Monolithe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monolithe (homonymie).
Le grand menhir de Dol-de-Bretagne

Un monolithe (du grec μόνος monos, « un seul » et λίθος lithos, « pierre[1] ») est un bloc de pierre de grande dimension, constitué d'un seul élément, naturel ou taillé voire déplacé par l'Homme.

Monolithes naturels[modifier | modifier le code]

Le Mont Augustus, en Australie

Un monolithe peut être naturel  : Uluru et le mont Augustus, en Australie, considéré comme le plus grand monolithe du monde, ou le monolithe de Ben Amira, en Mauritanie, ou le monolithe Zuma Rock au Nigeria ou encore en France le monolithe de Sardières (93 m de haut).

Monolithes taillés ou déplacés par l'homme[modifier | modifier le code]

Un monolithe peut constituer un monument à lui seul (statue, pierre monolithique). On retrouve des pierres monolithiques sacrées dès la Préhistoire (menhirs) et dans de nombreuses civilisations, comme la civilisation maya (stèles représentant des souverains ou encore les «zoomorphes» originaux de Quirigua) et Aztèque (le monolithe de Coatlicue qui représente la déesse de la mort, ou encore le monolithe décoré de Tizoc représentant les quinze victoires de ce souverain). Les premiers édifices constitués de monolithes sont les dolmens, à partir du - 5e millénaire.

Un monolithe peut aussi constituer un élément architectural d'un édifice composé d'un seul élément (colonne, linteau, etc.). On considère un édifice en béton armé comme monolithe (par opposition à un mur en briques ou en blocs de béton).

Les plus grands monolithes d'origine anthropique[modifier | modifier le code]

Le transport du monolithe du Cavalier de bronze vers Saint-Pétersbourg (1770), en présence de Catherine II de Russie. Dessin par Y.M. Felten.
Linteau de la porte d'Arcadie à Messène
Blockhaus d'Éperlecques : monolithe de facture anthropique (béton armé)

La plus grosse pierre jamais déplacée par l’homme[modifier | modifier le code]

Le piédestal de granite du Cavalier de bronze, transporté à Saint-Pétersbourg en 1770, est réputé pour être la plus grosse pierre jamais déplacée par l'homme. On cite les chiffres suivants : 7 × 14 × 9 m, pour 1 500 tonnes[2].

La plus grosse pierre jamais taillée par l’homme[modifier | modifier le code]

L’obélisque inachevé d’Assouan est donné pour 1 200 tonnes. Mais il n’est jamais sorti de sa carrière. Il n’est pas détaché du socle rocheux.

La plus grosse pierre taillée jamais déplacée par l’homme[modifier | modifier le code]

la pierre du Sud sur le site de Baalbek

La pierre de Baalbek dite Hadjar-el-Qoublé (la pierre du Sud) est donnée pour 21,50 m × 4,80 x 4,20 m soit de 900 à 1 100 tonnes, selon des estimations assez constantes. Elle est sortie de la carrière, mais elle est restée plantée en oblique, non loin du lieu de son extraction.

Le plus grand de tous les obélisques égyptiens[modifier | modifier le code]

L’obélisque du Latran, à Rome a été brisé en trois morceaux, mais reconstitué et ré-érigé (ou le contraire) par le pape Sixte Quint. On donne des chiffres variables, sans doute 32 m de haut pour un poids de 400±50 tonnes.

Autres monolithes renommés[modifier | modifier le code]

  • Les pierres ayant servi à la construction de la fondation du temple de Jérusalem (mont Moriah, Shetiyah Ha Kotel) sont données pour 800 tonnes chacune ;
  • Le mausolée de Théodoric à Ravenne est couvert d'une coupole monolithe de 10 m de diamètre, pesant environ 300 tonnes ;
  • Le grand linteau de la porte d'Arcadie à Messène ;

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Dans le film 2001, l'Odyssée de l'espace et ses suites (films et livres), un étrange monolithe noir d'origine extraterrestre joue un rôle important.

Notes, références[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « monolithe » du TLFi, sur le site du CNRTL.
  2. Transport du piédestal, La Nature, 1882. Article signé A. de Rochas (peut-être l'ingénieur Alphonse Beau de Rochas).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]