnel, Vie de Saint Martin, Les Belles Lettres,‎ 1996 (ISBN 2251013962, "20+mai" lire en ligne)
  4. Denis Sinor, The Cambridge history of early Inner Asia, Volume 1, Cambridge University Press,‎ 1990 (ISBN 0521243041, lire en ligne)
  5. Proceedings of the 21st International Congress of Byzantine Studies, London, 21-26 August 2006, Ashgate Publishing, Ltd.,‎ 2006 (ISBN 075465740X, lire en ligne)
  6. René Grousset (1885-1952), [PDF] « L'empire des steppes, Attila, Gengis-Khan, Tamerlan », Payot, Paris,‎ quatrième édition : 1965, première édition : 1938
  7. Claude de Vic, Joseph Vaissète, Alexandre Du Mège, Histoire générale de Languedoc, vol. 1, J.B. Paya,‎ 1840 (présentation en ligne)
  8. Victor Duruy, Histoire de France, Volume 1, Hachette,‎ 1868 (lire en ligne)
  9. Vladislav Popovic, La descente des Koutrigours, des Slaves et des Avars vers la mer Égée : le témoignage de l'archéologie, Comptes-rendus des séances de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, Volume 12, pp. 596-648,‎ 1978 (lire en ligne)
  10. Anon, The Anglo-Saxon Chronicle, READ BOOKS,‎ 2008 (ISBN 144373392X, lire en ligne)