François Patriat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Patriat
François Patriat, en 2008.
François Patriat, en 2008.
Fonctions
Président du conseil régional de Bourgogne
En fonction depuis le 2 avril 2004
Élection 28 mars 2004
Réélection 22 mars 2010
Prédécesseur Jean-Pierre Soisson (UMP)
Sénateur de la Côte-d'Or
En fonction depuis le 1er octobre 2008
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
Ministre de l'Agriculture et de la Pêche
25 février6 mai 2002
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Jean Glavany (PS)
Successeur Hervé Gaymard (UMP-RPR)
Secrétaire d'État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie de la France, chargé des PME, du Commerce et de l’Artisanat
18 octobre 200025 février 2002
Président Jacques Chirac
Gouvernement Lionel Jospin
Prédécesseur Marylise Lebranchu (PS
Successeur Christian Pierret (PS
Député de la 5e circonscription de la Côte-d'Or
12 juin 199718 novembre 2000
Réélection 1er juin 1997
Prédécesseur Alain Suguenot (RPR)
Successeur Jean-Claude Robert (PS)
23 juin 19881er avril 1993
Réélection 12 juin 1988
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Alain Suguenot (RPR)
Député de la Côte-d'Or (proportionnelle)
2 avril 198614 mai 1988
Réélection 16 mars 1986
Prédécesseur Circonscription créée
Successeur Circonscription disparue
Député de l'ancienne 3e circonscription de la Côte-d'Or
2 juillet 19811er avril 1986
Élection 21 juin 1981
Prédécesseur Lucien Jacob (RPR)
Successeur Circonscription disparue
Maire de Chailly-sur-Armançon
17 mars 198911 mars 2001
Élection 12 mars 1989
Réélection 11 juin 1995
Successeur André Loizon
Biographie
Date de naissance 21 mars 1943 (71 ans)
Lieu de naissance Semur-en-Auxois (Côte-d'Or)
Nationalité Française
Parti politique PS
Diplômé de ENVA
Profession Vétérinaire
Présidents du conseil régional de Bourgogne

François Patriat, né le 21 mars 1943 à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vétérinaire de formation, il a exercé à Pouilly-en-Auxois (21320). François Patriat milite depuis 1974 au PS après avoir quitté, en compagnie de Michel Rocard, le Parti socialiste unifié (PSU).

Depuis le 2 avril 2004, il est président du conseil régional de Bourgogne, fonction dans laquelle il a succédé à Jean-Pierre Soisson, après la victoire de sa liste aux élections régionales le 28 mars.

Depuis le 21 septembre 2008, il est sénateur de la Côte-d'Or.

Il est marié et père de deux enfants.

Sénateur de Côte-d'Or[modifier | modifier le code]

Il est depuis le 21 septembre 2008 sénateur de la Côte-d'Or.

Alors qu'il est membre du Parti socialiste, il annonce en novembre 2013 qu'il conduira une liste indépendante lors des élections sénatoriales de 2014[1]. Finalement tête de la liste socialiste, il est réélu, sa liste, avec 34,1 % des voix, lui octroyant un siège.

Assemblée nationale[modifier | modifier le code]

Il fut élu député de la Côte-d'Or pour la première fois en juin 1981, se présentant comme candidat dissident contre le candidat MRG soutenu par son parti. Il fut quelque temps exclu du Parti socialiste, avant de s'inscrire comme apparenté, puis d'être finalement réintégré.

Il fut réélu (à la proportionnelle) en mars 1986, puis en juin 1988 (au scrutin uninominal).

Il fut battu en mars 1993, à nouveau élu en juin 1997 puis à nouveau battu en juin 2002.

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Conseil général de la Côte-d'Or[modifier | modifier le code]

  • Vice-président du Conseil général de 1994 à 1998

Conseil régional de Bourgogne[modifier | modifier le code]

Tête de liste socialiste le 28 mars 2004, sa liste a obtenu 52,49 % des suffrages exprimés, face à la liste UMP (conduite par Jean-Pierre Soisson, 32,14 %) et à la liste FN (conduite par Pierre Jaboulet-Vercherre, 15,37 %).

Fonctions gouvernementales[modifier | modifier le code]

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sénat : François Patriat en solo », in Le Figaro, encart « Culture », lundi 25 novembre 2013, page 42.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]